Test Labo

Test Labo du Sony Xperia 10 IV : un smartphone léger et endurant

26 septembre 2022
Par Georges Prat, Jean-Charles Frelier
Test Labo du Sony Xperia 10 IV : un smartphone léger et endurant
©Sony

Sony développe une gamme de smartphones originaux avec des choix forts. Le Xperia 10 IV ne déroge pas à la règle, malgré son tarif plus abordable.

En résumé

Note LABOFNAC

Le Sony Xperia 10 IV est une bonne alternative pour les personnes en quête d’un smartphone pas trop encombrant et léger. Sur le plan technique, il offre des performances honnêtes et surtout une autonomie très importante. Le mobile propose aussi une partie photo polyvalente globalement maîtrisée. Son écran manque cependant de précision et sa fréquence de rafraîchissement figée à 60 Hz est une pilule plutôt difficile à avaler à ce niveau de prix.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Qualité de fabrication
  • Singularité
  • Autonomie
  • Étanchéité
  • Prise casque
  • Trio de caméra polyvalent
  • MicroSD
Les moins
  • Précision chromatique de l’écran
  • Écran 60 Hz
  • Pas de wifi 6
  • Vitesse de charge
  • Pas de bloc secteur fourni

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Cette note reflète la qualité globale de l'écran
Autonomie
Plus la note est elevée et plus le smartphone restera allumé sans avoir à être rechargé.
Performance et rapidité
Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Qualité audio
Cette note reflète de la qualité globale du système audio du smartphone
À partir de
399€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Sony poursuit son aventure dans le monde du smartphone avec des produits originaux et désormais une gamme plutôt resserrée, dont nous vous présentons aujourd’hui le ticket d’entrée, le Xperia 10 IV. Il s’agit là d’un smartphone de milieu de gamme qui aura donc face à lui une sérieuse concurrence.

Prise en main effectuée sur un smartphone prêté par le constructeur. Mesures du Labo réalisées sur un exemplaire commercial.

Le design, l’ergonomie et l’interface

Difficile de lutter dans l’entrée de gamme pour un géant tel que Sony avec les productions des nombreuses marques chinoises désormais bien établies sur le marché français. Sony l’a donc bien assimilé et se concentre essentiellement sur le haut de gamme, avec cependant un produit d’appel, le Xperia 10 IV. Ce smartphone arrive sur le marché dans une seule configuration mémoire, soit 6 Go de RAM et 128 Go de mémoire de stockage, mais en quatre couleurs. On trouve les classiques noir et blanc, mais aussi deux couleurs nettement plus originales, vert menthe et lavande, comme notre exemplaire.

Sony Xperia 10 IV
Difficile en photo de vous retranscrire la couleur exacte de ce smartphone !©L'Éclaireur

Le premier contact nous met immédiatement dans l’ambiance. Pas de doute, le Xperia 10 IV reprend à son compte les recettes désormais traditionnelles de la marque avec un design tout en longueur dicté par la présence d’un écran au format 21/9e. Nous avons affaire à un mobile plutôt compact (153x67x8,3 mm) et léger, avec seulement 161 g sur la balance. Particulièrement étroit, il permet aux mains les plus petites de le tenir fermement. Un plus, mais, comme chaque médaille a son revers, elles auront un peu plus de mal à atteindre la partie supérieure de l’écran.

Sony Xperia 10 IV
©L'Éclaireur

L’avant est occupé à hauteur de 82 % par une dalle qui n’intègre pas la caméra frontale, Sony préférant la placer dans une bordure forcément élargie. Le dos est constitué d’un plastique de bonne facture qui n’attrape pas facilement les traces de doigts. Le bloc photo est assez représentatif de la marque, avec trois petites caméras alignées verticalement. La couleur lavande lui permet de facilement se démarquer.

Les boutons rassemblés à droite sont bien placés, celui de mise sous tension intégrant en prime un efficace lecteur d’empreinte digitale. Une trappe utilisable sans outil donne accès au logement pour deux cartes SIM, la seconde partageant son emplacement avec une éventuelle carte mémoire microSD. Le constructeur japonais demeure fidèle à la prise casque analogique, ce qui constituera un plus pour certains utilisateurs.

Sony Xperia 10 IV
Sony est l’un des derniers constructeurs du marché à demeurer fidèle à la prise casque. ©L'Éclaireur

Le Xperia 10 IV affiche une belle finition et bénéficie en prime de la norme IP68. Son interface logicielle s’appuie sur une version d’Android 12 à peine retouchée.

Sony Xperia 10 IV
©L'Éclaireur

L’écran

Écran
7.2
Densite des pixels
6
Définition de l’écran
1080 x 2520
Densité de l’écran
456 ppp
Contraste et progressivité
9.1
Taux de contraste (:5)
453 :5
©Labo Fnac
Fidelité des couleurs
7.2
Directivité
7
Perte de lumière à 30° (en %)
32 %
Perte de lumière à 45° (en %)
62 %

Même s’il est nettement moins cher que le Xperia 1 IV récemment testé par nos soins, le Sony Xperia 10 IV utilise également une dalle OLED présentant une définition Full HD, soit ici 1 080×2 520 pixels. Rien à dire donc sur la finesse d’affichage, avec une densité de 456 ppp. Un bémol cependant avant de nous plonger dans les résultats des tests menés par notre Labo : Sony a opté pour une dalle qui se contente d’une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz. Une pilule difficile à avaler à l’heure où la concurrence propose a minima du 90 Hz.

Sony Xperia 10 IV
©L'Éclaireur

Les sondes du Labo ont estimé le taux de contraste de l’écran de ce smartphone. Elles l’établissent à 453:5, un bon score, tout comme les résultats obtenus en matière de progressivité. En revanche, la fidélité des couleurs est un peu décevante, au même titre que la directivité de la dalle et sa perte de luminosité de 32 % avec un angle de vision de 30° et de 62 % avec un angle qui passe à 45°.

Qualité audio

Qualité audio
5.8
Puissance maximale des Hauts-Parleurs
62 dB
Réponse en fréquences des Haut-Parleurs
©Labo Fnac

Le smartphone présente deux haut-parleurs sur lesquels Sony mise beaucoup, notamment celui du haut placé juste au-dessus de l’écran et non sur la tranche, pour une meilleure diffusion. À l’écoute, rien de véritablement impressionnant. Et face aux tests menés au Labo ? Même son de cloche – sans mauvais jeu de mots.

Les deux transducteurs pèchent d’emblée par un manque de puissance assez flagrant avec seulement 62 dB, contre par exemple 79 dB pour le realme GT Neo 3  ! La courbe établie par le Labo n’arrange pas les choses avec un comportement très heurté, notamment entre 100 et 250 Hz, puis entre 4 kHz et 10 kHz. L’accent est logiquement mis sur le médium. Suffisant pour regarder une vidéo YouTube, mais ne comptez donc pas sur ce smartphone pour réellement apprécier de la musique.

Performances & rapidité

Un smartphone qui exécute le plus rapidement possible toutes sortes de tâches obtiendra un 10/10
Performances & rapidité
8.3
Performance usage simple
10
Performance usage moyen
8
Performance usage complexe
5
Performance usage extrême
4

Le Sony Xperia 10 IV est animé par un processeur Snapdragon 690 qui constitue l’entrée de gamme des chipsets 5G chez Qualcomm. Au menu de cette puce gravée en 6 nm, une architecture octocœur capable d’atteindre 2,2 GHz. Couplée à 6 Go de RAM, cette mécanique donne globalement satisfaction dans le cadre d’une utilisation courante.

Des impressions corroborées par les mesures réalisées par notre Labo. On peut y voir que le Xperia 10 IV fait vaillamment face aux tâches de faible et moyenne intensité. Il aura forcément un peu plus de mal ensuite, mais sans démériter. Nous n’avons pu résister à lancer quelques jeux récents. La plupart accepteront de fonctionner, mais, pour atteindre une fluidité intéressante, il ne faudra pas hésiter à abaisser le niveau de détails. En se contentant d’une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz, Sony fait sans doute le bon choix. 

Pour le stockage, pas de souci à se faire avec 128 Go intégrés et un slot microSD.

Photo

N’attendez pas de révolution en matière de photographie, puisque le Sony Xperia 10 IV reprend tout simplement le même équipement que son prédécesseur. Nous trouvons ainsi trois caméras, un grand-angle, un ultra grand-angle et enfin un téléobjectif x2. Les deux premiers modules s’appuient sur des capteurs de 12 mégapixels. Le dernier se contente d’un 8 mégapixels. Un équipement certes classique, mais qui laisse augurer d’une belle polyvalence, car en équivalent argentique le smartphone couvre de manière optique une focale comprise entre 16 et 54 mm.

Sony Xperia 10 IV
©L'Éclaireur

La caméra principale grand-angle se comporte plutôt bien en journée, avec des photos nettes et un piqué satisfaisant pour un capteur de 12 mégapixels. Les couleurs sont naturelles. Elle perd en revanche très rapidement de sa superbe lorsque la lumière se met à manquer. Les détails disparaissent et du flou apparaît.

Sony Xperia 10 IV
Le grand-angle.©L'Éclaireur

L’ultra grand-angle n’est pas non plus une référence dans le domaine de la netteté. Les couleurs n’offrent pas un rendu homogène par rapport au grand-angle. Elles sont moins naturelles, mais sans doute plus séduisantes de prime abord. La nuit, le résultat est très moyen.

Sony Xperia 10 IV
L’ultra grand-angle n’échappe pas à l’effet fisheye.©L'Éclaireur

Le téléobjectif étend logiquement le champ des possibles. Parfait pour saisir un élément éloigné, mais aussi pour réaliser de beaux portraits. Dans de bonnes conditions de luminosité, il se montre plutôt convaincant, avec une bonne dynamique et une image plutôt correctement détaillée malgré l’utilisation d’un capteur de seulement 8 mégapixels. Le soir venu, il limite les dégâts avec des traitements numériques plutôt maîtrisés qui font la part des choses entre lissage et conservation des détails.

Sony Xperia 10 IV
Le téléobjectif x2 en action.©L'Éclaireur

À l’avant, Sony a opté pour un capteur de 8 mégapixels, un chiffre qui peut sembler chiche par rapport à la concurrence, qui grimpe jusqu’à 16 voire 32 mégapixels. Les selfies réalisés sont toutefois satisfaisants, malgré un lissage de la peau un peu excessif pour les amateurs de rendu naturel.

Sony Xperia 10 IV
Autre particularité des smartphones Sony, la caméra frontale n’est pas intégrée à l’écran.©L'Éclaireur

Pour la vidéo, le Xperia 10 IV filme jusqu’au 1080p en 30 images par seconde. Le résultat est convaincant avec beaucoup de détails et une bonne dynamique.

Sony Xperia 10 IV
La végétation dense met à mal – comme souvent – les capteurs des mobiles.©L'Éclaireur

Communication

Communication
7.7
Cette note indique la capacité du smartphone à émettre et recevoir quelque soit les conditions (sur les réseaux 2G, 3g et 4G)
Nombre de carte SIM
2
Type de carte SIM
nano
Note 2G
7.8
Note 3G
8
Note 4G
7.3
Compatibilité 5G
Oui
Radar Radio-fréquences
Ce graphique détaille la capacité du smartphone à envoyer ou recevoir un signal selon les bandes de fréquences
©Labo Fnac
WIFI
7.7
Compatibilité WiFi
a, b, g, n, ac.
Bluetooth
7
Norme Bluetooth
5.1
NFC
Oui

La partie radio est fournie par Qualcomm et apporte la compatibilité avec la 5G, sans négliger pour autant toutes les bandes de fréquence de la 4G pour une utilisation optimale. Soumis à la batterie de tests du Labo, le smartphone obtient des résultats globalement corrects sur les différents réseaux mobiles, avec une légère faiblesse sur la 2G. Il ne supporte pas le wifi 6, dommage, mais les mesures du Labo indiquent que le Xperia 10 IV se comporte bien de manière générale sur les autres réseaux wifi. Ses performances en Bluetooth sont dans la bonne moyenne, sans plus.

Autonomie

Autonomie
10
Durée autonomie
16:02:30
Temps de charge
01:51:00

Pour son nouveau millésime, Sony a choisi de nettement upgrader la capacité de la batterie de son milieu de gamme : nous passons ainsi de 4 500 à 5 000 mAh. Une nette augmentation, mais comment se traduit-elle dans les tests techniques du Labo ? Plutôt bien, puisque le Sony Xperia 10 IV a résisté plus de 16 heures. Une excellente performance, surtout lorsque l’on se rappelle que la précédente génération avait craqué en moins de 9 heures face aux mêmes tests  ! Dans la vie de tous les jours, nous avons pu nous passer de recharge deux jours.

Sony a décidé, comme un nombre croissant de marques, de ne plus fournir de bloc secteur avec ses smartphones. Un choix qui se discute. La marque nippone ne met, par ailleurs, pas réellement l’accent sur la vitesse de recharge. La puissance maximale exploitée n’est d’ailleurs pas énoncée très clairement, 21 W étant le chiffre le plus communément admis. Le Labo indique un temps de charge de 1h51, une mesure qui laisse ce smartphone plusieurs longueurs derrière ses concurrents les plus habiles dans cet exercice.

Général

Taille écran
6 "
OS
Android
Version OS
12
Mémoire vive
6 Go
Mémoire occupée
19 Go
Emplacement carte mémoire
micro SD

Dimensions & poids

Largeur
67 mm
Hauteur
153 mm
Epaisseur
8 mm
Poids
161 g

Conclusion

Note LABOFNAC

Le Sony Xperia 10 IV est une bonne alternative pour les personnes en quête d’un smartphone pas trop encombrant et léger. Sur le plan technique, il offre des performances honnêtes et surtout une autonomie très importante. Le mobile propose aussi une partie photo polyvalente globalement maîtrisée. Son écran manque cependant de précision et sa fréquence de rafraîchissement figée à 60 Hz est une pilule plutôt difficile à avaler à ce niveau de prix.

Note technique

Détail des sous notes

Réseau et connectivité
Écran
Autonomie
Performance et rapidité
Qualité audio

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (14 avis)
Article rédigé par
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Pour aller plus loin