Test Labo

Test Labo du Nokia 3.2 : un entrée gamme avec d’incontournables concessions

11 juillet 2019
Test Labo du Nokia 3.2 : un entrée gamme avec d'incontournables concessions

En résumé

Note LABOFNAC

Depuis son retour, Nokia se concentre sur l’entrée et le milieu de gamme pour l’essentiel de ses efforts. Avec son prix situé sous la barre des 150 euros, le 3.2 est un smartphone dont le petit prix laisse logiquement augurer certaines concessions. Malgré tout, son écran affiche une belle diagonale de 6,26 pouces qui doit se contenter d’une définition HD et donc d’une finesse d’affichage tout juste moyenne, avec une densité de 286 ppp. Sa dalle IPS occupe 83 % de la façade du mobile et affiche une colorimétrie moyenne, avec des dérives dans les magentas et les rouges. Même son de cloche pour le contraste. La coque en plastique piège la moindre trace de doigt qui passera à sa portée. Elle accueille un appareil photo dont le capteur de 13 mégapixels présente selon nos tests Labo une homogénéité défaillante, tandis que son optique souffre de quelques aberrations chromatiques. De jour, il est possible de réaliser des photos correctes, même si le niveau de détails n’est pas exceptionnel. En basse luminosité, difficile d’exploiter les clichés ailleurs que sur les réseaux sociaux. La caméra frontale de 5 mégapixels s’en sort correctement lorsque les conditions de prise de vue sont optimales. Le Nokia 3.2 accueille un processeur Qualcomm Snapdragon 429, une puce d’entrée de gamme qui avoue ses limites face à nos tests JavaScript dès leur second niveau d’exigence, d’autant qu’elle n’est flanquée que de 2 Go de RAM. Les ralentissements apparaîtront donc rapidement à l’usage malgré l’utilisation d’Android One, une version pure de l’OS de Google pensée pour les petites configurations matérielles. Malgré son petit prix, le Nokia 3.2 dispose d’une très grosse batterie de 4000 mAh qui malheureusement a mis, selon nos mesures, 2h32 pour se recharger totalement. Notre test d’endurance est venu à bout de cette batterie en 10h43, ce qui le classe en revanche parmi les bons élèves. En pratique, ce smartphone qui se destine avant tout à des usages légers pourra se passer quasiment deux jours sans recharge.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Android One
  • Apparence robuste
  • Grand écran correct
  • Autonomie
Les moins
  • Des ralentissements
  • Des photos très moyennes
  • Prix peut-être un peu élevé

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
148,86€
En stock vendeur partenaire
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com
Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Pour aller plus loin