Test Labo

Test Labo du Brandt B5506UHD : une bonne affaire, malgré des lacunes

10 juillet 2019
Test Labo du Brandt B5506UHD : une bonne affaire, malgré des lacunes

Brandt jette un pavé dans la mare avec son B5506UHD : un téléviseur 4K UHD à moins de 350 euros. Une bonne affaire pour qui souhaite s’équiper d’un modèle de 55 pouces à moindre coût ? C’est ce que nous avons cherché à savoir en lui faisant passer l’épreuve de notre Labo.

En résumé

Note LABOFNAC

Si vous n’êtes pas trop regardant, le Brandt B5506UHD représente une bonne affaire, par exemple comme second équipement. Malgré son prix très contenu, il affiche un bon niveau de contraste et une progressivité maîtrisée. De bons points qui sont néanmoins contrebalancés par des couleurs qui manquent de richesse et par une uniformité décevante. En revanche, l’absence de fonctions connectées est facilement contournable par l’acquisition d’un boîtier de type Android TV pour éviter de trop gonfler la facture.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le prix pour un téléviseur 4K UHD de 55 pouces
  • Le taux de contraste
Les moins
  • La colorimétrie
  • L’uniformité de la dalle de 55 pouces

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Si le nom de Brandt semble surgir d’un passé lointain tant la marque s’est faite discrète depuis le début des années 2000, elle propose désormais des téléviseurs dans l’air du temps, tel le B5506UHD qui fait l’objet de ce test. Un TV qui paraît particulièrement intéressant avec son prix tournant autour de 350 euros, malgré une dalle 4K UHD de 55 pouces.

Pas de surprise pour un tel prix, le téléviseur arbore des bords relativement épais, mais le design de l’ensemble n’est pas désagréable pour autant, et loin de faire bon marché. Le Brandt B5506UHD repose sur deux pieds dont l’écartement suppose de le poser sur un meuble suffisamment large. Avantage de ces derniers, ils surélèvent suffisamment la dalle pour qu’il soit possible d’installer une barre son devant le téléviseur.

Brandt B5506UHD

© Brandt

Autre point de satisfaction, le Brandt B5506UHD propose tout le nécessaire niveau connectique. Il dispose ainsi de trois entrées HDMI (dont une ARC), d’une entrée composante YUV, d’un port CI+, d’une sortie audio numérique coaxiale, et de deux ports USB. Ces derniers permettent de brancher un disque dur qui fera office d’enregistreur numérique, et d’un support amovible pour profiter de contenu multimédia sur le téléviseur.

En revanche, oubliez Internet et les applications diverses telles que Netflix ou YouTube. Le Brandt B5506UHD n’est pas un téléviseur connecté, d’où son prix plancher. Est-ce vraiment gênant ? Tout dépend en réalité de votre équipement. Si vous disposez déjà d’un petit boîtier Android TV faisant office de passerelle, d’une Nvidia Shield, d’une Apple TV, voire d’un Chromecast, vous pourrez accéder facilement aux contenus en ligne. Dans le cas contraire, il vous faudra vous en remettre à la box de votre opérateur.

Les contrastes

Le Brandt B5506UHD affiche une luminosité modeste de 189 cd/m2 dans l’axe. En revanche, le téléviseur surprend en descendant relativement bas dans les noirs, notre sonde ayant relevé une luminosité limitée à 0,049 cd/m2 (plus ce chiffre est proche de zéro et plus les noirs sont profonds).

Brandt B5506UHD

© LaboFnac

De même, les fuites de lumière sont plutôt contenues. En appliquant un cache sur la dalle, nous les avons mesurées à 0,089 cd/m2 au-dessus, 0,076 à gauche, à 0,096 cd/m2 à droite et à 0,096 cd/m2 en bas. En résulte un très bon taux de contraste de 3857 permettant à ce téléviseur commercialisé pour moins de 350 euros de faire la nique à des concurrents bien plus onéreux. Une belle entrée en la matière.

Contraste
8

La progressivité

La progressivité ne déçoit pas non plus avec un signal vidéo en sortie relativement fidèle à celui en entrée comme le prouve le graphique ci-dessous.

Brandt B5506UHD

© LaboFnac

En revanche, la directivité est plus problématique, le Brandt B5506UHD voyant sa luminosité passer de 189 cd/m2 dans l’axe à seulement 70 cd/m2 à gauche et à droite.

Progressivité
7

La directivité

Pour détecter une éventuelle dérive des couleurs, nous faisons varier le point d’observation du téléviseur tout en conservant la luminosité à son niveau le plus élevé pendant toute la durée de ce test.

Brandt B5506UHD

© LaboFnac

Les noirs, très satisfaisants quand on se trouve dans l’axe du Brandt B5506UHD, virent au gris pour les téléspectateurs assis sur les côtés. En effet, le niveau de noir passe de 0,049 cd/m2 dans l’axe du téléviseur à 0,286 cd/m2 sur les deux côtés. Il vaut donc mieux être assis bien en face du Brandt B5506UHD pour profiter de la meilleure qualité d’image possible.

Directivité
6.7

La colorimétrie

Les bonnes nouvelles s’arrêtent ici, le Brandt B5506UHD étant pénalisé par une colorimétrie trop pauvre pour tenir la comparaison avec des modèles concurrents certes plus onéreux, mais autrement plus capables.

Brandt B5506UHD

© LaboFnac

Les couleurs sont en difficulté, en particulier dans les bleus et dans les rouges. Comme on peut le voir ci-dessus, le Brandt B5506UHD peine à couvrir le triangle de référence EBU. Seule (maigre) consolation, la dérive est correcte.

Couleur
5.2
Richesse des couleurs
4.1

L’uniformité

Le test d’uniformité met souvent à mal les téléviseurs de 55 pouces et plus. Ce qui se confirme ici aussi avec le Brandt B5506UHD. Pourtant, l’écart de luminance est très correct à seulement 33 %. Nous avons relevé une luminosité maximale de 187 cd/m2 dans l’axe, juste à gauche du centre de la dalle. Le minimum de 125 cd/m2 est atteint dans le coin supérieur droit.

Brandt B5506UHD

©Labo Fnac

À l’inverse, l’écart de chrominance est tout simplement mauvais. Nous avons mesuré un Delta U’V’ de 0,012, soit le plus élevé de tous les modèles testés jusqu’à présent (plus cette valeur est proche de zéro et plus les couleurs sont fidèles).

Conclusion

Note LABOFNAC

Si vous n’êtes pas trop regardant, le Brandt B5506UHD représente une bonne affaire, par exemple comme second équipement. Malgré son prix très contenu, il affiche un bon niveau de contraste et une progressivité maîtrisée. De bons points qui sont néanmoins contrebalancés par des couleurs qui manquent de richesse et par une uniformité décevante. En revanche, l’absence de fonctions connectées est facilement contournable par l’acquisition d’un boîtier de type Android TV pour éviter de trop gonfler la facture.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste