Test Labo

Test Labo du Nokia 8.3 5G : de la 5G et de la simplicité

22 mars 2021
NOKIA 8.3 5G ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Destin chahuté que celui du Nokia 8.3, sélectionné comme smartphone du prochain James Bond, No time to die, dont la sortie a été repoussée à plusieurs reprises. Le smartphone 5G de la marque, lui, est disponible depuis le printemps 2020, et constitue son premier modèle compatible avec la nouvelle génération de réseaux mobiles. Pour ce faire, Nokia a opté pour l’un des best-sellers de Qualcomm : sa plateforme Snapdragon 765G, qui intègre un modem ad hoc et assure généralement de bonnes performances. Complétée par 8 Go de mémoire vive dans la version testée par notre Labo, elle s’est d’ailleurs comportée de manière très satisfaisante, permettant d’afficher jusqu’à 24 fps à notre test JavaScript, et 5 fps lorsqu’elle était soumise à notre niveau d’exigence le plus élevé. Ce qui n’empêche pas le smartphone d’assurer une autonomie tout à fait satisfaisante de 10h28 en moyenne à l’aune de notre test, grâce à sa batterie de 4500 mAh. Il est toutefois à noter que celle-ci est compatible avec une charge 18 W, ce qui impose d’attendre plus de 2h30 pour réaliser un plein complet.
Le smartphone profite par ailleurs d’un grand écran IPS de 6,81 pouces, affichant de la Full HD+ (1080 x 2400 pixels). Dommage toutefois qu’il révèle quelques imperfections, sa colorimétrie manquant de précision, et son contraste étant limité à 388:5. Il présente en outre des angles de vue un peu restreints qui imposent d’augmenter sa luminosité. Enfin, sur le volet du multimédia, ce Nokia 8.3 – qui bénéficie du partenariat conclu par la marque et le spécialiste des optiques Zeiss – est pourvu d’un quadruple module dorsal. Deux capteurs de 2 Mpx chacun sont dédiés à la mesure de la profondeur et à la macro, tandis que son grand-angle (f/1,9) est associé à un capteur de 64 Mpx et son ultra-grand-angle (120°, f/2,2) l’est à un capteur de 12 Mpx, pour des résultats globalement convaincants. Ajoutons pour finir que Nokia propose 128 Go de stockage sur son appareil ainsi qu’un port microSD et que s’il est sorti sous Android 10, le 8.3 a été mis à jour début 2021 vers Android 11. En somme, si son écran manque un peu de panache, surtout comparé à une concurrence qui passe à l’AMOLED même en entrée de gamme, le Nokia 8.3 reste un smartphone complet, au suivi logiciel attentif et aux performances très convenables, mais sans atout qui lui permet réellement de se démarquer.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Snapdragon 765G toujours efficace
  • Module photo principal satisfaisant
  • Bonne autonomie
Les moins
  • Ecran IPS manquant de maîtrise
  • Charge pas très rapide

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pour aller plus loin