Test Labo

Test Labo du LG 50UK6950PLB : comme un air de famille

14 octobre 2018
Test Labo du LG 50UK6950PLB : comme un air de famille

Petit frère du 70UK6950PLH, le LG 50UK6950PLB se veut encore plus abordable. Mais ses performances sont elles du même acabit ? C’est ce que nous allons voir.

En résumé

Note LABOFNAC

Sans surprise, le LG 50UK6950PLB offre des résultats très proches de ceux du 70UK6950. S’il affiche les mêmes qualités en matière de contraste, il s’avère encore plus performant quand il s’agit de restituer les couleurs. Reste une directivité marquée de l’écran qui impose d’être assis dans l’axe pour profiter de la meilleure qualité d’image possible.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Le taux de contraste
  • La fidélité des couleurs
  • Le système WebOS
Les moins
  • L’uniformité de la dalle
  • La directivité des couleurs

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Sans surprise le design est inchangé et à part leur taille, rien ne vient distinguer les LG 50UK6950PLB et 70UK6950PLH. On retrouve donc des bords relativement épais et une apparence globale qui joue la carte de la sobriété. Le LG 50UK6950PLB est campé sur un pied unique, ce qui permet de le poser sans trop de souci sur un meuble de taille modeste. Si vous souhaitez lui associer une barre son, le pied incurvé impose de la placer quelques centimètres devant le téléviseur.

La connectique est regroupée à l’arrière avec quelques prises sur la tranche pour faciliter leur accès si le LG 50UK6950PLB est accroché au mur. Même si sa diagonale est moindre que le grand 70 pouces, il dispose de la même connectique. On bénéficie donc de quatre entrées HDMI 2.0 (HDCP2.2) dont une compatible ARC, d’une entrée composite/composante, de deux ports USB, d’une sortie audio numérique, de prises antenne RF/Sat, d’un port Ci+ 1.4 et d’un port Ethernet RJ45. Le téléviseur dispose également du Bluetooth version 4.2 et du Wi-Fi ac.

Pas de changement non plus côté audio avec toujours deux haut-parleurs qui délivrent une puissance totale de 20 W. Pas de Dolby Atmos qui est réservé aux téléviseurs OLED haut de gamme de la marque mais le LG 50UK6950PLB prend tout de même en charge les formats DTS et DTS Virtual:X. Tous deux sont associés aux technologies Clear Voice III pour renforcer les dialogues, et ASC (Adaptative Sound Control) pour régler automatiquement le mode sonore.

Enfin, le téléviseur est animé par le système d’exploitation WebOS qui s’impose comme un modèle de simplicité avec un bandeau qui s’affiche en surimpression en bas de l’image et qui donne accès aux différentes sources et applications. L’ensemble est d’autant plus pratique qu’il est associé à une télécommande Magic Remote équipée d’un gyroscope. En la pointant vers l’écran on déplace le curseur à l’écran. Simple et efficace. De plus la télécommande dispose d’un bouton d’accès direct à Netflix.

Les contrastes

Le LG 50UK6950PLB est un téléviseur LED de 55 pouces (126 cm) en 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels). À défaut de Dolby Vision et Advanced HDR by Technicolor, il prend en charge les formats HDR10 et HLG.

Nous avons réglé le téléviseur en mode standard et nous avons relevé une luminosité de 206 cd/m2 au centre de la dalle. Certes, c’est moins que le 70UK6950 (378 cd/m2) mais le 50UK6950PLB se rattrape avec un meilleur niveau de noir (0,038 cd/m2 contre 0,075 cd/m2).

Les fuites de lumières sont très bien gérées. En effet, nous avons relevé un niveau de noir uniforme avec 0,011 cd/m2 en haut de la dalle, 0,014 cd/m2 à gauche, et 0,016 cd/m2 à droite et en bas. Là encore, le LG 50UK6950PLB fait mieux que son grand frère de 70 pouces et ces deux modèles offrent un excellent contraste (respectivement 5421 et 5040 dans l’axe).

Contraste
8

La progressivité

C’est en analysant la courbe de gamma que nous pouvons relever le niveau de lumière émis par la dalle en fonction de son niveau de pilotage. Nous pouvons ainsi visualiser les écarts éventuels entre le signal d’entrée et le signal de sortie du téléviseur. La courbe de gamma du LG 50UK6950PLB est excellente, le téléviseur reproduit parfaitement le signal d’entrée ou presque.

Pour le test suivant, nous effectuons des relevés dans cinq zones d’observation avec un angle qui varie de 45 degrés. Cette méthode nous permet de simuler les différentes positions d’observation du LG 50UK6950PLB, que vous soyez assis devant, allongé par terre ou installé sur le côté droit ou gauche. On constate ici une directivité marquée du LG 50UK6950PLB qui, à l’instar du 70UK6950, voit sa luminosité chuter fortement sur les côtés : nous avons relevé 206 cd/m2 dans l’axe et 52 cd/m2 sur les côtés.

Progressivité
6.5

La directivité

Toutes les mesures sont ici réalisées en mode standard proposé dans les préréglages disponibles dans le menu Image du téléviseur, avec suppression du capteur de lumière lorsqu’il est présent. Nous effectuons plusieurs relevés avec différents points d’observation. Nous pouvons ainsi évaluer la dérive des couleurs.

Si le niveau de noir est très bon dans l’axe (0,038 cd/m2), il tire vers le gris dans les angles avec 0,136 cd/m2 à gauche et 0,133 cd/m2 à droite. Même constat au niveau du taux de contraste qui passe de 5421 dans l’axe à seulement 397 et 391 à gauche et à droite. Comme pour le LG 70UK6950, il est fortement recommandé d’être assis dans l’axe du LG 50UK6950PLB afin de bénéficier d’une qualité d’image optimale.

Directivité
6.7

La colorimétrie

Le LG 50UK6950PLB possède une colorimétrie un peu meilleure que le LG 70UK6950. S’il peine toujours dans le rouge, le téléviseur se débrouille mieux dans le vert et le bleu. La dérive reste toujours aussi marquée dans le bleu sans que cela soit rédhibitoire pour autant.

Couleur
6.6
Richesse des couleurs
6.5

L’uniformité

Enfin, le LG 50UK6950PLB affiche plus ou moins le même comportement que son grand frère dans le test d’uniformité. Nous avons relevé un écart d’uniformité de luminance de 34 % (contre 29 % pour le 70UK6950), et un Delta U’V’ de 0,0094 toujours aussi décevant.

Pour finir, nous divisons la dalle en 35 zones de taille identique afin de localiser l’emplacement où la luminosité est minimale et maximale. Sans surprise, c’est au centre de la dalle qu’elle est à son meilleur, avec une valeur mesurée de 83 cd/m2. Le minimum se situe sur les bords inférieurs et supérieurs droit (55 cd/m2).

Conclusion

Note LABOFNAC

Sans surprise, le LG 50UK6950PLB offre des résultats très proches de ceux du 70UK6950. S’il affiche les mêmes qualités en matière de contraste, il s’avère encore plus performant quand il s’agit de restituer les couleurs. Reste une directivité marquée de l’écran qui impose d’être assis dans l’axe pour profiter de la meilleure qualité d’image possible.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin