Actu

Chiffres : un marché photo qui souffre

06 mai 2020

Avec l’épidémie COVID-19 et les conséquences du confinement qui en découle, avec notamment la fermeture des magasins « non essentiel », pas de printemps pour le marché de la photo ! Les chiffres CIPA ne sont pas bons.

Régulièrement l’organisation CIPA (Camera & Imaging Products Association) réunissant la majorité des constructeurs japonais de produits photo – appareils et optiques – livre les chiffres de production et de livraisons. Ils viennent de tomber pour le premier trimestre 2020. Et si, traditionnellement, janvier et février sont à la peine après la période des fêtes de fin d’année, le mois de mars marque une embellie. C’est loin d’être le cas cette année, et la période de crise que nous traversons ne risque guère d’améliorer les choses.

Les boîtiers

Sur un marché déjà globalement en baisse d’année en année, 2020 accuse encore un peu plus le coup avec des livraisons de mars (tout appareils confondus) en baisse de plus de 50 % par rapport à la même période l’année dernière.

Dans ce marasme Les appareils à optiques fixes (majoritairement des compacts et des bridges) résistent face aux appareils à objectifs interchangeables (reflex et hybrides), et font même mieux sur le mois de mars 2020.

 

Nous assistons toujours à un mano a mano très serré entre les reflex et les hybrides. Et si les parts de marché restent proches, la tendance qui se dégageait se confirme. L’hybride prend l’ascendant sur le reflex.

Les optiques

Même constat pour les objectifs. Ils ne sont pas à la fête. Les baisses de livraisons sont de la même ampleur…

 

Le marché qui misait beaucoup sur les les grandes compétitions sportives, notamment les Jeux Olympiques de Tokyo, voit ses espoirs douchés. Canon et Nikon ont ainsi annoncé la commercialisation de leur nouveau boîtier haut de gamme. Respectivement les Canon 1D X Mark III et Nikon D6. Rendez-vous fin juin 2020 pour faire le bilan de la mi-année.