Décryptage

Dune, deuxième partie, Pauvres Créatures… : les films qui ont marqué le début de 2024

09 juillet 2024
Par Lisa Muratore
Dune, deuxième partie, Pauvres Créatures... : les films qui ont marqué le début de 2024
©Pathé/Chapter 2

Alors que nous sommes à la moitié de l’année, l’heure est au bilan ! À cette occasion, L’Éclaireur revient sur les films qui ont marqué le premier semestre 2024

L’été est désormais là, l’occasion de faire le point sur ce premier semestre cinématographique. Bien que la saison estivale soit faible en blockbusters, un an après l’affrontement phénoménal de Barbie et d’Oppenheimer, en 2023, le début de l’année 2024 a offert plusieurs créations originales saluées par la critique, ou à l’occasion de cérémonies de récompenses. D’autres productions sont enfin arrivées sur grand écran, après la longue grève des scénaristes qui a lourdement impacté Hollywood.

C’est notamment le cas de Dune, deuxième partie. Après plusieurs reports, le second chapitre réalisé par Denis Villeneuve a débarqué sur les écrans de cinéma français, le 28 février dernier. La critique, comme les spectateurs, ont salué une installation épique, profonde, et mature, fidèle à l’œuvre de Frank Herbert. Aux États-Unis, le film a connu avec un très grand succès avec 81,5 millions de dollars récoltés lors de son premier week-end d’exploitation. En France, le blockbuster SF a représenté le meilleur démarrage de l’année, depuis la sortie de Barbie.

Un mois de janvier très riche

L’histoire de la poupée Mattel avait passionné les spectateurs, l’année passée. Cependant, en janvier 2024, c’est l’histoire de Bella Baxter, nouvelle itération de la fiancée de Frankenstein, à travers la caméra de Yórgos Lánthimos qui a captivé les foules. Porté par Emma Stone — qui est repartie pour la seconde fois avec l’Oscar de la meilleur actrice pour sa performance habitée — le film racontait la trajectoire émancipatrice et féministe de cette héroïne, revenue d’entre les morts grâce à une étrange expérience scientifique. Au moment de sa sortie, le film avait dû jouer des coudes au box-office avec La zone d’intérêt, prix du jury au Festival de Cannes 2023, autre film marquant de ce premier cru 2024.

Avec son dispositif inédit, ne montrant jamais l’horreur des camps de concentration, Jonathan Glazer s’attachait alors à filmer le quotidien d’une famille de SS, près d’Auschwitz. Une démonstration percutante, et saisissante, qui marquait le retour du réalisateur britannique derrière la caméra, onze ans après Under the skin (2013).

Le début d’année a également été marqué par la sortie The Iron Claw — véritable coup de cœur de la rédaction — dans lequel Zac Efron trouve son meilleur rôle à ce jour. Réalisé par Sean Durkin, le long-métrage s’attachait à filmer le destin funeste d’une famille de catcheurs de son ascension jusqu’à sa chute. Côté drame, on notera aussi Sans jamais nous connaître, une proposition vibrante qui a pu compter sur les étoiles montantes du cinéma outre-Manche, Paul Mescal et Andrew Scott.

Des succès au box-office

Le mois de janvier 2024 a été particulièrement riche au niveau des sorties, avant que celles-ci ne soient plus éparses en février et mars. Or, c’était sans compter sur la sortie événement de Challengers, en avril. Le dernier film de Luca Guadagnino avec Zendaya, Josh O’ Connor et Mike Faist a, en effet, redonné des couleurs aux salles de cinéma, avant le Festival de Cannes.

À ce propos, le film d’ouverture, Le Deuxième Acte de Quentin Dupieux, présenté en simultané en salles, a connu un très large succès en devenant le plus gros succès du cinéaste, après le remarqué Yannick (2023), et Daaaaaalí !, quant à lui, sorti de façon plus discrète, en début d’année.

Le cinéma français a d’ailleurs fortement marqué ce premier semestre, notamment Un petit truc en plus, véritable phénomène imaginé par l’humoriste Artus, qui a déjà dépassé les 8 millions d’entrées au box-office, et qui continue son ascension. On doit également citer l’adaptation du roman d’Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo, porté par un Pierre Niney stratosphérique.

Côté cinéma d’animation, Vice-Versa 2 a tout emporté sur son passage. Malgré une suite moins surprenante que le premier long-métrage, Pixar a explosé le box-office mondial en rapportant 545,5 millions de dollars à l’international, d’après le site américain Variety.

Le film devrait être l’un des plus gros succès de l’année 2024, à moins que les créations attendues durant le second semestre, comme le prochain volet de Deadpool, le Megalopolis de Francis Ford Coppola, Joker : Folie à deux avec Joaquin Phoenix et Lady Gaga, mais aussi Gladiator 2 — qui vient de dévoiler ses premières images avec Paul Mescal et Pedro Pascal —Vaïana 2 chez Disney, ou encore Le Seigneur des anneaux : The War of Rohirrim, ne puissent constituer de sérieux prétendants !

14,99€
17€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi

Article rédigé par
Lisa Muratore
Lisa Muratore
Journaliste
Pour aller plus loin
Sélection de produits