Décryptage

Quelles aides pour l’achat d’un vélo électrique ?

11 août 2022
Par Cédric2
Quelles aides pour l’achat d’un vélo électrique ?

Le prix d’un vélo à assistance électrique vous bloque ? Il existe une multitude d’aides à l’achat d’un VAE, aussi bien au niveau national que local. Tour d’horizon de ces dispositifs qui soutiennent la démocratisation du vélo électrique.

Une aide exceptionnelle de l’État

Au début du mois d’août 2022, le gouvernement a annoncé qu’une nouvelle aide à l’achat pour un vélo sera effective à partir du 15 août 2022. S’étalant jusqu’au 31 décembre 2022 au minimum, elle permettra d’augmenter les plafonds des aides déjà en place afin de permettre aux ménages en zone rurale de bénéficier également des aides, souvent réservées aux habitants de métropoles.

Voici les grands changements à noter :

  • Une ouverture du Bonus Vélo à tout le territoire, ce qui veut dire que ce n’est plus nécessaire d’avoir l’aide d’une collectivité locale.
  • Une revalorisation du Bonus Vélo. Si ce dernier ne pouvait pas dépasser les 200€, il sera maintenant plafonné à 300€, voire même 400€ pour les foyers faisant partie des premiers et deuxièmes déciles, ainsi que pour les personnes en situation de handicap.
  • Un plus grand choix de produits, notamment des produits plus spécifiques comme les vélos cargos ou encore les vélos pliants. Ces derniers se verront d’ailleurs accompagnés d’une prime de 1.000€, dans le cas où cela ne dépasse pas 40% de la valeur d’achat. Un vélo en dessous de 2.500€ devrait donc être éligible.

VAE, la star des déplacements doux

Face à des agglomérations engorgées et polluées par les rejets de CO2 des véhicules motorisés, les autorités entendent promouvoir la mobilité douce. Et qui est la tête de gondole des déplacements en micro-mobilité urbaine ? Le vélo. L’avenir de la mobilité durable, c’est le vélo à assistance électrique, ce deux roues « augmenté » grâce à son moteur qui accompagne l’effort physique pour des déplacements plus rapides et moins fatigants. Idéal pour le trajet domicile-travail, le VAE libère du stress des embouteillages et réintroduit une pratique physique quotidienne sans sueur. Mais il est plus cher à l’achat qu’un vélo classique : si l’on trouve des modèles pliables sous les 800€ comme le Xiaomi Mi Smart 250W, on dépasse les 2000€ dans le haut de gamme incarné par Peugeot.

Très actives pour offrir une place croissante au vélo sur leurs axes de circulation, les métropoles sont nombreuses à subventionner l’achat d’un VAE. Tour d’horizon aux quatre coins de l’Hexagone.

peugeot-city-e-legend

Région parisienne : 3 dispositifs cumulables

En première ligne face à la problématique de l’engorgement des routes et des transports en commun, les grandes villes sont les premières à encourager leurs administrés à opter pour le vélo électrique. À Paris, trois dispositifs se superposent :

Subvention VAE île de france


Des dispositifs différents selon les métropoles

Plusieurs villes et métropoles proposent des aides à l’achat d’un VAE :

Par ailleurs, de nombreuses villes moyennes et communautés d’agglomération soutiennent l’acquisition d’un vélo électrique (Orléans, La Rochelle, Roanne, Blois, Épinal, Épernay, Nevers, Vannes, Arcachon, etc.).

Le bonus écologique pour les personnes non imposables

Pour les personnes aux ressources modestes (revenu fiscal de référence par part inférieur ou égal à 13 489€), l’État a mis en place un bonus vélo électrique. Le versement de cette subvention est conditionné par l’obtention d’une aide locale : son montant sera identique à cette dernière dans la limite de 200€. Saint-Etienne la Métropole propose à ce titre une subvention de 200€ pour les personnes imposables et 100€ pour celles qui sont éligibles au bonus écologique de l’État, afin que l’addition des deux atteigne également 200€.

Tous nos conseils sport, loisirs et santé

Article rédigé par
Cédric2
Cédric2
expert mobilité et cyclisme sur Fnac.com
Sélection de produits