Test Labo

Test Labo Fnac du LG OLED 55C6V : le meilleur téléviseur OLED incurvé ?

20 décembre 2016
Test Labo Fnac du LG OLED 55C6V : le meilleur téléviseur OLED incurvé ?

Le LG 55C6V est la copie presque parfaite de l’excellent LG 55B6V. S’il s’agit encore une fois d’un téléviseur OLED, celui-ci se démarque avec son écran incurvé. Saura-t-il offrir le même niveau de qualité que son homologue? Direction le Labo Fnac pour en savoir plus.

En résumé

Note LABOFNAC

LG est passé maître dans l’OLED. Le LG 55C6V est un excellent téléviseur qui affiche des images presque parfaites, tout comme le LG 55B6V. Ces deux modèles sont d’ailleurs identiques, le LG 55C6V se caractérisant par la prise en charge de la 3D et son écran incurvé. Dans les deux cas, vous ne serez pas déçu.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Des images exceptionnelles
  • Le design soigné
Les moins
  • Le prix
  • La dalle brillante

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Note LABOFNAC
Voir sur Fnac.com

Notre test détaillé

L’ergonomie et le design

Après le test du LG 55B6V, nous nous intéressons cette fois au LG 55C6V. Ce téléviseur OLED est équipé d’une dalle incurvée de 55 pouces avec toujours le design très efficace Full Cinema Screen Blade Slim de LG. Les bords de l’écran sont très fins pour mettre les images en avant.

labo-fnac-lg-oled-55c6v-1

Le pied du LG 55C6V adopte un design différent, mais toujours aussi réussi. Sa finition est soignée, avec du métal brossé et un montant transparent qui donne l’impression que l’écran flotte. Et comme sur le 55B6V, LG n’a pas hésité à habiller la face arrière du 55C6V avec le même métal brossé qui souligne l’aspect premium du téléviseur.

LG OLED 55C6V

Aussi fin soit-il, le LG 55C6V ne manque de rien au niveau de la connectique. Au dos se trouvent un port Ethernet pour la connexion Internet filaire, des entrées composantes, une sortie numérique optique et les prises antenne hertzienne et satellite. Le reste de la connectique est intégré sur la tranche afin d’en faciliter l’accès. Le LG 55C6V intègre trois prises HDMI 2.0a compatibles HDCP 2.2, HDR 422 et 4K 60p, et une compatible ARC, trois ports USB dont un USB 3.0, une sortie audio au format 3,5 mm, et l’interface CI+ 1.3. Bien entendu, le LG 55C6V peut aussi se connecter à Internet sans fil via la connexion Wi-Fi. Et pour les accessoires, le Bluetooth est également de rigueur.

LG OLED55C6V

LG OLED55C6V

À l’instar du LG 55B6V, le LG 55C6V est livré avec la Magic Remote. Il s’agit d’une télécommande qui intègre un gyroscope afin de contrôler un pointeur qui permet de sélectionner les éléments à l’écran. Sans être d’une précision chirurgicale, le système a le mérite de fonctionner parfaitement et d’offrir une navigation originale. Pour ceux qui préfèrent un système plus traditionnel, la télécommande dispose également d’un pavé directionnel et d’une molette. L’ensemble offre une bonne prise en main aidée par des boutons bien dimensionnés.

LG OLED 55C6V

Le LG 55C6V est équipé du système d’exploitation WebOS 3.0. L’interface se présente sous la forme d’un bandeau qui s’affiche sous le programme en cours. Outre les chaînes favorites, il donne aussi accès aux principales applications et aux différentes sources. La navigation est fluide et le système est suffisamment intuitif pour le maîtriser sans se plonger dans le manuel de l’utilisateur. LG propose également des fonctionnalités originales telles que Magic Zoom qui permet de zoomer sur n’importe quelle partie de l’image, ou encore Magic Mobile Connection. Une fois connecté au même réseau Wi-Fi, il est possible d’afficher le contenu d’un smartphone sur le LG 55C6V.

LG OLED55C6V

labo-fnac-lg-oled-55c6v-15

La partie son du LG 55C6V a été réalisée en partenariat avec Harman Kardon. Quatre haut-parleurs de 10 Watts chacun sont intégrés. Par ailleurs, les téléviseurs Ultra HD de LG offrent une large compatibilité avec la plupart de formats de fichiers audio et vidéo. Accrochez vous, la liste est longue : WMA, MPEG-1 Layer I, II, MPEG-1 Layer III (MP3), Dolby Digital, Dolby Digital Plus, PCM, LPCM, DVD-LPCM, ADPCM, DTS, AAC, HE-AAC AAC LC, AMR-NB, AMR-WB, VC-1, Xvid, H.264/AVC, Motion Jpeg, MPEG-1, MPEG-2, MPEG-4, HEVC, VP8, VP9, RV30, RV40. Nous avons utilisé nos fichiers de test habituels avec le lecteur multimédia qui est intégré dans le LG 55C6V. Tous ont été lus sans aucun problème.

Codecs UHD

Codecs UHD

Les contrastes

Le LG 55C6V a obtenu des résultats très proches de ceux du LG 55B6V que nous avons testé ici. Si vous avez lu ce test, vous pouvez directement passer à la conclusion. Il faut dire qu’il est équipé de la même dalle OLED Ultra HD 10 bits de 55 pouces. On retrouve également les technologies Perfect Color, Perfect Mastering Engine, Perfect Black, Billion Rich Colors, Infinite Contrast, etc. On vous rappelle que la seule différence notable entre ces deux téléviseurs à l’écran incurvé du LG 55C6V et la comptabilité avec la 3D (deux paires de lunettes sont fournies).

OLED oblige, le contraste est impressionnant, mais avec des pixels qui s’éteignent pour afficher le noir complet, il est impossible de calculer un taux de contraste. Nous procédons néanmoins à nos tests habituels d’homogénéité et de zonage. L’homogénéité du LG 55C6V est irréprochable. La variation est infinitésimale et le blanc est quasiment identique sur l’intégralité de la dalle. De la même façon, le téléviseur excelle dans le test de zonage grâce à la technologie OLED. Normal, une fois éteints, les pixels ne laissent pas passer de lumière.

Contraste
9

La progressivité

Lors du test de progressivité du LG 55C6V, nous mesurons d’abord le gamma afin de relever le niveau de lumière émis par le téléviseur en fonction du niveau de pilotage de la dalle. Ensuite, nous mesurons la directivité à partir de cinq zones d’observation. Face au téléviseur, à droite puis à gauche avec un angle de 45 degrés, au dessus (en position debout), et enfin en dessous (allongé par terre). Le LG 55C6V affiche une courbe de gamma et une directivité parfaites, quel que soit l’angle d’observation du téléviseur.

LG OLED 55C6V

Progressivité
7.6

La directivité

Lors du test de directivité, nous évaluons la dérive en couleur en fonction du point d’observation. La luminosité est fixée sur la valeur maximale et le balayage est réalisé sur plusieurs points qui correspondent à des positions d’observation différentes. Le LG 55C6V n’affiche quasiment aucune perte. Il faut se placer sur le côté avec un angle de 70° pour que la lumière diminue de moitié. L’OLED se montre bien plus performant que le LCD sur ce point.

labo-fnac-lg-oled-55c6v-directivite-noir-blanc-angulaire

Directivité
7.3

La colorimétrie

Le LG 55C6V délivre des couleurs proches de la perfection. Les mesures sont largement au-dessus de la norme EBU.

labo-fnac-lg-oled-55c6v-gamut_surface

Couleur
7.8
Richesse des couleurs
9.3

L’uniformité

Les écarts de luminance et de chrominance permettent d’évaluer l’uniformité du LG 55C6V. La lumière est parfaitement répartie sur tout l’écran. Nous avons relevé une perte maximale de 14 %, ce qui est négligeable. Alors que le LG 55C6V s’illustre dans pratiquement tous les tests, on note un écart de chrominance plus important que la moyenne entre le centre de l’image et le bas inférieur gauche. C’est un petit détail pour un téléviseur qui excelle sur tous les autres points.

LG OLED 55C6V

Consommation

Nous avons mesuré une consommation de 150 Watts pour le LG 55C6V quand le constructeur annonce 145 Watts. La consommation est plus élevée que le LG 55B6V (131 Watts) et surtout que le Samsung UE55KS8000 (105 Watts) ou que le Sony 55XD8505 (95 Watts).

Conclusion

Note LABOFNAC

LG est passé maître dans l’OLED. Le LG 55C6V est un excellent téléviseur qui affiche des images presque parfaites, tout comme le LG 55B6V. Ces deux modèles sont d’ailleurs identiques, le LG 55C6V se caractérisant par la prise en charge de la 3D et son écran incurvé. Dans les deux cas, vous ne serez pas déçu.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin