Décryptage

Pour ou contre… les enceintes connectées : l’avis de nos spécialistes

13 juin 2022
Par Christian Ferreol
Pour ou contre... les enceintes connectées : l'avis de nos spécialistes
©dr

Dans ce nouveau rendez-vous, nous vous proposons de découvrir deux points de vue opposés sur une technologie, un produit, une tendance, etc. Deux experts et deux visions s’affrontent -amicalement- pour mieux vous aider à vous faire une opinion. L’objet du débat d’aujourd’hui ? Les enceintes connectées.

L’objet du débat

Lancées sur le marché par Google avec sa Google Home en 2017, les enceintes connectées se sont progressivement imposées dans nos intérieurs. Le principe est relativement simple, ce sont des enceintes sans fil équipées d’un assistant vocal (Google Assistant, Siri, Alexa) qui permet de les contrôler vocalement, de leur poser toutes sortes de questions (météo, conditions de circulation, recette de cuisine, etc.) ou encore d’interagir avec vos objets connectés compatibles.

Les protagonistes du débat :

  • Joseph est incapable de résister à un nouvel aspirateur et d’une manière générale aux dernières innovations en électroménager ou en High-Tech. Donnez-lui un aspirateur balai dernier cri ou un vidéoprojecteur à tester et vous ferez un heureux…
  • Christian est spécialiste High-Tech et tout particulièrement branché haute-fidélité. Audiophile dans l’âme, il assume son côté ayatollah du bon son et peut se pâmer devant une belle enceinte colonne ou un amplificateur à tubes.

J’aime parce que …

Joseph

Joseph : Je suis passionné par les nouvelles technologies et j’adore plus particulièrement les enceintes connectées pour ces 3 raisons : 

Elles facilitent le quotidien

Les enceintes connectées peuvent s’avérer bien pratiques dans le quotidien des utilisateurs. Dès le réveil, vous pouvez ordonner à votre assistant vocal d’allumer les lumières, et même d’ouvrir vos volets sans avoir à vous lever. Lorsque vous cuisinez, il n’a jamais été aussi simple de lancer un minuteur, et même d’afficher une recette en ce qui concerne le Nest Hub (l’assistant vocal avec écran de Google).

Lancer un morceau de Jazz sur Spotify et changer la couleur de vos lampes connectées Philips Hue ajoute également un aspect amusant à l’objet, de même qu’un aspect éducatif pour vos enfants, lorsqu’ils recherchent la capitale d’un pays pour un devoir d’école par exemple.

GettyImages-1295000501

Les enceintes connectées regroupent plusieurs objets à la fois

Tout comme le smartphone, les enceintes connectées sont aujourd’hui des appareils polyvalents regroupant plusieurs fonctionnalités. 

Une enceinte connectée, c’est : 

  • Votre télécommande pour naviguer sur son téléviseur (Chromecast…) 
  • Votre assistant du quotidien (gérer des listes de courses, passer des commandes, planifier votre journée) 
  • Votre source d’informations (actualités, météo, conditions de circulations, recettes de cuisine, etc.)
  • Le centre de contrôle vocal de votre domotique (volets roulants, lumières connectées, etc.) 
  • Votre réveil et votre horloge
  • Votre enceinte musicale (connectée à Spotify, Deezer, YouTube Music…)
  • Votre agenda (Gestion de votre calendrier…)
  • Votre compagnon de jeu (Akinator, Quizz, Trivia…)
GettyImages-1306546199

Une assistance pour les personnes affaiblies

Nous l’avons vu, les enceintes connectées facilitent grandement notre quotidien, surtout pour ce qui est de réaliser les tâches les plus simples. Seulement, ce qui paraît simple pour nous peut l’être beaucoup moins pour une personne en situation de faiblesse (personne souffrant d’un handicap, maladie, accident, etc.).

C’est dans ce type de cas que les enceintes connectées présentent un intérêt majeur. Changer de station de radio, changer la chaîne de la télévision, allumer des lumières, ouvrir les volets ou encore appeler une personne en cas de besoin, voici des exemples typiques d’actions rendues accessibles à tous, grâce aux enceintes connectées.

Je n’aime pas parce que …

christian

Christian :

Dire que je n’aime pas les enceintes connectées est excessif. Je dirais plutôt que leur intérêt me parait discutable pour 3 raisons :

La qualité sonore est souvent bof

Souvent médiocre, la qualité sonore est le parent pauvre de nombreux modèles, ce qui est tout de même le comble pour des enceintes. Alors que les réponses à vos requêtes se font de plus en plus pertinentes, et qu’elles permettent de contrôler un nombre croissant d’appareils (TV, lampes, aspirateurs robots, alarmes, etc.), elles restent très en deçà – selon moi – au niveau de l’audio.

Il existe certes des enceintes connectées de qualité audio très correcte chez Apple, Google, Marshall, Sonos ou d’autres marques. Mais encore trop souvent, les propositions à prix abordable mettent en avant des fonctions intéressantes mais qui masquent une restitution très moyenne. Comme si l’accent était mis sur la partie connectée au détriment de la partie son.

Sonos propose à cet égard une solution pratique, puisque la plupart de ses produits récents existent en version avec ou sans assistant vocal intégré, ces dernières étant logiquement un peu moins chères. Cela permet donc à l’utilisateur peu intéressé par les services connectés de ne pas en payer le surcout inutilement.

Trop intrusives

La vie privée reste une source d’inquiétude. Pour fonctionner, les enceintes connectées disposent d’un ou plusieurs micros afin de pouvoir enregistrer vos requêtes. Elles disposent quasiment toutes d’un bouton permettant de désactiver le micro, mais il faut bien avouer qu’au bout d’un moment, on a tendance à oublier son existence. 

Pour activer l’assistant vocal de votre enceinte, vous devez en théorie lancer une requête vocale, « Dis Siri » sur les produits Apple ou « Hey Google » et « OK Google » sur les produits Google Assistant. On pourrait penser que tout déclenchement intempestif du micro est alors impossible, mais dans la réalité il n’est pas rare que l’assistant vocal se mettre en fonction par suite d’un bug ou d’une mauvaise interprétation d’une parole.

Et, sans vouloir faire dans la paranoïa, j’avoue que je ne suis pas très à l’aise à l’idée qu’un appareil puisse enregistrer tous les instants de ma vie privée, en dépit des engagements vertueux pris par les fabricants. 

 j'aime-j'aime pas

Un peu gadget

Les enceintes connectées, c’est super fun au début. On peut s’amuser à lancer son programme Netflix sur la TV, allumer et éteindre ses ampoules connectées Hue dans le bureau ou dans la chambre, en changer les couleurs sans lever le petit doigt ou encore lancer son aspirateur robot iRobot sans bouger son fauteuil.

Mais on se lasse assez rapidement de répéter parfois 3 fois la même requête pour être compris, comme cela arrive parfois. Sans compter que l’assistant vocal est déjà disponible sur notre smartphone, qu’il soit sous iOS ou sous Android. Nul besoin donc de passer par une enceinte pour contrôler les objets connectés de notre domicile. Quant au téléviseur, la plupart des modèles récents proposent la fonction assistant vocal directement sur la télécommande. 

Autre aspect, les enceintes connectées doivent être branchées en permanence pour pouvoir répondre instantanément à vos requêtes, là où une enceinte sans fil « classique » ne sera le plus souvent allumée que lorsqu’on en a besoin, ce qui est tout de même plus écologique.

Résultat, au bout d’un moment, un grand nombre d’enceintes connectées vont rejoindre dans le placard d’autres produits coup de cœur qu’on utilise rarement, comme les caméras sport, les drones de loisir ou encore les GPS ou les cadres numériques.

Tous nos conseils high tech

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech