Test Labo

Test Labo du realme GT2 Pro 5G : un haut de gamme original, puissant et complet

02 juin 2022
Test Labo du realme GT2 Pro 5G : un haut de gamme original, puissant et complet
©realme

En résumé

Note LABOFNAC

Le realme GT 2 Pro est un excellent smartphone qui ne présente pas de défauts majeurs. Son processeur ultrapuissant de toute dernière génération lui apporte une fluidité maximale et une grande pérennité face aux prochaines versions d’Android et à de futurs jeux encore plus détaillés. Son design empreint de préoccupations environnementales est très séduisant et se montre en prime convaincant à l’usage, avec un nouveau matériau robuste et confortable. Son écran est excellent et son autonomie solide, tout comme sa vitesse de charge. Sa partie photo est peut-être un peu en dessous des meilleures du moment, surtout son module principal, mais le realme GT 2 Pro se rattrape presque grâce à un ultra grand-angle très convaincant.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Design original
  • Prise en main agréable
  • Bel écran
  • Puissance
  • Vitesse de charge
  • Ultra grand-angle convaincant
  • Les petits “trucs” en plus en photo (fisheye, microscope…)
Les moins
  • Pas de prise casque et de slot microSD
  • Pas étanche
  • Absence de la recharge sans fil
  • Caméra principale un ton en dessous des autres très haut de gamme
  • Caméra frontale moyenne

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
529€
599€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Si realme s’est surtout fait connaître, lors de son arrivée en France, par une politique tarifaire plutôt agressive, la marque s’est depuis largement illustrée par sa capacité d’innovation technologique et stylistique. Le virage est maintenant pris et le GT 2 Pro en est une parfaite illustration. Cette première véritable incursion dans le haut de gamme apparaît donc au catalogue de realme en trois couleurs : noir, blanc et, comme notre exemplaire, vert. Deux configurations sont aussi proposées, 8/128 Go et 12/256 Go, qu’une centaine d’euros séparent

Le design, l’ergonomie et l’interface

Une fois n’est pas coutume, nous commençons notre tour d’horizon par l’arrière du smartphone, dont le style a été confié au designer japonais Naoto Fukasawa. Il a cherché à retrouver des sensations rappelant le papier en optant pour un matériau unique : du copolymère biosourcé LNP Elcrin de l’entreprise saoudienne Sabic. Si certains médisants vous diront qu’il ne s’agit que d’un nom qui en jette pour du plastique, ils ont tort. Ce matériau est meilleur pour l’environnement : par rapport à du plastique, sa fabrication se traduit par deux kilos de C02 en moins par kilo d’Elcrin produit.

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac

La façade est forcément moins originale. Elle est occupée à hauteur de 92,6 % – selon la marque – par un grand écran de 6,7 pouces. Dans le coin gauche, la caméra frontale s’installe dans un poinçon et, plus bas, le très efficace lecteur d’empreintes digitales prend place, pour une fois à la bonne hauteur. Le pouce vient tout naturellement se poser sur lui et les touches matérielles sont tout aussi bien positionnées. Voici donc un smartphone à la prise en main agréable et assez facile à utiliser, y compris par les mains de taille moyenne. Le realme GT 2 Pro se passe de prise casque et de logement pour une éventuelle carte mémoire. Il ne bénéficie pas non plus d’une certification d’étanchéité. Les finitions sont excellentes et ce smartphone n’est pas trop lourd, puisqu’il pèse 189 g.

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac

Le GT 2 Pro embarque Android 12 et l’interface realme UI 3.0 qui est, globalement, assez proche de ColorOS d’Oppo, les deux marques appartenant au même groupe. Cette surcouche est riche, avec notamment de très nombreuses options de personnalisation et des contrôles gestuels plutôt fouillés. Les options liées au contrôle des données personnelles d’Android 12 sont bien entendu reprises pour assurer un excellent niveau de confidentialité. Il est par exemple possible d’autoriser l’accès aux applications à votre localisation précise ou approximative. Une app pourra ainsi se contenter de savoir que vous êtes à Paris, mais pas votre adresse précise.

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac

Écran

Le realme GT 2 Pro entend proposer ce qui se fait de mieux en matière d’affichage. Pour cela, ce smartphone s’appuie sur une dalle AMOLED bénéficiant de la technologie LTPO 2.0 qui apporte une consommation électrique de 50 % inférieure à celle des OLED classiques. Selon realme, la capacité de l’écran à faire varier dynamiquement sa fréquence de rafraîchissement entre 1 et 120 Hz serait capable, à elle seule, d’accroître l’autonomie de 1,7 heure !

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac

Signalons aussi un échantillonnage tactile qui peut grimper à 1 000 Hz en activant le mode GT 3.0, qui pousse les composants du GT 2 Pro au maximum de leurs possibilités, notamment pour jouer. La dalle s’appuie sur une palette 10 bits pour afficher plus d’un milliard de couleurs et atteint la confortable définition de 1 440×3 216 pixels pour une densité de 525 ppp (1 080×2 412 pixels par défaut). Sur le papier, c’est impressionnant. Et en réalité ? Nous avons tout d’abord été bluffés par la luminosité de cet écran qui peut être confortablement utilisé en plein soleil. Les contenus HDR en profiteront aussi.

Nous l’avons bien entendu soumis aux sondes de notre Labo. Celles-ci ont tout d’abord mis en avant un très bon contraste de 475 pour 5 et une excellente progressivité. Cet écran sera donc capable de vous montrer toutes les nuances entre le blanc et le noir.

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac

La fidélité des couleurs tutoie d’emblée la perfection. L’utilisateur le plus pointilleux pourra jouer avec les nombreux réglages proposés pour obtenir un rendu qui lui correspond à 100 %. La directivité est bonne, mais nous croisons mieux ces derniers mois. La perte de luminosité est de 31 % avec un angle de 30° et elle passe à 59 % à 45°.

Écran
9
Densite des pixels
10
Définition de l’écran
1440 x 3216
Densité de l’écran
525 ppp
Contraste et progressivité
9.5
Taux de contraste (:5)
475 :5
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
9.5
Directivité
8
Perte de lumière à 30° (en %)
31 %
Perte de lumière à 45° (en %)
59 %

Performances & rapidité

Après l’Oppo Find X5 Pro, le realme GT 2 Pro est le second smartphone intégrant la nouvelle plateforme Qualcomm Snapdragon 8 Gen 1 à passer entre nos mains. Associé à 12 Go de RAM sur notre version, ce processeur procure sans réelle surprise une fluidité maximale au smartphone. Les usages les plus gourmands en ressources ne posent aucune difficulté à cette mécanique ultrapuissante. Même constat pour les jeux, qui peuvent, pour presque 100 % d’entre eux, atteindre des framerates très élevés avec tous les détails poussés à fond.

Comme le Find X5 Pro, la montée en température se fait alors bien sentir, malgré un système de refroidissement très sophistiqué.

Notre exigeant protocole de tests établira comment se comporte vraiment la nouvelle plateforme face à son aînée. Est-ce que la suprématie des iPhone dans ce domaine sera mise à mal ? Eh bien pas vraiment. Si tout se passe bien face aux tâches simples et d’une intensité moyenne, les choses se compliquent dès les paliers suivant. Comme nous le disions plus haut, le smartphone demeure très réactif à l’usage.

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
10
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
7
Performance usage complexe
5
Performance usage extrême
4

Photo

Le nouveau porte-étendard de la marque s’appuie sur un système composé de trois caméras. Le module principal est un grand-angle correspondant à un 24 mm argentique, dont l’optique ouvre à f/1,8. Il s’appuie sur un capteur de 50 mégapixels qui, par défaut, produit des images de 12,5 mégapixels en déployant le pixels binning. Vient ensuite l’ultra grand-angle équipé d’un capteur de 50 mégapixels. L’optique pousse très loin le concept en offrant un champ de vision de 150°, alors que la concurrence se contente généralement de valeurs autour des 120°. Enfin, la dernière caméra de 3 mégapixels reprend le principe du microscope introduit par l’Oppo Find X3 Pro. Il offre un grossissement optique x20 et numérique x40.

realme GT 2 Pro
La caméra principale offre un excellent piqué.©L’Éclaireur Fnac

Sous le soleil, nous avons réalisé de belles photos, très détaillées et dynamiques, avec le grand-angle. Les traitements numériques (IA et HDR) nous ont en revanche semblé un peu trop agressifs. Cela donne un caractère un peu artificiel à la photo et notamment aux couleurs, avec par ailleurs un contraste un peu poussé. Elle s’en sort mieux sous les ciels plus gris comme ici. Cette caméra offre une belle efficacité en intérieur sous un éclairage artificiel, mais aussi de nuit. Du bruit numérique apparaîtra forcément, mais les détails sont pour la plupart encore là et la netteté excellente. La balance des blancs est précise.

realme GT 2 Pro
L’ultra grand-angle en action.©L’Eclaireur Fnac

L’ultra grand-angle s’enrichit ici de nombreuses fonctionnalités logicielles permettant d’exploiter au mieux les 150° de son champ de vision : mode fisheye, correction automatique des déformations en croppant dans la photo… Les photos sont plutôt réussies, avec un piqué bien présent, contrairement à beaucoup de concurrents. Les couleurs sont assez proches de celles produites par le grand-angle, peut-être légèrement plus naturelles. La lumière est bien gérée et la mise au point affiche une belle efficacité. En basse luminosité, le résultat est convaincant, mais reste logiquement un ton en dessous de celui de la caméra principale.

realme GT 2 Pro
Le zoom numérique x2 est plutôt performant.©L’Eclaireur Fnac

Le zoom numérique x2 profite du capteur de 50 mégapixels pour offrir aux algorithmes suffisamment de matière pour aboutir à un très beau résultat.

realme GT 2 Pro
L’ultra grand-angle en mode standard.©L’Éclaireur Fnac
realme GT 2 Pro
L’ultra grand-angle en mode 150 degrés.©L’Éclaireur Fnac
realme GT 2 Pro
La fonction fisheye.©L’Éclaireur Fnac

Si la caméra microscope n’est pas indispensable – il y a de fortes chances que vous ne l’utilisiez que pour épater vos amis –, force est de constater qu’elle aboutit à des clichés étonnants. Ils surclassent à tout point de vue ceux des caméras macro souvent embarquées par les autres smartphones.

realme GT 2 Pro
Du papier grossi 40 fois.©L’Éclaireur Fnac

Le mode portrait est correct, mais la caméra frontale de 32 mégapixels déçoit, avec une tendance à la surexposition et des couleurs fades.

En vidéo, nous oublierons rapidement la possibilité de filmer en 8K, qui n’est pas vraiment utile aujourd’hui et, surtout, induit l’absence de stabilisation. Filmer en 4K à 60 fps nous semble le meilleur compromis.

Qualité audio

Le realme GT 2 Pro dispose de deux haut-parleurs qui lui permettent de produire un son stéréophonique. La puissance nous a semblé correcte, sans plus, avec une certaine distorsion perceptible à haut volume. Nous l’avons établie à 68 dB en Labo. Nous avons aussi mesuré la réponse en fréquence. Le rendu est classiquement concentré sur les médiums, avec des graves plutôt discrets. Le smartphone se passe de prise casque et d’adaptateur USB-C vers jack 3,5 mm. Le Bluetooth devrait être le plus utilisé. Le realme GT 2 Pro embarque les traitements numériques Dolby Atmos dont les modes opèrent selon deux logiques : la première est liée à l’environnement (intérieur, extérieur, transports en commun et avion) et la seconde à l’usage (musique, films…). Comme toujours, ne vous attendez pas à des miracles.

realme GT 2 Pro
©L’Éclaireur Fnac
Qualité audio
6
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
68 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Communication

La partie radio de ce terminal est complète, avec des composants Qualcomm capables d’aller bien au-delà des capacités réelles des réseaux mobiles. En 5G, par exemple, il serait possible d’atteindre les 10 Gbps de débit maximal en download. Nous trouvons par ailleurs le wifi 6 et le Bluetooth 5.2. Soumis à nos mesures Labo, ce smartphone ménage la chèvre et le choux. Il se montre excellent en 2G, mais nettement moins à l’aise en 4G, notamment sur les bandes 20 et 8 (800 et 900 MHz).

La sensibilité des modules wifi et Bluetooth est assez bonne, mais pas exceptionnelle.

Communication
7.8
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
9.5
Note 3G
8.4
Note 4G
6.5
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
7.4
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac, ax.
Bluetooth
7
Norme Bluetooth
5.2
NFC
Oui

Autonomie

Avec les progrès réalisés en matière de densité énergétique, il est aujourd’hui possible de proposer des batteries de forte capacité sans transformer le smartphone en brique. Ainsi, le realme GT 2 Pro, qui n’affiche qu’une épaisseur de 8,2 mm, parvient à intégrer une batterie de 5 000 mAh. Concrètement, avec notre utilisation-type, nous avons pu faire tenir le mobile plus de 1,5 jour sans recharge. Les deux journées ne sont pas loin, ce qui est à nos yeux une excellente performance, surtout pour un modèle aussi puissant et doté d’un grand écran 120 Hz. Cependant, face à notre très éprouvant test Labo, le realme crie stop dès 11 heures de torture. Un temps de fonctionnement correct, mais pas vraiment exceptionnel.

La recharge est confiée aux bons soins de la technologie SuperDart, qui se concrétise par l’utilisation d’un bloc secteur de 65 W. Les 100 % de batterie seraient ainsi atteint en moins de 40 minutes et 50 % en moins de 15 minutes. Voilà qui apporte un réel plus au quotidien. Notons cependant que nous n’avons pu reproduire ces performances en Labo avec un temps de charge complète de 59 minutes. Sachez que nos mesures attendent qu’aucune consommation électrique ne soit active depuis le bloc secteur pour stopper le chrono, même si le 100 % apparait à l’écran du smartphone.

Autonomie
8
Durée autonomie
11:00:30
Temps de charge
00:59:30

Général

Taille écran
6.7 "
OS
Android
Version OS
12
Mémoire vive
12 Go
Mémoire occupée
23.2 Go
Emplacement carte mémoire
Non

Dimensions & poids

Largeur
75 mm
Hauteur
163 mm
Epaisseur
8 mm
Poids
189 g

Conclusion

Note LABOFNAC

Le realme GT 2 Pro est un excellent smartphone qui ne présente pas de défauts majeurs. Son processeur ultrapuissant de toute dernière génération lui apporte une fluidité maximale et une grande pérennité face aux prochaines versions d’Android et à de futurs jeux encore plus détaillés. Son design empreint de préoccupations environnementales est très séduisant et se montre en prime convaincant à l’usage, avec un nouveau matériau robuste et confortable. Son écran est excellent et son autonomie solide, tout comme sa vitesse de charge. Sa partie photo est peut-être un peu en dessous des meilleures du moment, surtout son module principal, mais le realme GT 2 Pro se rattrape presque grâce à un ultra grand-angle très convaincant.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (1 avis)
Pour aller plus loin