Prise en main

Test Labo du Canon EOS 5DS

25 mai 2015

En résumé

Note LABOFNAC

Avec l’EOS 5DS et son capteur CMOS plein format de 50 millions de pixels, Canon relance la course à la haute définition. Son avantage indirect, c’est bien sûr qu’il offre possibilité de recadrer l’image à volonté tout en conservant un résultat de qualité. Deux processeurs puissants sont d’ailleurs nécessaires pour traiter la quantité d’informations qu’il produit et Canon utilise un système me de contrôle des vibrations du miroir, susceptibles de réduire la netteté à ce niveau de résolution.
Son boîtier en alliage de magnésium est très robuste et résiste à la poussière comme à l’humidité. Son grand écran LCD de 8,2 cm (1 040 000 points) n’est pas orientable ni tactile, mais on note que son interface est personnalisable. L’autofocus à 61 collimateurs est précis, mais sa rapidité pourrait être améliorée, bien que le 5DS atteigne 5 images par seconde en rafale. Il a en outre été testé avec un très bon zoom standard, d’une ouverture de f:2,8 sur toute la plage de zooming. Il décroche ici facilement la note maximale en résolution et en optique, mais comme souvent avec cette quantité de pixels, la sensibilité est bonne jusqu’à 3200 ISO, mais perfectible au-delà.
Pratique pour un produit haute définition, la connexion en USB 3.0 permet de transférer plus vite des fichiers volumineux. Il est à noter qu’il existe une déclinaison sans filtre passe-bas, à savoir 5DS R, pour une netteté optimale.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Boîtier résistant à la poussière et à l’humidité
  • Capteur plein format de 50 millions de pixels
Les moins
  • Écran non orientable et non tactile
  • Rapidité de l’autofocus perfectible
Pour aller plus loin