Test

Test de la Backbone One pour Android: la manette ultime pour jouer sur smartphones Android… et sur iPhone 15 / 15 Pro !

22 septembre 2023
Par Sofian Nouira
Test de la Backbone One pour Android: la manette ultime pour jouer sur smartphones Android... et sur iPhone 15 / 15 Pro !
©Backbone

La manette Backbone One, initialement conçue pour l’iPhone, est aussi disponible depuis quelques semaines pour les smartphones Android. Se montre-t-elle aussi performante que sa version iOS ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans les lignes qui suivent.

En résumé

Sans surprise, la version Android de la manette pour smartphone Backbone One s’avère tout aussi excellente que sa déclinaison pour iPhone. On retrouve donc les mêmes points forts, à savoir une excellente ergonomie générale, une autonomie infinie grâce à la connexion matérielle et une application assez bien fichue. On apprécie aussi le fait que l’accessoire fonctionne avec tous les jeux compatibles manette, tous les émulateurs rétro et tous les principaux services de streaming (Xbox Game Pass, PlayStation Remote Play, Nvidia GeForce Now, Shadow PC). Son prix apparaît toutefois un peu élevé dans la mesure où, contrairement à ses concurrentes, elle n’intègre pas de composant pour la connexion sans fil. Néanmoins, si vous cherchez la meilleure manette pour jouer sur Android, la Backbone One est une sérieuse candidate.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Manette bien conçue
  • Confort de jeu proche de la perfection
  • Compatible avec tous les smartphones Android USB-C
  • Une application très complète et des raccourcis pratiques
  • Compatible avec tous les principaux services de jeu en streaming
Les moins
  • Course des gâchettes LR et R2 un poil courte
  • Nécessite de retirer l'étui du smartphone
  • Le prix qui “pique” un peu
À partir de
118,99€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

[Mise à jour du 22/09/2023]
Les nouveaux iPhone 15 sont désormais disponibles. Et l’une de leurs particularités est de proposer un port USB-C. Nous avons d’ores et déjà testé la Backbone One Android avec un iPhone 15 et un iPhone 15 Pro Max. Et tout fonctionne à la perfection ! Il faut juste bien veiller à ce que la manette soit à jour. À date, il faut donc qu’elle dispose du firmware 1.15. Si c’est le cas, la Backbone One Android se comportera exactement comme si vous aviez connecté la version iPhone. Elle est reconnue automatiquement. Et vous aurez bien sûr accès à toutes les fonctions de l’application Backbone. Nous avons aussi testé cette manette avec les services de cloud gaming tels que Geforce Now, Shadow PC, Xbox Game Pass et le Remote Play pour la PlayStation. Là encore, tout a fonctionné sans aucun problème, exactement comme si une Backbone pour iPhone était connectée.

Si vous avez déjà lu notre test de la manette Backbone One PlayStation pour iPhone publié il y a quelques mois, vous savez déjà qu’il s’agit d’un excellent produit. Mais qui n’était pas encore disponible officiellement en France d’une part. Et qui d’autre part n’existait pas en version Android. Quelques semaines avant le début de l’été, le fabricant américain nous a gratifié coup sur coup de deux bonnes nouvelles : non seulement la Backbone One allait débarquer chez nous, mais elle allait de plus profiter d’une déclinaison Android. Le produit pour iPhone vendu en France étant strictement identique à celui vendu aux États-Unis, nous vous renvoyons vers notre test déjà publié si c’est ce modèle qui vous intéresse. Ici, nous allons nous pencher sur le cas de la version Android, que nous avons utilisé pendant plus d’un mois.

Les avantages par rapport à la concurrence

Rappelons que la Backbone One est une manette pour smartphone qui offre la particularité de ne pas faire appel à une connectivité sans fil. La plupart des manettes concurrentes, telles que les Nacon MG-X et MG-X Pro, embarquent une connectivité Bluetooth. Du côté de la One, c’est un connecteur physique (USB-C) qui assure la liaison entre la manette et le smartphone. Un système qui confère deux avantages. Le premier est l’absence de batterie, puisque c’est le téléphone qui fournit le peu d’énergie à faire fonctionner l’accessoire. Il n’a donc besoin d’aucune recharge et sera toujours prêt à être utilisé.

Test Backbone One pour Android
©Backbone

Le second avantage tient à la réactivité de la connexion matérielle, qui ne souffre d’aucune latence. En effet, même si les manettes Bluetooth ne posent généralement pas de problème de réactivité, elles présentent une très légère latence. Certains utilisateurs pourront la percevoir quand ils pratiquent des jeux particulièrement exigeants en la matière, comme des titres compétitifs en ligne. Mais avec la connexion directement sur le port USB-C de la Backbone One, la commande est directement prise en compte par le téléphone. L’autre avantage inhérent à la manette que nous testons ici tient à son application dédiée. Bien plus qu’une simple appli pour paramétrer l’accessoire, il s’agit d’un véritable hub, qui centralise tous les jeux présents sur le smartphone. L’ensemble est à la fois joli et fonctionnel.

Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac
Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac

Une ergonomie qui frise la perfection

Pour cette déclinaison Android, Backbone n’a pas cherché à réinventer la roue et propose une ergonomie strictement similaire à celle de la version pour iPhone. Ce qui nous convient très bien tant cette dernière avait su nous convaincre. L’accessoire est usiné dans un plastique de très bonne qualité, ni trop lisse ni trop rugueux. L’ensemble tient bien en main et s’avère agréable à manipuler.

La manette est relativement légère, même lorsqu’elle est utilisée avec un smartphone grand format comme le Samsung Galaxy S23 Ultra. Elle pèse moins de 380 grammes. L’appareil dispose aussi d’un port USB-C pour recharger le smartphone pendant son utilisation, et d’un port jack 3,5 mm pour connecter un casque. Le port USB-C peut également être utilisé pour connecter la Backbone One à n’importe quel autre appareil. Il est par exemple possible de la connecter de manière filaire à un PC ou un Mac.

Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac
Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac

La Backbone One dispose en tout de 18 boutons. En plus des boutons principaux et des joysticks cliquables, elle possède un bouton dédié pour lancer l’application Backbone et un autre pour prendre une capture d’écran rapide ou enregistrer une vidéo de votre session de jeu. Les boutons en question sont eux aussi de bonne facture, sans toutefois égaler le niveau de qualité des meilleures manettes. Le seul (petit) reproche que nous ferons tient aux gâchettes L2 et R2, à la course un peu courte à notre goût. Il s’agit sans doute d’un choix dicté par la compacité de l’ensemble.

Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac
Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac

L’autre point qui nous a embêté n’est pas lié au produit en lui-même, mais au fait qu’il faut presque systématiquement retirer la coque du smartphone pour y connecter la Backbone One. Le constructeur a pris toutes les précautions pour que le connecteur de la manette ne puisse pas endommager le smartphone. Ce qui implique que la zone autour du connecteur USB-C est bien maintenue de tous les côtés. Nous comprenons qu’il aurait été compliqué de garantir un tel maintien en permettant de garder la coque, dans la mesure où leurs épaisseurs varient énormément d’un modèle à l’autre. Mais le résultat reste que nous avons essayé plusieurs types de smartphones Android avec cet accessoire (Samsung Galaxy S23 Ultra, Asus Zenfone 10, Google Pixel 7A, Nothing Phone (2), Huawei P60 Pro) et que nous n’avons pu en utiliser aucun avec sa coque.

Test Backbone One pour Android
©l'Éclaireur Fnac

Édition PlayStation… et Game Pass

Nous testons ici la version Android de la Backbone One dans sa version standard. Néanmoins, sachez qu’il existe aussi une “Édition PlayStation” de la manette. La différence entre les deux modèles est loin d’être anecdotique si vous êtes abonné PS Plus Premium. Pour commencer, on retrouve un design qui reprend les codes esthétiques des manettes DualSense de la PlayStation 5. Boutons croix, rond, carré, triangle compris. Cette édition spéciale donne aussi accès à l’application PlayStation Remote Play. Cette dernière offre la possibilité de jouer en streaming à vos jeux PlayStation, que vous soyez chez vous ou à l’autre bout du monde. À condition d’avoir une connexion internet haut débit stable bien entendu. Cela vaut d’ailleurs également pour le Xbox Game Pass ou le service Nvidia GeForce Now. Que ce soit sur iOS ou Android. La seule différence notable ne tient pas aux manettes Backbone One en elles-mêmes, mais plutôt au fait qu’il existe une application officielle Android pour le Game Pass. Dans tous les cas, la seule chose que vous avez vraiment à retenir est que ces accessoires fonctionnent non seulement avec tous les jeux qui affichent une compatibilité manette, tous les émulateurs rétro, mais aussi avec les principaux services de streaming.

Test Backbone One pour Android
La version Édition PlayStation arbore un design qui reprend les codes de la manette DualSense de la PS5.©Backbone

Conclusion

Sans surprise, la version Android de la manette pour smartphone Backbone One s’avère tout aussi excellente que sa déclinaison pour iPhone. On retrouve donc les mêmes points forts, à savoir une excellente ergonomie générale, une autonomie infinie grâce à la connexion matérielle et une application assez bien fichue. On apprécie aussi le fait que l’accessoire fonctionne avec tous les jeux compatibles manette, tous les émulateurs rétro et tous les principaux services de streaming (Xbox Game Pass, PlayStation Remote Play, Nvidia GeForce Now, Shadow PC). Son prix apparaît toutefois un peu élevé dans la mesure où, contrairement à ses concurrentes, elle n’intègre pas de composant pour la connexion sans fil. Néanmoins, si vous cherchez la meilleure manette pour jouer sur Android, la Backbone One est une sérieuse candidate.

Article rédigé par
Sofian Nouira
Sofian Nouira
Journaliste