Prise en main

On a testé Y-Brush, la brosse à dent qui brosse en 10 secondes !

04 avril 2022
Par Christian Ferreol
On a testé Y-Brush, la brosse à dent qui brosse en 10 secondes !
©dr

Proposée par une start-up lyonnaise et fabriquée en France, la brosse à dent Y-Brush entend révolutionner le concept de brosse à dent en proposant un brossage complet en… 10 secondes ! Alors, gadget ou vraie innovation ? On vous dit tout !

Le concept 

Y-Brush est une start-up basée en région lyonnaise et qui commercialise un nouveau concept de brosse à dent. L’aventure a commencé avec deux compères, Benjamin Cohen et Christophe Cadot, qui ambitionnaient de réinventer le brossage des dents, jugé peu pratique, peu moderne, trop long, trop contraignant et complexe. Ils se sont donc lancés, en association avec des spécialistes de l’hygiène bucco-dentaire, dans la conception d’une brosse électrique et totalement novatrice

D’abord lancée dans le cadre d’une campagne Kickstarter après 3 années de développement, la brosse Y-Brush est aujourd’hui arrivée à maturité et accessible au grand public. Exploitant la technologie de vibrations ioniques – à raison de 20.000 oscillations par seconde ! – et dotée de pas moins de 35.000 filaments en nylon, elle offre une autonomie de 3 mois (8h de charge) à raison de deux brossages par jour en mode Doux. 

Test Y-Brush7

Elle se compose d’une brosse souple amovible épousant la forme d’une mâchoire et d’une base en forme de parallélépipède tronqué. Le principe ? Vous positionnez vos dents dans la gouttière de la brosse puis vous lancez le programme de nettoyage, d’abord sur les dents du haut puis sur les dents du bas, ou inversement. La brosse Y-Brush propose 3 modes de vibrations : Doux, Normal et Intensif. Simple et efficace ? Nous allons le découvrir plus loin. 

 >> Pourquoi passer à la brosse électrique ? 

La promesse

Le brossage est pour beaucoup une corvée à effectuer le matin et le soir, voire le midi quand c’est possible. La durée recommandée pour un brossage efficace est de 2 à 3 minutes, qu’il s’agisse d’une brosse à dent manuelle ou électrique. La brosse Y-Brush propose quant à elle un brossage complet en 10 secondes. Pour ce faire, elle propose comme vu plus haut trois intensités de vibrations. Le mode Doux dure 5 secondes, ce qui donne bien 10 secondes pour les deux rangées de dents, tandis que le mode Normal dure 10 secondes (20 secondes au total donc) et le mode Intensif 15 secondes, soit 30 secondes pour un brossage complet.

Les 35 000 filaments en nylon sont positionnés selon un angle de 45° et vibrent simultanément. La gouttière de la brosse nettoie donc tous les points de la dentition en même temps, là ou un brossage traditionnel passe un court instant sur chaque zone, face interne puis face externe séparément, en oubliant certaines au passage d’ailleurs. 

Test Y-Brush9

Outre le gain de temps appréciable, la marque met en avant un aspect plus maniable qui conviendra particulièrement aux personnes en situation de dépendance. Ce public, qui éprouve parfois des difficultés à utiliser des brosses classiques ou encore des brosses électrique, appréciera une prise en main plus facile. Avec la brosse Y-Brush, le déplacement se fait uniquement par de larges gestes latéraux de la base, tandis que le brossage classique impose des déplacements latéraux mais aussi des mouvements courts et répétitifs de haut en bas.  

Côté efficacité, la marque avance une réduction de la plaque dentaire supérieure (+15%) par rapport aux résultats obtenus avec un brossage traditionnel. L’efficacité des brosses Y-Brush aurait été validée par des dizaines de milliers d’utilisateurs dans les plus de 50 pays où elles sont distribuées, mais aussi par les tests de laboratoires européens et américains indépendants. Une efficacité qui devrait beaucoup au choix de filaments en nylon (technologie NylonMed), plus fins que les filaments en silicone proposés par les solutions concurrentes. 

Test Y-Brush-2

Autre point Ô combien important en ces temps de réindustrialisation de notre pays : le concept, le développement et la fabrication sont 100% Made in France, une volonté affirmée par les concepteurs dès le départ de l’aventure. Les brosses Y-Brush n’utilisent par ailleurs que des matériaux 100% certifiés Médical ou Alimentaire. Bon à savoir et rassurant, s’agissant d’un produit à usage buccal !

>>Bien choisir sa brosse à dent électrique

Le déballage

Dans la boite du pack Premium NylonMed (V2) fourni pour les besoins du test, on trouve : 

  • Un manche avec batterie rechargeable intégrée (3 mois d’autonomie pour rappel)
  • Une brosse
  • Un applicateur de dentifrice
  • Un chargeur USB 
  • Un support de rangement pour brosse
  • Une trousse de voyage.
  • Un manuel d’utilisation

 Test Y-Brush6

La brosse Y-Brush est disponible en taille S destinée aux enfants de 4 à 12 ans et en taille M pour les enfants de + de 12 ans et les adultes. Il peut paraitre surprenant de prime abord que Y-Brush ne propose pas de taille dédiée aux adultes de sexe féminin, mais la marque explique que la gouttière, très flexible, s’adapte parfaitement à tous les formats de mâchoires.

L’ensemble brosse + manche est annoncé résistant aux projections d’eau, ce qui est le moins qu’on puisse attendre d’une brosse à dent. Le support accueille deux brosses, plusieurs personnes peuvent d’ailleurs utiliser le même manche en changeant les brosses. Y-Brush conseille le changement de la brosse, vendue séparément, tous les 6 mois. 

Test Y-Brush3

La brosse Y- Brush en action

Simple comme bonjour

L’utilisation de la brosse Y-Brush est très accessible. On commence par charger le manche avec le câble micro-USB fourni. Dommage que l’adaptateur secteur ne soit pas de la partie, mais vous pourrez parfaitement utiliser celui de votre smartphone ou de votre tablette. 

On insère ensuite la brosse sur le manche. On doit alors entendre un petit « clic » d’insertion. Il suffira d’appuyer sur la base de la brosse pour la retirer après usage. Une fois la brosse bien positionnée, on passe au dentifrice. La brosse Y-Brush est livrée avec un applicateur à positionner en lieu et place du bouchon de votre tube de dentifrice et doté d’une fente en son sommet. Il permet comme son nom l’indique d’appliquer le dentifrice sur toute la longueur de la gouttière de la brosse, après l’avoir humidifiée. Il faut un petit temps d’adaptation pour bien doser la quantité de dentifrice, sous peine de vider son tube en quelques jours ! 

L’étape suivante consiste à choisir l’intensité des vibrations. Un appui court pour le mode Doux, deux pour le mode Normal et 3 pour le mode Intensif. Une fois le mode choisi (il est visualisé par un éclairage sur le manche) un appui prolongé sur le bouton lance le brossage. On insère donc la gouttière en haut ou en bas de la mâchoire et on lance le programme en « mâchouillant » légèrement et en « twistant » en douceur le manche d’une joue à l’autre.

 

Un nouveau geste à découvrir

Y-Brush conseille de commencer par le mode Doux lors de la première semaine pour évoluer vers le mode Normal en deuxième semaine puis le mode Intensif, afin de s’habituer à la sensation. Chacun jugera selon son ressenti, mais pour ma part dès la deuxième utilisation le geste m’est devenu naturel. La sensation de brossage est bien là et relativement douce. En comparaison avec la brosse électrique à oscillations que j’utilise au quotidien, la Y-Brush se montre très sensiblement moins agressive. On sent le passage des poils sur les dents et sur la gencive, mais sans appui excessif.

En revanche lors du mouvement de twist d’une joue à l’autre, la gouttière de la brosse a tendance à buter chez moi sur les dents de sagesse de la mâchoire du bas, alors que la mâchoire du haut ne pose aucun problème. J’imagine que c’est un coup à prendre et que cela dépend largement des différentes morphologies.  

4_YB_AMA_PACK_START_480x480

 

Une brosse Y-Brush qui fait beaucoup mais pas tout

N’étant pas dentiste, il m’est difficile de juger de l’efficacité de la brosse Y-Brush sur la plaque dentaire. Après passage, la dent semble lisse au passage de la langue, mais cela suffit-il à garantir un nettoyage parfait ? En tout cas la sensation de fraicheur en bouche est similaire à celle obtenue avec ma brosse électrique. Précisons cependant que j’ai commencé par doubler le temps de passage en mode Doux, avant de passer carrément au mode Intensif qui me parait le plus adapté à un nettoyage satisfaisant. On peut donc considérer qu’avec un nettoyage complet en 30 secondes, la promesse de gain de temps est bien tenue. 

Le confort d’usage et le niveau de bruit me paraissent également placer la brosse Y-Brush au-dessus des brosses électriques habituelles. Je pense surtout aux modèles à oscillation, dont la réelle efficacité se paie souvent par un niveau de bruit supérieur et des vibrations peu agréables en bouche.

La brosse Y-Brush se montre cependant moins polyvalente qu’une brosse classique. Elle prend effectivement soin de nos dents et apporte un confort d’usage appréciable. Mais elle ne permet pas de nettoyer la langue et le palais, zones dont l’entretien est pourtant ultra recommandé par tout bon dentiste. Cela contraint donc à conserver une brosse à dent classique, ce qui est tout de même dommage.

L’autre point négatif est le prix de revient. Outre l’acquisition du manche, le renouvellement tous les 6 mois de la brosse est sensiblement plus couteux – comptez une trentaine d’euros – que le changement de brossette tous les 3 mois sur une brosse à dent classique.  

 

Conclusion

Les points positifs

– Très simple d’usage

– Brossage très rapide

– Accessible aux personnes dépendantes

– Sensation de bouche fraiche 

– Brossage peu bruyant et pas agressif

– Autonomie

Les points négatifs

– Le coût 

– Pas totalement polyvalente

 Test Y-Brush4

La brosse à dent Y-Brush apporte indéniablement une nouvelle approche du brossage. En 10 à 30 secondes selon le mode choisi, elle permet de retrouver une bouche propre et fraiche. Sa simplicité d’usage plaira aux personnes dépendantes, sa rapidité aux impatients et son confort d’utilisation au plus grand nombre. Son origine et sa fabrication française sont des atouts supplémentaires. Outre son coût qui est un élément à prendre en compte, il est dommage que son principe de fonctionnement ne lui permette pas de remplacer totalement une brosse conventionnelle. 

Article rédigé par
Christian Ferreol
Christian Ferreol
Conseiller fnac.com high tech
Sélection de produits