Test

Test Labo du Sony Cyber-Shot DSC WX500 : du bon usage du zoom

29 juin 2015
Par Driss Abdi

Positionné en milieu de gamme, le Sony WX500 est un petit compact doté d’un zoom 30x. Nous l’avons soumis au Labo Fnac pour savoir si son prix qui le positionne parmi les plus chers du segment, est justifié.

En résumé

Note LABOFNAC

Le Sony WX500 est un appareil photo certes compact mais qui bénéficie d’un puissant zoom 30x. Reste que ce dernier délivre des photos avec une résolution en retrait alors que le reste des performances est tout à fait recommandable. Ainsi, le WX500 affiche une bonne sensibilité et des couleurs bien rendues. Reste un positionnement prix qui le met en position de faiblesse face à des concurrents plus abordables et tout aussi méritants.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La prise en main
  • La qualité des photos
Les moins
  • Pas de viseur
  • La définition des photos à 30X

Notre test détaillé

Design et finition

Sony n’est pas allé bien loin pour concevoir le WX500. Celui-ci bénéficie d’un design très proche du WX350 avec le même souci dans la finition. Parmi les grandes nouveautés de ce modèle, on note l’écran orientable verticalement et sur 180° afin de réaliser de varier les angles de prise de vue et notamment des auto-portraits grâce au mode automatique idoine.

Sony DSC WX500

Sony DSC WX500

Et ce n’est pas tout, avec une définition maximale de 4896 × 3672 pixels en mode 4:3, il est deux fois plus détaillé que celui de son petit frère le WX350. Autre différence notable avec ce dernier, un flash extractible est monté sur la partie supérieure tandis qu’une touche d’accès rapide aux fonctions est désormais intégrée au dos du Sony WX500 juste à côté de la touche de menu.

Sony DSC WX500

Sony DSC WX500

La prise en main est agréable avec des boutons qui tombent bien sous les doigts. Forcément on aurait aimé bénéficier d’un viseur ou d’une bague sur l’objectif mais il faut bien segmenter la gamme et laisser des arguments aux modèles haut de gamme de Sony.

Malgré ses dimensions, le Sony WX500 bénéficie d’un zoom optique avec un objectif Zeiss. et un capteur CMOS Exmor R affiche une résolution de 18,2 mégapixels. Une connexion WiFi est intégrée afin de contrôler l’appareil photo à distance ou pour partager des photos et des vidéos sans sortir la carte mémoire de son logement. De plus la connexion est facilitée par la technologie NFC grâce à laquelle il suffit d’effleurer un périphérique compatible pour le connecter au Sony WX500.

Qualité de l’optique

Le Sony WX500 est équipé d’un optique de bonne qualité. Son défaut apparent se situe au niveau du vignettage en téléobjectif avec à peine un tiers de diaphragme entre le point le plus lumineux de l’image et le plus sombre. Ce qui pourra se voir à l’oeil dans les zones uniformes des photos avec des angles un peu plus sombres que le reste de l’image. Pour le reste c’est du tout bon avec très peu de distorsion ou d’aberration chromatique.

Sensibilité

La sensibilité est évaluée à partir du bruit et de la texture. Le Sony WX500 gère bien les basses lumières avec une note de bruit de 6,52/10 et une note de texture de 5,57/10 en texture. Sur ce dernier point, s’il n’est pas vraiment mauvais, on constate une perte à partir de 1600 ISO avec à la clef une tendance au lissage des photos.

Sensibilité du Sony WX500

Sensibilité du Sony WX500

Fidélité colorimétrique

Le Sony WX500 offre un très bon rendu des couleurs en lumière du jour avec un Delta E de 4,01 qui lui permet d’obtenir une excellente note de 9,7/10. La balance des blancs est équilibrée même si les mesures montrent que l’appareil est moins à l’aise dans les verts, mais rien de grave dans la pratique.

Sony WX500 Balance des blancs

Sony WX500 Balance des blancs

Sony WX500 Color Checker

Sony WX500 Color Checker

Réactivité

Pour évaluer la réactivité du Sony WX500 nous avons d’abord mesuré le temps d’allumage, puis le temps de déclenchement et enfin l’intervalle entre deux photos. L’appareil s’allume en 1,96 seconde, le temps de déclenchement est de 0,2 seconde et l’intervalle entre deux clichés est de 0,7 seconde.

Autofocus

Lors de ce test nous faisons la mise au point sur un trait faiblement contrasté afin d’évaluer la sensibilité de l’autofocus en faible contraste. Avec une valeur 7% de contraste l’autofocus du Sony WX500 est tout à fait correcte et dans la moyenne.

Flash

Le flash du Sony WX500 manque d’uniformité avec une focale courte. En effet à un mètre de distance, le centre de l’image est un peu surexposé tandis que les bords sont assombris. Ainsi la luminosité mesurée en différents points de la photo manque de linéarité. En revanche l’éclairage du flash gagne en uniformité en téléobjectif. Nous évaluons également la précision du flash avec des prises de vue à 1 mètre de distance et jusqu’à six mètre en grand angle et en téléobjectif. Le flash du Sony WX500 s’essouffle en téléobjectif à six mètres avec une valeur qui passe de 60 en L à 40 L.

Piqué/Résolution

On touche là le talon d’Achille du Sony WX500. En effet s’il est en mesure d’afficher 1416 paires de lignes lignes sur la hauteur de l’image en grand angle (LP/PH), il tombe littéralement à 826 LP/PH avec son téléobjectif de 30x, gommant de fait les détails les plus fins dans les photos.

Résolution en grand angle du Sony WX500

Résolution en grand angle du Sony WX500

Résolution en téléobjectif du Sony WX500

Résolution en téléobjectif du Sony WX500

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Sony WX500 est un appareil photo certes compact mais qui bénéficie d’un puissant zoom 30x. Reste que ce dernier délivre des photos avec une résolution en retrait alors que le reste des performances est tout à fait recommandable. Ainsi, le WX500 affiche une bonne sensibilité et des couleurs bien rendues. Reste un positionnement prix qui le met en position de faiblesse face à des concurrents plus abordables et tout aussi méritants.

Article rédigé par
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste