Test Labo

Test Labo du Samsung UE43AU7025K, un téléviseur abordable, mais limité

19 janvier 2024
Par Driss Abdi, Pierre Blanc
SAMSUNG UE43AU7025K
SAMSUNG UE43AU7025K ©Samsung

Abordable, le Samsung UE43AU7025K n’est pas exempt de défauts

En résumé

Note LABOFNAC

Abordable, le Samsung UE43AU7025K offre un design soigné et un niveau d’équipement correct. Forcément, il fait l’impasse sur les fonctionnalités les plus avancées, mais il prend néanmoins en charge les formats HDR10+ et HLG et est compatible avec la technologie Q-Symphonie pour étoffer la partie audio avec une barre de son de la marque. Par ailleurs, si la progressivité est très bien gérée et que l’uniformité et la directivité sont correctes, le taux de contraste et la colorimétrie déçoivent. La faute à un manque flagrant de luminosité et à des couleurs qui gagneraient à être plus riches.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le système Tizen
  • La prise en charge du HDR10+ et HLG
  • Trois entrée HDMI
Les moins
  • Le faible taux de contraste
  • Les couleurs qui manquent de richesse

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
À partir de
374€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

Ergonomie et prise en main

Positionné en entrée de gamme, le Samsung UE43AU7025K reprend la plupart des attributs de design des modèles Neo QLED et OLED plus onéreux du constructeur. On retrouve ainsi les bords fins sur trois côtés du châssis New Skinny Bezel et les fonctionnalités avancées offertes par le système d’exploitation Tizen, qui est commun à tous les téléviseurs de la marque.

Quelques détails trahissent néanmoins son positionnement prix, à commencer par son épaisseur et la finition en plastique, notamment au niveau des deux pieds. Situés de part et d’autre de la partie inférieure du cadre, ils requièrent un meuble qui soit pratiquement aussi large que le Samsung UE43AU7025K, malgré une diagonale modeste de 43 pouces.

C’est donc dans les entrailles du téléviseur que se cachent les différences, à commencer par le processeur Crystal 4K qui assure le traitement des images, ou encore la connectique. Celle-ci se compose de trois entrées HDMI, mais sans prise en charge de la 4K à 120 images/seconde ou les fonctions VRR et ALLM dédiées aux jeux vidéo.

L’eARC est heureusement disponible pour brancher une barre de son, d’autant que le Samsung UE43AU7025K est compatible avec la technologie Q-Symphony de Samsung. En lui associant une barre de son de la série Q, il est possible de synchroniser les haut-parleurs du téléviseur avec ceux de la barre pour offrir une plus grande immersion.

Un port USB type A, une sortie audio numérique optique pour les systèmes plus anciens, un port Ethernet RJ45, des prises antenne-câble et un port CI viennent compléter le tout. Le Samsung UE43AU7025K dispose en outre d’une connexion Bluetooth 4.2 et du wifi 5.

On l’a dit, la partie audio est compatible avec la technologie Q-Symphony. Le cas échéant, il faudra se contenter des deux haut-parleurs qui délivrent une puissance de 20 W, ce qui est des plus classiques. Seul le Dolby Digital Plus est pris en charge par le Samsung UE43AU7025K.

Ce dernier est animé par Tizen, au même titre que les téléviseurs les plus haut de gamme de Samsung. Une aubaine tant celui-ci est agréable à utiliser, tout en donnant accès à quelques outils avancés. Bien sûr, il ne faut pas s’attendre à bénéficier de toutes les fonctionnalités du système telles que les assistants vocaux, la compatibilité AirPlay 2 et autres, mais les utilisateurs pourront néanmoins télécharger des applications et profiter des incontournables (Netflix, YouTube, etc.). Enfin, Samsung a tout de même laissé une fonctionnalité originale au UE43AU7025K qui peut se connecter à un ordinateur à distance si besoin.

Résolution
3840 X 2160
Diagonale écran (en pouces)
43 "
Diagonale écran (en cm)
109 cm
Ratio d’image
16/9
Ecran incurvé
plat

Le Samsung UE43AU7025K est un téléviseur LED 4K UHD (3 840×2 160 pixels), qui prend en charge les formats HDR10+ et HLG. Et comme toujours chez Samsung, le Dolby Vision est aux abonnés absents, même si cela s’entend sur un téléviseur d’entrée de gamme. Avant de passer aux tests, rappelons que le HDR est systématiquement désactivé lors des mesures du Labo, ce qui permet de comparer toutes les dalles entre elles.

Contraste

Contraste
6
Le contraste d’un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d’intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
* Les écrans OLED n’affiche aucune lumière dans le noir, donc aucun taux de contraste n’est calculable.
©Labo Fnac

À moins de 400 €, il fallait se douter que le téléviseur n’allait pas prétendre à des performances stratosphériques. Mais avec une luminosité de 208 cd/m2 seulement, on en attendait tout de même un peu plus de la part du Samsung UE43AU7025K. Ceci étant, rappelons une fois encore que le HDR était désactivé pendant les mesures du Labo, et il sera sans doute possible de monter plus haut en luminosité avec les programmes compatibles.

Quoi qu’il en soit, le Samsung UE43AU7025K gère correctement les fuites de lumière. En effet, en apposant un cache sur la dalle de 43 pouces, le Labo a mesuré un niveau de noir qui est certes perfectible (la valeur doit être la plus proche de zéro que possible), mais homogène : 0,121 cd/m2 sur le bord supérieur et le bord gauche, 0,117 cd/m2 sur le bord inférieur et 0,094 cd/m2 sur le bord droit.

Le niveau des noirs est correct, surtout à ce prix, avec une valeur de 0,156 cd/m2 dans l’axe. En résulte un taux de contraste de 1 333 qui est moyen, mais encore une fois acceptable quand on le rapporte au prix du Samsung UE43AU7025K.

Progressivité

Progressivité
8.6
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.

Le Labo évalue la progressivité des téléviseurs en comparant la courbe de gamma du signal vidéo de référence en entrée à celui en sortie du Samsung UE43AU7025K. Ce dernier ne dégrade en rien l’image, comme en atteste le graphique ci-dessous. Les deux courbes sont globalement parallèles, garantissant une bonne gestion des dégradés.

Ce test est complété par des mesures de directivité à partir de cinq zones d’observation et un angle qui varie de 45 degrés. En procédant ainsi, le Labo est capable de représenter les différentes positions d’observation du téléviseur, par exemple quand le téléspectateur choisit de s’asseoir en face ou sur le côté de l’écran.

Elle n’est déjà pas mirobolante dans l’axe, mais la luminosité chute carrément de 208 cd/m2 à 57 cd/m2 dans l’angle droit, et 62 cd/m2 dans l’angle gauche. Mieux vaut donc rester assis en face du Samsung UE43AU7025K, surtout si le programme regardé ne propose pas le HDR.

Directivité

Directivité
7
Être capable de regarder l’écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d’image de face comme sur les côtés)*Les écrans OLED n’ont pas de rétro-éclairage, il n’y aura donc pas de fuites de lumière dans les noirs

Le test de directivité du Labo permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. Pour ce faire, la luminosité est réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. Une fois de plus, il s’agit pour le Labo d’évaluer les angles de vision des téléviseurs, en se concentrant cette fois sur le niveau de noir.

Si ce dernier est correct dans l’axe, il va carrément en s’améliorant dans les angles du Samsung UE43AU7025K. En effet, le Labo a mesuré 0,09 cd/m2 tant sur la gauche que sur la droite, ce qui est excellent quand on compare aux 0,156 cd/m2 dans l’axe. Cependant, la perte de luminosité dans les angles se traduit par un taux de contraste encore plus faible pour les téléspectateurs qui ne sont pas assis en face du Samsung UE43AU7025K.

Colorimétrie

Couleur
5.4
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Richesse des couleurs
5.3
©Labo Fnac

Disons-le tout net, la colorimétrie n’est pas le fort du Samsung UE43AU7025K, qui se montre très moyen dans ce domaine. En effet, le téléviseur peine déjà à couvrir le triangle de référence EBU, et il est même totalement largué quand on le compare au DCI-P3 qui fait référence en la matière. Les verts sont correctement restitués, mais le Samsung UE43AU7025K est plus limité dans les rouges et dans les bleus. Dommage que les couleurs manquent de richesse, car elles sont plutôt fidèles dans l’ensemble.

Uniformité

Uniformité
6.8
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Luminance
5
Chrominance
8

Pour finir, le Labo a réalisé des mesures en divisant la dalle du Samsung UE43AU7025K en 35 zones de taille égale, afin d’identifier celles où la luminosité est maximale et minimale. L’écart de luminosité est conséquent, avec une différence de 37 % entre le point le plus lumineux et le point le moins lumineux. Le maximum de 194 cd/m2 est atteint en plein centre de la dalle de 43 pouces, tandis que le minimum de 123 cd/m2 est a été mesuré dans le coin supérieur droit.

À l’inverse, le delta U’V’ de 0,0049 indique que l’écart d’uniformité des couleurs est très contenu. Pour mémoire, plus ce chiffre est proche de zéro, plus les couleurs sont fidèles et uniformes sur toute la surface de l’écran. De quoi conclure le passage du Samsung UE43AU7025K sur les bancs de tests du Labo sur une bonne note.

Slot carte mémoire
0
Ports USB
1
Prises HDMI
3
Prises HDMI Comp. 4K
3
Compatible ARC sur 1 HDMI
Oui
Wi-Fi
integre
Ethernet
Oui
Bluetooth HID
Oui
Bluetooth Audio
Oui
Prise Casque
Non
Sortie audio numérique
optique
OS
T-KSU2EDEUC-213
Compatible HBBTV
Oui
Compatible HDR
Oui
Fonctions enregistrements sur USB
Oui
Consommation en veille (en W)
0 W
Consommation en marche (en W)
0 W

Conclusion

Note LABOFNAC

Abordable, le Samsung UE43AU7025K offre un design soigné et un niveau d’équipement correct. Forcément, il fait l’impasse sur les fonctionnalités les plus avancées, mais il prend néanmoins en charge les formats HDR10+ et HLG et est compatible avec la technologie Q-Symphonie pour étoffer la partie audio avec une barre de son de la marque. Par ailleurs, si la progressivité est très bien gérée et que l’uniformité et la directivité sont correctes, le taux de contraste et la colorimétrie déçoivent. La faute à un manque flagrant de luminosité et à des couleurs qui gagneraient à être plus riches.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (11 avis)
Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin