Décryptage

Comment bien choisir son casque pour vélo ou trottinette ?

28 mars 2024
Par Cédric V.
Comment bien choisir son casque pour vélo ou trottinette ?
©Overade

Le casque de vélo est obligatoire pour les enfants jusqu’à 12 ans et conseillé chez les adultes pour se protéger des chocs sur la tête lors d’une chute. Le casque est seulement obligatoire pour les propriétaires de vélos électriques rapides, type speed pedelec. Il est tout de même recommandé d’en porter un, les causes de chutes, même (surtout) en ville étant nombreuses.

Problèmes mécaniques (pneus, freins défaillants), blocage de roue dû à la présence d’un sac ou d’un bout de tissu, déséquilibre causé par l’absence d’une main sur le guidon… Sachant qu’une chute de vélo lancé à 20 km/h peut provoquer une fracture du crâne, mieux vaut s’équiper. Voivi nos conseils pour choisir le bon casque.

Les critères à prendre en compte pour choisir le bon casque

Une chute peut provoquer trois types d’impact : frontal, latéral et à l’arrière de la tête. La sécurité du conducteur doit donc présider à tout choix.

1. Un casque de vélo homologué

La norme et le marquage CE NF EN 1078 sont garants d’un bon niveau de sécurité. Par ailleurs, on considère que les meilleurs casques en vente aujourd’hui sont ceux ayant subi les tests Certimov. Ces tests ont été élaborés par une cohorte de scientifiques à partir des blessures pouvant être causées au cerveau. Enfin, les meilleurs casques bénéficient de la technologie MIPS (Système de protection contre les chocs multidirectionnels). Cette technologie prévoit de réduire les lésions cérébrales en cas de chute.

2. Un casque de vélo à la bonne taille

Le casque doit parfaitement s’ajuster au crâne de celui qui le porte de manière à ne plus bouger malgré les mouvements de la tête. Il convient donc de bien mesurer son tour de tête depuis le milieu du front jusqu’à la bosse occipitale avec un mètre de couturière. Sachez que le crâne des bébés mesure entre 45 et 52 cm, celui des enfants entre 50 et 56 cm et celui des adultes entre 55 et 65 cm. Le réglage doit s’effectuer par une clé à molette située à l’arrière du casque sans oublier le réglage de la sangle jugulaire et des sangles latérales. De ce point de vue, le système Zoom Ace offre un réglage facile et précis.

casque-casr-helmet-style

3. Un casque fabriqué avec des matériaux robustes

Certains matériaux apportent davantage de sécurité par une meilleure résistance aux chocs, notamment le polycarbonate et l’ABS (acrylonitrile butadiène styrène) pour la coque intérieure ou l’aramide, le kevlan, le nylon et le carbone pour l’armature.

4. Un casque adapté à sa pratique

En milieu urbain, tous les casques sont bien adaptés à la pratique du vélo ou de la trottinette. Les formes rondes sont notamment appréciées pour leur esthétisme. Sur les vélos électriques, plus rapides, une visière est conseillée pour se protéger les yeux. La nuit, il est conseillé de porter un casque haute visibilité où sont collés des éléments rétro réfléchissants pour mieux être vu des automobilistes.

Bon à savoir : les vélos dont la vitesse atteint 45 km/heure nécessitent un casque de moto (norme ECE-R 22.05).

Pour la pratique du vélo de route ou du vélo sportif, il est recommandé de privilégier le casque à forme allongée, pour l’aérodynamisme, avec un renfort sur le menton. Pour le confort, le choisir léger et aéré. La construction In-Mold garantit légèreté et solidité grâce à sa coque extérieure qui fusionne avec une mousse intérieure EPS.

Tous les casques à vélo conviennent à la pratique du VTT rando. En revanche, le cross-country requiert un niveau de protection supérieur. On privilégiera un casque long avec mentonnière, voire un casque intégral. Le casque bomber ou bol quant à lui sera bien adapté au BMX hormis en cas de figures acrobatiques où un casque intégral protègera mieux.

casque-overade-zoom

5. Un casque confortable

Après la sécurité, il ne faut pas négliger le confort. Parmi les critères indispensables se trouvent l’aération, la légèreté, la visière de protection, amovible ou relevable, contre les projections de toute sorte mais aussi les intempéries (le soleil, la pluie, le vent), les caches oreilles contre le froid. Ainsi par exemple, les adeptes du cyclotourisme ou du vélo de loisir (sur piste cyclable) préfèreront un casque léger et bien aéré pour éviter la transpiration. Les petits trous peuvent être recouverts d’un fin tissu pour dissuader les insectes d’y pénétrer. Un filet anti-moustique peut également s’avérer utile l’été.

Pour une meilleure hygiène, la mousse intérieure doit être amovible et lavable.

À lire aussi

Les différents types de casques

Il existe une grande diversité de modèles de casques (bol, pliant, allongé, intégral, gonflable, etc.) et d’équipements (visière, cache-oreilles, éclairage, etc.).

Le casque bol

Le casque bol est le casque urbain par excellence. Il offre une protection suffisante pour les courts trajets du fait de sa coque très résistante. Léger et confortable, il est doté d’une petite visière et il peut être agrémenté d’une mentonnière. Sur le plan esthétique, il se décline en plusieurs couleurs.

À partir de
24,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le casque avec visière et cache oreilles

Le casque avec visière et cache oreilles est conçu pour allier protection et confort. Sa visière protège les yeux des poussières, des insectes mais aussi du vent et de la pluie. Elle est conçue pour pouvoir porter également des lunettes de soleil. Ce casque offre donc une visibilité maximale. Sa mousse de protection EPS, lavable, et sa coque en polycarbonate sont un gage de sécurité. Son cache oreilles amovible est appréciable l’hiver pour se protéger du froid, le port d’un bonnet, même conçu pour un casque à vélo, étant beaucoup moins pratique.

À partir de
49,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le casque avec visière et cache oreilles existe en version éclairage. Il propose un grand feu arrière à led pour être plus visible la nuit et des clignotants télécommandés pour le maintien des mains sur le guidon. Le système est rechargeable sur clé USB.

Le casque pliant

Innovant, le casque pliant est aussi efficace qu’un casque classique. Il bénéficie de la même homologation. Son avantage est son moindre encombrement une fois le vélo stationné. Il se plie et se range dans un sac. Il se démarque aussi par sa légèreté. Sur le plan de la maniabilité, il nécessite tout de même quelques coups d’essai au début.

À partir de
79,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Le casque auto gonflant

Le casque de vélo auto gonflant nous vient de Suède. Il se présente comme un airbag. Il se porte autour du cou et se déclenche en 1/10e de seconde en cas de chute. Il est conçu pour rester bien à l’arrière, sur les épaules. En revanche, il peut se gonfler au moindre geste brusque, en cas de chute de clés par exemple accompagné d’un mouvement pour les récupérer mal interprété. L’airbag se recharge au moyen d’une batterie, il jouit d’une autonomie jusqu’à 16 heures. Sur le plan sécuritaire, il protège mieux qu’un casque dans la mesure où il englobe aussi les cervicales. Des inconvénients subsistent: il est lourd, onéreux et moins durable qu’un casque classique.

Le casque intégral BMX

Le casque intégral protège le crâne mais aussi le visage (nez, menton, mâchoires). Il est donc très protecteur. Le revers est son poids, plus lourd qu’un casque classique. Il reste le modèle le plus adapté à la pratique sportive et aux acrobaties. Il est possible de l’équiper d’une mentonnière.

casque-casr-helmer-classic

Le casque de forme allongée

Le casque allongé est le modèle le plus classique. Il en existe un autre, plus enveloppant à l’arrière, le casque jet. Il protège davantage la partie occipitale de la tête. Le casque allongé se caractérise par sa légèreté et sa bonne ventilation. Il peut être agrémenté d’une visière pour protéger ses yeux.

Le casque aéro

Le casque de vélo aéro s’adresse aux sportifs qui veulent gagner en aérodynamisme, il est très performant de ce point de vue. Il réduit considérablement le coefficient de pénétration dans l’air. Plus chaud qu’un casque de vélo classique, il est aujourd’hui bien mieux aéré que les anciens modèles.

Le casque amovible

Le casque amovible est un casque polyvalent : il allie les caractéristiques du casque jet (casque allongé sur la partie occipitale du crâne) et celles du casque intégral. Il est donc bien pratique, cependant on en trouve peu sur le marché.

Le casque connecté

Le casque connecté propose plusieurs fonctions très utiles : bluetooth, GPS, téléphone, écouteurs pour la musique, éclairage intelligent, clignotants, détecteur de chute et système d’alerte pour prévenir ses proches… Ils se déclinent en deux modèles : urbain, allongé.

À lire aussi

Article rédigé par
Cédric V.
Cédric V.
expert mobilité et cyclisme sur Fnac.com
Sélection de produits