Prise en main

Prise en main realme GT Neo 3 : le smartphone tape-à-l’œil, et dans le mille

10 juin 2022
Par Pierre Crochart
Le realme GT Neo 3 est disponible en France !
Le realme GT Neo 3 est disponible en France ! ©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Officialisé en Europe en milieu de semaine dernière, le realme GT Neo 3 se pose comme un ambitieux flagship killer auquel il ne manque rien. Proposé à partir de 599€, la promesse est-elle trop belle pour être tenue ? Nos impressions.

En résumé

Pour un tarif très agressif, le realme GT Neo 3 offre à la fois un écran très lumineux, des performances de pointe, des photos (au grand-angle) superbes et, surtout, la recharge la plus rapide du marché ! Après quelques heures de manipulation, ce smartphone semble être un véritable flagship killer comme on n’en a pas vu depuis longtemps. Néanmoins, il faudra comme toujours attendre qu’il passe par les sondes de notre Labo pour livrer un avis définitif à son sujet.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Fin et plutôt léger
  • Écran lumineux, aux couleurs vives
  • Les photos au grand-angle
  • La recharge ultra-rapide
Les moins
  • Un design... particulier
  • Pas certifié IP68

Encore assez méconnue du grand public, realme est la marque chinoise qui monte. Lancée en 2018 par l’ancien vice-président d’OPPO (ça, vous connaissez), elle s’est fait une spécialité dans la conception de smartphones à petit prix qui, étrangement, demandent à faire assez peu de compromis. Si l’on osait, on écrirait sans doute que realme est le nouveau OnePlus. Mais nous ne sommes pas comme ça.

Ce realme GT Neo 3 s’intègre donc dans une gamme déjà bien chargée. Il trouve sa place pile entre le realme GT2 et le realme GT2 Pro, que nous testions récemment.

Sa particularité ? Il est le tout premier smartphone du marché à proposer la recharge à 150 W (modèle à 699€ uniquement). Une innovation qui le met forcément sous les feux de la rampe.

Design et ergonomie

N’y allons pas par quatre chemins : le realme GT Neo 3 ressemble à peu près à n’importe quel smartphone Android sorti cette année. Diagonale de 6,7 pouces, 8.2 mm d’épaisseur, écran poinçonné : on est en terrain connu.

Le design de ce modèle ne plaira pas à tout le monde.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Présenté ici dans son coloris le plus « flashy », le realme GT Neo 3 évoque (son nom l’indique) certaines voitures de sport. Rassurez-vous : un modèle noir, bien plus sobre, est aussi disponible.

Le mobile tient bien en main, mais son revêtement dorsal (du polycarbonate) a tendance à accrocher les traces de doigts. Précisons d’ailleurs que le smartphone n’est pas certifié IP68, et n’est donc techniquement pas protégé contre la poussière, les éclaboussures ou l’immersion dans de l’eau. À l’avant, l’écran adopte un verre Corning Gorilla Glass 5, qui garantit une certaine résistance aux chocs et aux rayures.

Le smartphone tient bien en main et n’est pas trop lourd. ©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Du reste, le bloc d’appareil photo ne dépasse pas trop du châssis et ne gêne pas la pose à plat du téléphone. Bref, en un mot comme en cent : le realme GT Neo 3 est tout à fait agréable à utiliser au quotidien.

L’écran

Le nouveau realme est équipé d’une dalle AMOLED de 6,7 pouces. Elle propose une définition Full HD+ (2412 x 1080 pixels) et une fréquence d’affichage de 120 Hz. L’écran n’est pas de type LTPO, ce qui signifie qu’il ne pourra proposer qu’une bascule entre une fréquence de 60 et 120 Hz — ce qui pourra avoir une influence sur l’autonomie.

Largement assez lumineux pour l’utiliser confortablement en extérieur, cet écran offre des couleurs vives et flatteuses, mais aussi un aspect un peu froid, bleuté. Nous conseillons les lecteurs et les lectrices de passer par la case réglages pour réchauffer tout cela et récupérer un point blanc plus neutre. Dans tous les cas, nous attendrons les tests de notre Labo pour nous prononcer définitivement sur les qualités de cet afficheur.

Conseil : réchauffez l’affichage depuis les réglages de l’appareil.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Réactive, la dalle convient aussi pour le jeu grâce à une fréquence d’échantillonnage tactile élevée. En d’autres termes, le moindre de vos mouvements sur l’écran est rapidement retranscrit dans le jeu.

Les performances

Le realme GT Neo 3 est le premier smartphone du marché à adopter la puce Dimensity 8100 de MediaTek. Un chipset de milieu de gamme, compatible 5G, qui offre — autant l’écrire — des performances absolument impressionnantes.

En soi, le smartphone de realme est quasiment aussi rapide qu’un smartphone haut de gamme de l’an dernier. Une prouesse (MediaTek revient de loin), qui permet au téléphone d’exécuter la moindre tâche en un éclair, et bien évidemment de jouer à une grande variété de jeux mobiles.

Le realme GT Neo 3 est une bombe de performances.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Genshin ImpactCall of Duty MobileApex MobileDiablo Immortal : tous se lancent sans le moindre problème et vous autorisent à sélectionner une qualité d’image élevée sans broncher. Quelques petites concessions sont parfois à faire pour maintenir une fréquence d’images élevée mais, à ce prix, difficile de se plaindre. Là encore, nous attendrons que l’appareil passe sur les bancs d’essai de notre laboratoire avant de nous forger un avis définitif sur ses performances réelles.

Retenez cependant que le modèle que nous avons entre les mains est bien celui vendu 699€, qui dispose de 12 Go de RAM. La version la plus abordable, 100€ moins chère, n’en compte que 8 Go, ce qui peut avoir une (légère) incidence sur la fluidité de l’appareil.

Photo

Comme nombre de ses concurrents, le GT Neo 3 dispose d’une configuration à trois appareils photo. Quatre, si l’on compte le module avant :

  • Grand-angle 50 mégapixels (capteur 1/1.56″ ; ouverture ƒ/1.9 ; stabilisation OIS)
  • Ultra grand-angle 8 mégapixels (capteur 1/4.0″ ; ouverture ƒ/2.3)
  • Module macro 2 mégapixels (ouverture ƒ/2.4)
  • Capteur avant 16 mégapixels (capteur 1/3.09″ ; ouverture ƒ/2.5)
Des trois, seul le grand-angle sort du lot.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

Une offre extrêmement classique, qui repose essentiellement sur un module standard performant. De belle taille et de haute résolution, il semble offrir des photos nettes et détaillées en toute circonstance — même dans les scénarios nocturnes délicats.

Malheureusement l’ultra grand-angle peine à suivre. On note une énorme perte de qualité entre les deux propositions. Enfin, comme souvent, l’objectif macro est presque inutile : de trop faible définition, il lui manque surtout un autofocus pour éviter aux photographes en herbe de s’arracher les cheveux sur la mise au point.

Concernant le traitement photo, realme fait partie des souples. Pas trop agressif sur la saturation, il renforce légèrement le contraste pour sublimer les clichés du quotidien. On aura le loisir de forcer le trait manuellement en post-traitement, mais on préfère cette approche plutôt naturelle.

Dommage que, sur le capteur avant, le lissage des traits du sujet soit excessif.

Autonomie

On l’a dit : le realme GT Neo 3 est le premier smartphone à permettre la recharge à 150 W. Mais attention, seul le modèle à 699€ l’autorise. La version à 599€ plafonne à 80 W (ce qui n’est pas si mal).

Ainsi, avec le bloc secteur fourni dans la boîte, on peut totalement recharger un téléphone à plat en 20 minutes chrono. C’est exceptionnel, et la montée en température s’effectue au niveau du bloc, pas du smartphone. Rendez-vous compte : il ne faut que 5 minutes pour passer de 0 à 50% de batterie !

Aucun autre smartphone ne se recharge si vite.©Pierre Crochart pour l'Éclaireur Fnac

L’autonomie ? Elle s’annonce très bonne. Nous avons passé plusieurs jours avec le realme GT Neo 3, et nous pouvons affirmer que le téléphone tient sans le moindre problème une journée complète, peu importe ce que vous faites avec. Les plus économes parviendront sans doute à tirer deux jours d’autonomie du mobile. Un point qui restera à confirmer lors du passage du smartphone au Labo.

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste
Pour aller plus loin