Test Labo

Test Labo du Toshiba 49U5663DG : dommage qu’il manque d’uniformité

08 septembre 2017
TOSHIBA 49U5663DG ©Labo FNAC

En résumé

Note LABOFNAC

Ce modèle à affichage 4K embarque quatre ports HDMI, 3 USB et des fonctionnalités Smart TV. Autant de qualités qui sont secondées par des performances globalement correctes, du moins compte tenu du positionnement tarifaire de ce Toshiba 49U5663DG. Le téléviseur propose des contrastes convenables et une colorimétrie correcte, sans trop de dérives observées. La directivité n’est pas trop marquée, notamment dans les noirs, et le gamma est tout à fait respectable. En revanche, Toshiba déçoit au niveau de l’uniformité, qui pèche autant en luminance qu’en chrominance. Bref, ce téléviseur devrait convaincre des utilisateurs peu exigeants, mais en quête d’un grand écran sur lequel ils pourront brancher leurs divers appareils.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Directivité et progressivité correctes
  • Fonctions connectées
Les moins
  • Manque flagrant d'uniformité
  • Richesse des couleurs perfectible

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans