Test Labo

Test Labo du Samsung QE55QN90AAT : un concurrent sérieux pour l’OLED

08 mai 2021
Test Labo du Samsung QE55QN90AAT : un concurrent sérieux pour l'OLED

Outre ses modèles 8K Samsung a également fait évoluer en 2021 ses gammes QLED 4K UHD vers la technologie Mini-LED. L’occasion pour nous de tester le Samsung QE55QN90AAT, un téléviseur 4K UHD de 55 pouces qui profite de ce nouveau rétroéclairage.

En résumé

Note LABOFNAC

Samsung frappe un grand coup avec sa nouvelle gamme Neo QLED. Très performant, le Samsung QE55QN90AAT affiche d’excellents résultats à tous les niveaux, et peut aisément rivaliser avec les téléviseurs OLED. Très bien équipé, il trouve aisément sa place parmi les meilleurs téléviseurs du moment.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Les performances homogènes et de haut niveau
  • Les angles de vision
  • Les fonctionnalités
Les moins
  • La dérive des couleurs
  • Pas de boîtier One Connect

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
À partir de
1 799€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Samsung a profité de l’édition 2021 du CES pour présenter ses nouveaux téléviseurs Neo QLED. Une nomenclature dédiée à sa nouvelle génération de dalles QLED, qui adopte non plus des LED classiques, mais la technologie Mini-LED. 

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

Pour rappel, la gamme se décline en quatre séries, deux en 8K et deux en 4K UHD. Cette dernière renferme plusieurs modèles, dont le QN95A en haut de gamme, et sur lequel est basé le Samsung QE55QN90AAT qui nous intéresse ici. Compatibles avec le HLG et le HDR10+ (mais pas Adaptative, cette norme étant réservée aux Neo QLED 8K), ils se différencient par l’absence de boîtier One Connect pour le QN90A.

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

Le Samsung QE55QN90AAT est un téléviseur au look soigné avec ses bords étroits et son profil effilé, sans oublier son pied central en métal qui est suffisamment étroit pour poser le téléviseur sur un petit meuble. Avantage de la nouvelle technologie Mini LED (rebaptisée Neo QLED chez Samsung), les LED qui fournissent le rétroéclairage sont désormais 40 fois plus petites. De quoi encore affiner la ligne du téléviseur.

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

En l’absence de boîtier One Connect, la connectique du Samsung QE55QN90AAT est regroupée à l’arrière du châssis. Et rien ne manque à l’appel : on recense quatre entrées HDMI 2.1 (dont une eARC) qui permettent notamment de profiter des jeux en 4K à 120 images/seconde, ainsi de que des technologies AMD Freesync Premium Pro et VRR qui s’adressent aux gamers avertis. Trois ports USB sont également intégrés, tout comme une sortie audio optique, un port Ethernet et des connecteurs d’antenne terrestre/câble/satellite. Du côté des connexions sans fil, le Samsung QE55QN90AAT propose le Bluetooth 4.2, et le Wi-Fi 5 (le Wi-Fi 6 est encore réservé aux modèles 8K).

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

La partie audio est commune à tous les modèles Neo QLED. Celle-ci repose sur un système 4.2.2 canaux, avec une puissance confortable de 70 W. En revanche, Samsung se contente d’un simple décodeur Dolby Digital. Toutefois, différents systèmes de traitement audio sont disponibles, dont la nouvelle fonction SpaceFit Sound. Celle-ci va calibrer le son en fonction de la pièce, mais aussi de l’emplacement du téléviseur, qu’il soit accroché au mur ou posé sur un meuble. De plus, l’OTS+ (Object Tracking Sound +) retranscrit les mouvements des objets à l’écran de manière dynamique via les différents haut-parleurs du téléviseur. L’ensemble est complété par la fonction Q Symphony qu’on connaissait déjà. Cette dernière permet d’associer le Samsung QE55QN90AAT à une barre de son de la gamme Q Series de la marque.

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

Comme les modèles QLED avant eux, tous les téléviseurs Neo QLED sont livrés avec le système Tizen de Samsung. Très fluide, il a surtout l’avantage d’offrir une interface simplifiée qui s’avère extrêmement intuitive, et très pratique au quotidien. Elle se présente sous la forme d’un bandeau qui s’affiche en surimpression en bas de l’image, et qui donne accès à toutes les applications et aux fonctionnalités du Samsung QE55QN90AAT. L’ensemble se pilote via la petite télécommande qui joue elle aussi la carte de la simplicité avec un nombre limité de boutons. Ce qui ne l’empêche pas d’être très efficace.

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

Parmi les fonctionnalités avancées, le Samsung QE55QN90AAT dispose aussi d’un mode Super UltraWide Game View pour afficher les jeux vidéo au format 21:9 ou même 32:9. Toujours pour les gamers, la barre de jeu est un nouveau menu dédié qui affiche directement tous les paramètres utiles tels que le format d’affichage, les retards à l’affichage, le mode HDR, ou encore la sortie audio utilisée. Citons également Multi View pour afficher un programme télé et le contenu d’un smartphone sur le même écran en simultané, ou encore Tap View pour répliquer de la vidéo ou écouter la musique depuis un appareil mobile, simplement en lui faisant toucher le cadre du Samsung QE55QN90AAT. Enfin, on retrouve les incontournables assistants vocaux (Amazon Alexa, Samsung Bixby et Google Assistant), le mode Ambiant pour mieux intégrer le téléviseur dans votre intérieur, sans oublier Samsung TV Plus qui donne gratuitement accès à plus de 40 chaînes.

Samsung QE55QN90AAT

© Samsung

Les contrastes

Avec la technologie Neo QLED, Samsung réduit encore l’écart avec l’OLED. Pour preuve, le Samsung QE55QN90AAT affiche une luminosité élevée de 331 cd/m2 dans l’axe de la dalle de 55 pouces. De plus, alors que les téléviseurs LED sont généralement à la peine pour gérer les fuites de lumière induites par la technologie elle-même, le Samsung QE55QN90AAT se tire de l’exercice avec brio.

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

Nous avons relevé un niveau de noir homogène sur les quatre bords du cache appliqué sur la dalle Neo QLED : 0,012 cd/m2 au-dessus, 0,001 cd/m2 à gauche et en dessous, et 0,003 cd/m2 à droite. Pour couronner le tout et prouver le potentiel de la technologie, le Samsung QE55QN90AAT affiche un taux de contraste très élevé de 110 333 et obtient pratiquement la note maximale.

Contraste
9

La progressivité

La progressivité du téléviseur est évaluée en comparant la courbe de gamma du signal vidéo en sortie, à celle du signal de référence en entrée. La courbe de gamma du Samsung QE55QN90AAT conforme aux attentes, avec une linéarité proche de celle du signal vidéo d’origine.

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

Nous complétons ce test avec des mesures de directivité réalisé à partir de cinq zones d’observation, et un angle qui varie de 45 degrés. Ce test nous permet de simuler les différentes positions d’observation du téléviseur, comme si le téléspectateur était assis en face ou sur le côté du Samsung QE55QN90AAT. La luminosité passe de 331 cd/m2 au centre de la dalle à 132 cd/m2 dans l’angle gauche, et 137 cd/m2 à droite. Cette baisse de luminosité est importante, mais le niveau obtenu dans les angles est similaire à ce que les téléviseurs affichent dans l’axe. Ce résultat est donc très satisfaisant.

Progressivité
8.4

La directivité

Le test de directivité nous permet d’évaluer la dérive des couleurs en fonction du point d’observation. Pour ce faire, la luminosité est réglée sur la valeur maximale pendant toute la durée du test. Le balayage est réalisé sur plusieurs points avec des positions d’observation différentes. Là encore, il s’agit dévaluer les angles de vision du Samsung QE55QN90AAT, mais plus particulièrement dans les noirs.

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

La technologie Mini LED affiche le même niveau de noir dans l’axe ou dans les angles : 0,003 cd/m2 dans l’axe, 0,002 cd/m2 dans l’angle gauche, et 0,002 cd/m2 dans l’angle droit. Une homogénéité qui permet de faire fi de la moindre directivité. De plus, même si le taux de contraste chute fortement dans les angles, le niveau reste élevé et très satisfaisant : 66 000 dans l’angle gauche, et 68 500 dans l’angle droit.

Directivité
8.1

La colorimétrie

Les Neo QLED montrent également leurs excellentes aptitudes en matière de colorimétrie. Le Samsung QE55QN90AAT couvre très largement le triangle de référence EBU, mais aussi le DCI-P3, preuve de l’extrême richesse des couleurs.

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

Un excellent résultat qui est néanmoins légèrement pénalisé par la dérive des couleurs au niveau des verts et des rouges. Pas de quoi être déçu en regardant la télé, mais assez pour perdre quelques points.

Couleur
6.9
Richesse des couleurs
9.4

L’uniformité

Enfin, le Samsung QE55QN90AAT s’est également illustré dans notre test d’uniformité. Sa dalle de 55 pouces affiche une luminosité homogène sur toute la surface, et nous avons mesuré un écart négligeable de 16 % entre les points les moins et les plus lumineux. La luminosité maximale de 268 cd/m2 est atteinte juste au-dessus du centre du téléviseur, le minimum de 226 cd/m2 étant atteint dans le coin inférieur droit.

Samsung QE55QN90AAT

© LaboFnac

L’écart d’uniformité des couleurs est également contenu avec un delta U’V’ de 0,0056. Sur ce point, le Samsung QE55QN90AAT fait même mieux que son grand frère en 8K par exemple, le Samsung QE65Q800 8K affichant un delta U’V’ de 0,0071 (plus le chiffre est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Conclusion

Note LABOFNAC

Samsung frappe un grand coup avec sa nouvelle gamme Neo QLED. Très performant, le Samsung QE55QN90AAT affiche d’excellents résultats à tous les niveaux, et peut aisément rivaliser avec les téléviseurs OLED. Très bien équipé, il trouve aisément sa place parmi les meilleurs téléviseurs du moment.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin