Décryptage

À la découverte d’un sport : le Quidditch !

04 juillet 2019
Par Cassandra
À la découverte d'un sport : le Quidditch !

Quand réalité et fiction ne font plus qu’un cela donne… Le Quidditch ! Beaucoup connaissent ce sport via la saga Harry Potter. Il existe également dans notre monde, celui des moldus, une version de Quidditch sur terre. Ce sport d’extérieur est idéal pour s’amuser en été. De plus, les équipes ont besoin de plus de joueurs… Alors faites comme nous : montez sur vos balais !

Un sport avant-gardiste 

Pendant que la femme se bat pour être l’égal de l’homme, ce sport est en avance sur son temps car la mixité est obligatoire ! Et oui, dans Harry Potter, il n’y a pas que des joueurs mais aussi des joueuses. En revanche au niveau du balai… On peut encore mieux faire ! Mais je suis persuadée qu’avec la percée de ce sport, un jour, apparaîtra des balais avec un système pour s’envoler et, à ce moment-là, nous n’aurons plus à rougir de Poudlard et toutes ses fantaisies !

Entre fiction et réalité

Pour le Quidditch sur terre, le principe est le même que dans le monde des sorciers : marquer le plus de points en faisant passer le souafle (une balle de volley) dans les anneaux sur-élévés de l’équipe adverse ! Dès que le ballon traverse le cerceau, l’équipe marque dix points ! En revanche, tout comme chez nos confrères fictifs, la rencontre peut s’arrêter si le vif d’or (une balle de tennis dans une chaussette) est attrapé. En revanche, ce dernier ne vaut que 30 points ! 

Une équipe est composée de 7 joueurs. Comme dans Harry Potter, vous avez : 

– Trois poursuiveurs : on les remarque car ils portent un bandeau blanc. Ils ont pour mission de marquer les points avec le souafle.

– Deux batteurs: portent un bandeau noir. Ils doivent lancer le cognard (une balle) sur leurs adversaires. Une fois qu’une personne est touchée par cette balle, elle doit descendre de son balai et doit aller toucher un de ses cerceaux pour pouvoir reprendre le jeu. Si cette dernière est en possession du souafle, elle doit le lâcher. 

– Le gardien : reconnaissable grâce à son bandeau vert. Il doit protéger ses anneaux mais peut également marquer des points. 

– L’attrapeur : avec son bandeau jaune. Il intervient dans la recontre après 18 minutes de jeu. Il a pour objectif d’attraper le vif d’or. 

Durant les rencontres, il n’y a pas de pause comme on pourrait en avoir dans le football, le rugby ou autres sports collectifs. En revanche, on peut avoir un nombre de remplaçants illimité. De plus, pas besoin d’avertir l’arbitre lors d’un de ces remplacements.

Les indispensables pour pouvoir pratiquer 

L’outil le plus indispensable reste, tout de même, le balai ! Pour faire réel, pourquoi ne pas succomber au célèbre Nimbus 2000. Il fait rêver les petits comme les grands et c’est beaucoup mieux qu’un simple bâton.

Balai-de-Harry-Potter-pour-jouer-au-Quidditch

Ensuite, ce qu’il vous faut c’est le souafle, qui est en réalité, un ballon de volley comme celui de la marque Mikasa. Vous aurez besoin, également, de 3 cognards. Si vous jouez avec des enfants, il faut de préférence opter pour des balles en mousse, pour ne pas les blesser. Il vous en faudra trois ! Sans oublier, le vif d’or qui n’est autre qu’une balle de tennis dans une chaussette jaune. 

Ballon-de-volley-Mikasa-MVA-200Pot-3-balles-de-tennisMini-ballon-en-moue-Duarig

Enfin pour faire les buts, prenez des cerceaux et, avec un bout de ficelle, accrochez-les à une branche d’arbre et le tour est joué !

Article rédigé par
Cassandra
Cassandra
rédactrice sur Fnac.com