Test Labo

Test Labo du Samsung Galaxy A23 5G : mauvais photographe, mais plutôt rapide

09 novembre 2022
Par Jean-Charles Frelier, Georges Prat
SAMSUNG Galaxy A23 5G
SAMSUNG Galaxy A23 5G ©Labo Fnac

Les fans de Samsung apprécieront certainement de pouvoir profiter d’un smartphone 5G de leur marque préférée pour à peine plus de 300 euros. Les autres pourront lui reprocher un équipement pas vraiment à la hauteur de ce que propose la concurrence.

En résumé

Note LABOFNAC

Lancé à 319€, le Galaxy A23 5G figure parmi les smartphones 5G les plus abordables du moment. Un atout phare qui n’occulte pourtant pas les autres qualités du mobile, au sommet desquels trônent une excellente autonomie et des performances surprenantes. C’est vrai : à part dans les jeux 3D les plus gourmands, le A23 5G ne souffrira d’aucun ralentissement rédhibitoire. Néanmoins, il faudra composer avec un écran aux caractéristiques assez décevantes de la part de Samsung ; avec des couleurs qui manquent de justesse et une réflectance importante. Aussi, les amateurs et amatrices de photographie pourraient être refroidis par les capacités du capteur photo avant, qui écope de la plus mauvaise note du panel de notre Labo Fnac.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Un smartphone 5G très accessible
  • Autonomie très correcte
  • Performances convaincantes
  • Interface plaisante
Les moins
  • L'écran de qualité moyenne
  • Manque de polyvalence en photo
  • Photos de nuit très moyenne

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Photo
Cette note reflète la performance de l'appareil à produire des clichés de qualité
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
299€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Le Galaxy A23 constitue l’entrée de gamme 5G du géant coréen Samsung avec un prix de lancement de lancement de 319 €. Un positionnement relativement agressif auquel la marque ne nous a pas toujours habitués, mais est-ce le résultat de beaucoup de sacrifices ? C’est ce que nous allons tenter de déterminer au cours de notre test Labo complet.

Le Samsung Galaxy A23 arrive sur le marché une seule configuration mémoire soit 4 Go de RAM et 64 Go de stockage interne mais en trois couleurs : blanc, bleu ou noir comme l’exemplaire utilisé pour notre test. Dans la même zone tarifaire, on peut trouver en ce moment le Xiaomi Redmi Note 11 Pro 5G (6/64 Go), le realme GT Master Edition (6/128 Go) ou encore le Moto G82 5G.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Design et ergonomie

Le Samsung Galaxy A23 est de toute évidence un grand smartphone puisqu’il mesure tout de même 165,4 x 76,9 x 8,4 mm, des dimensions plus que respectables donc pour un modèle embarquant un écran de 6,6 pouces. À titre de comparaison, le Galaxy S22 doté d’une dalle de la même taille mesure 157,4 x 75,8 x 7,6 mm. Vous l’aurez compris, la différence vient essentiellement du taux d’occupation de l’écran moins bon sur le A23 avec 82,5 % contre 88,3 %. On sait que grappiller quelques % est synonyme de prouesses technologiques et donc de surcoûts.

Samsung Galaxy A23
Une encoche pour la caméra frontale, cela se faire rare en 2022.©L’Éclaireur Fnac

Le Samsung Galaxy A23 nous plonge quelques années en arrière avec sa caméra frontale qui est non pas dans un poinçon, mais dans une encoche en goutte d’eau. La marque a aussi choisi de placer le lecteur d’empreinte digitale dans le bouton de mise sous tension et non sous l’écran. Ce dernier est installé à la bonne hauteur et permet un déverrouillage très rapide. Il se trouve très facilement grâce à son profil plat. Les touches du volume semblent en revanche bien hautes pour être atteintes naturellement. Avec des bordures plutôt épaisses et son encoche, la façade du A23 ne soulève donc pas un enthousiasme particulier.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Cela n’est heureusement pas le cas de son dos. Inspiré du Galaxy A53, le bloc photo est totalement intégré en ne formant qu’un avec le reste de la coque qui utilise un plastique malheureusement un peu sensible aux traces de doigt. Le tout est très réussi esthétiquement et apporte une touche haut de gamme très séduisante à notre sens. Le Samsung Galaxy A23 conserve une prise casque classique ainsi qu’un emplacement pour une carte microSD, un surcroît de mémoire indispensable sur un smartphone ne disposant que de 64 Go de mémoire interne (45 Go de réellement accessibles).

L’absence de certification d’étanchéité n’est pas vraiment une surprise, mais nous aurions apprécié une résistance aux projections d’eau. L’assemblage est rigoureux et ne dénote pas au sein de la gamme déployée par le constructeur.

Taille écran
6.6 "
OS
Android
Version OS
12
Mémoire vive
4 Go
Mémoire occupée
19.5 Go
Emplacement carte mémoire
micro SD
Taille écran
6.6 "
OS
Android
Version OS
12
Mémoire vive
4 Go
Mémoire occupée
19.5 Go
Emplacement carte mémoire
micro SD
Largeur
77 mm
Hauteur
165 mm
Epaisseur
8 mm
Poids
197 g

L’écran

Écran
5.9
Densite des pixels
6
Définition de l’écran
1080 x 2408
Densité de l’écran
399 ppp
Contraste et progressivité
5
Taux de contraste (:5)
326 :5
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
6
Directivité
5
Perte de lumière à 30° (en %)
65 %
Perte de lumière à 45° (en %)
83 %

Le smartphone utilise une dalle, protégée par une vitre en verre Gorilla Glass 5, de type IPS. Une technologie plutôt rare chez Samsung précurseur de l’OLED. Au format 20/9e

Elle présente une définition Full HD+ soit 1080 x 2408 pixels : cela se traduit par une bonne densité de pixels, 399 ppp, assurant l’affichage de beaucoup de détails. Le Labo a passé au crible cet écran pour un résultat globalement conforme à nos attentes. Le contraste se montre correct pour de l’iPS avec une mesure l’estimant à 326:5 et la progressivité est dans la même veine.

La fidélité des couleurs nous déçoit davantage et c’est d’autant plus vrai que Samsung ne propose pas de réglages pour améliorer « manuellement » le rendu. Les tests de directivité menés par le Labo ont été très durs pour l’écran du Samsung Galaxy A23. En effet, à un angle de 30°, une position plutôt courante au quotidien, les sondes du Labo ont mesuré une perte de luminosité atteignant déjà 65 %. Lorsque l’angle de vision passe à 45°, la perte est de plus de 80 %. Pour vous donner un élément de comparaison, la dalle AMOLED du Samsung Galaxy A53 perdait respectivement 26 et 58 % de luminosité…

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Comme ce dernier, le A23 propose une fréquence de rafraîchissement poussée à 120 Hz. Cela apporte un surcroît de fluidité pour l’interface et certains jeux optimisés. Deux réglages sont possibles : mode adaptatif où le smartphone bascule automatiquement entre 60 et 120 Hz pour optimiser sa consommation énergétique ou 60 Hz pour économiser un maximum de batterie.

Qualité audio

Qualité audio
6.2
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
63 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Disposant de deux haut-parleurs, le Samsung Galaxy A23 ne propose pas un rendu très puissant comme nous le montrent les 63 dB de puissance maximale mesurée par le Labo. La réponse en fréquences est classique sur un smartphone avec une courbe bien remplie sur les médiums et les hauts médiums, mais qui s’effondre rapidement au-delà des 3 kHz. Les graves ne feront pas trembler les murs, mais le tout s’avère suffisant pour apprécier une vidéo YouTube.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Les modes inhérents aux technologies Dolby Atmos ne sont pas accessibles avec les haut-parleurs. Ils ne le seront qu’en utilisant un casque filaire ou casque Bluetooth. Par ailleurs, Samsung reconduit son procédé Adapt Sound qui vient peaufiner l’égalisation en fonction notamment de l’âge de l’utilisateur.

Performances et interface

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
8.7
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
7
Performance usage complexe
5
Performance usage extrême
4

Le Samsung Galaxy A23 est propulsé par une mécanique signée Qualcomm et qui a fait largement fait ses preuves : le Snapdragon 695. Cette puce gravée en 6 Nm accueille deux cœurs Kryo Gold 660 Gold cadencés à 2,2 GHz et six cœurs Kryo 660 Silver cadencés quant à eux à 1,7 GHz. Cette mécanique lancée au cours de l’automne 2021 se montre pour le moins surprenante face aux éprouvants tests de performance menés par le Labo. Les tâches correspondantes à des usages simples et moyens sont exécutées sans difficultés tandis que les celles plus complexes voire extrêmes, ne mettent pas cette mécanique de milieu de gamme à genou.

En pratique, la fluidité générale est bonne même si la présence de seulement 4 Go de RAM limite un peu les performances du Samsung Galaxy A23 en multitâche. Nous avons aussi ressenti quelques ralentissements dans l’application Caméra lorsqu’il s’agit d’enchaîner rapidement plusieurs prises de vues. Le smartphone permet de jouer sans trop de difficulté et ne chauffe pas trop.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Du côté logiciel, Samsung nous propose la version 12 d’Android sur laquelle vient se plaquer sa surcouche maison OneUI ici dans sa version estampillée 4.1. Elle se montre toujours aussi convaincante sur le plan ergonomique avec en prime une esthétique agréable.

Comme évoqué précédemment dans la section consacrée à l’écran du A23, la marque adapte certaines options au positionnement du smartphone. Des possibilités de réglages avancés passent ainsi à la trappe, mais ils n’intéresseraient pas forcément la cible d’un smartphone placé en début de gamme. Lors de son premier démarrage, OneUI vous proposera d’installer beaucoup d’applications supplémentaires, mais vous pouvez bien entendu passer votre chemin. En ce qui concerne les futures mises à jour, Samsung annonce que son Galaxy A23 bénéficiera des deux prochaines versions d’Android (13 et 14 donc) et des mises à jour de sécurité jusqu’en 2026.

Communications

Communication
7.8
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
8.7
Note 3G
8.1
Note 4G
7.3
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
7.7
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac.
Bluetooth
7
Norme Bluetooth
5.1
NFC
Oui

La partie radio fournie par Qualcomm est plutôt classique avec le support de la 5G, du wifi 5 (802.11 ac) et du Bluetooth 5.1. Nous l’avons confiée au Labo pour une série de tests destinée à évaluer son comportement.

En ce qui concerne les réseaux mobiles, le Samsung Galaxy A23 se montre convaincant surtout en 2G et en 3G, un peu moins malheureusement pour la 4G avec quelques difficultés sur les bandes 7 et 8 (2600 et 900 MHz).

Le smartphone se comporte plutôt bien pour le wifi, mais son Bluetooth n’est plus performant à être passé au Labo Fnac. Cependant, en pratique, nous n’avons pas ressenti ces limites en utilisant un casque Bluetooth.

Photo

Photo
5
Qualité photo du capteur principal (arrière)
6.3
©Labo Fnac
Qualité photo du capteur frontal (selfie)
3

Pour la photo, Samsung a décidé de greffer une quatrième caméra, le Galaxy A22 en proposant trois. L’heureuse élue est une caméra macro avec un capteur de 2 mégapixels. En clair, rien de vraiment utile au quotidien.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Le module principal s’appuie sur un capteur de 50 mégapixels utilisant la technologie pixel binning pour mieux exploiter la lumière. En regroupant les pixels par groupe de quatre, on aboutit donc à des photos de 12,5 mégapixels. L’optique affiche une ouverture f/1,8 et bénéficie d’une stabilisation. Ce module obtient une note plutôt moyenne selon les mesures du Labo. Nous lui avons notamment trouvé un déficit du côté des détails retranscrits. En basse luminosité, les résultats sont très moyens avec un lissage excessif trop destructeur pour les détails.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

La seconde caméra vraiment utile, on passera donc très rapidement le module de mesure de profondeur de champ et sur la caméra macro déjà évoquée, est un ultra grand-angle. L’utilisateur d’un capteur de seulement 5 mégapixels est vraiment surprenant en 2022. Sans surprise, les clichés réalisés par son intermédiaire manquent cruellement de piqué avec de surcroît des couleurs plutôt pâlottes et une mise au point aléatoire en périphérie. L’ultra grand-angle est à éviter en basse luminosité.

Samsung Galaxy A23
Même si la caméra du Samsung Gzalaxy A23 n’est pas ce qui se fait de mieux, il est possible de réaliser des photos intéressantes.©L’Éclaireur Fnac

Le Labo a effectué pour finir une série de tests sur la caméra frontale qui dispose d’un capteur de 8 mégapixels. Ces tests ne mettent pas vraiment en lumière celle-ci qui est largement inférieure à la moyenne.

Samsung Galaxy A23
©L’Éclaireur Fnac

Le Samsung Galaxy A23 se rattrape en vidéos avec des captations en 1080p à 30 images par seconde plutôt fluides et dynamiques.

Autonomie

Autonomie
8
Durée autonomie
11:50:00
Temps de charge
01:30:00

Le Samsung Galaxy A23 est équipé d’une grosse batterie de 5000 mAh qui nous a permis de nous passer de recharge durant deux jours avec une petite marge. Face au protocole de test du Labo, le smartphone a résisté à 11 h 50, soit un temps de fonctionnement plutôt bon. Le A53 avait cédé au bout de 10 h 39 et le A22 11 h 13.

Pour la recharge, Samsung ne fournit pas de bloc secteur. Dommage. Le Samsung Galaxy A23 accepte une puissance en entrée de 25 W comme le Galaxy A53 contre 15 W pour le Galaxy A22. La marque a visiblement travaillé la gestion de la recharge, car le nouveau venu se comporte mieux que les deux autres modèles puisque le Labo a mesuré un temps de charge de 1 h 30 contre 1 h 53 pour le A53.

À lire aussi

Conclusion

Note LABOFNAC

Lancé à 319€, le Galaxy A23 5G figure parmi les smartphones 5G les plus abordables du moment. Un atout phare qui n’occulte pourtant pas les autres qualités du mobile, au sommet desquels trônent une excellente autonomie et des performances surprenantes. C’est vrai : à part dans les jeux 3D les plus gourmands, le A23 5G ne souffrira d’aucun ralentissement rédhibitoire. Néanmoins, il faudra composer avec un écran aux caractéristiques assez décevantes de la part de Samsung ; avec des couleurs qui manquent de justesse et une réflectance importante. Aussi, les amateurs et amatrices de photographie pourraient être refroidis par les capacités du capteur photo avant, qui écope de la plus mauvaise note du panel de notre Labo Fnac.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Photo
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (2 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Pour aller plus loin