Décryptage

Pourquoi (re)lire Harry Potter à tous les âges ?

06 février 2019
Par Juliette1
Pourquoi (re)lire Harry Potter à tous les âges ?

La génération née dans les années 90 a grandi au rythme des parutions des différents tomes de Harry Potter. Mais le succès du sorcier britannique a depuis longtemps dépassé le stade de l’enfance. Actualité cinématographique oblige, la passion pour Harry Potter se renouvelle, ce qui donne une bonne excuse pour se replonger dans cet univers fantastique.

La génération née dans les années 90 a grandi au rythme des parutions des différents tomes de Harry Potter. Mais le succès du sorcier britannique a depuis longtemps dépassé le stade de l’enfance. Actualité cinématographique oblige, la passion pour Harry Potter se renouvelle, ce qui donne une bonne excuse pour se (re)plonger dans cet univers fantastique. 

Harry-Potter-et-l-enfant-maudit

Harry sur la toile et les planches

Avec la sortie au cinéma du deuxième opus des Animaux Fantastiques ainsi que la parution de Harry Potter et l’Enfant maudit, la Harry Potter mania semble être de retour. En effet, ce huitième livre sur l’univers tant aimé est inespéré pour tous les fans qui pensaient que J.K. Rowling avait définitivement tourné la page. Quel bonheur régressif de retrouver le monde des sorciers, les baguettes magiques et autres créatures… Bien que l’ouvrage n’ait pas remporté l’adhésion universelle, il prolonge tendrement la lignée de Harry Potter puisque les personnages principaux du livre (qui est le texte de la pièce de théâtre) sont les enfants de Ron, Hermione et Harry. John Tiffany et Jack Thorne sont les auteurs de la pièce, sous le regard attentif de J.K. Rowling. 

Retrouver son latin

Harry-Potter-et-philosophi-lapis


Les latinistes en herbe le savent : le monde de Harry Potter est truffé de références au latin. Les incantations sont la plupart du temps formées à partir du latin, par exemple « Accio », l’incantation prononcée pour faire venir un objet à soi, veut littéralement dire « J’appelle, je fais venir ». J.K. Rowling a suivie des études de lettre classiques et la création des sorts et autres charmes s’en ressent. Il existe d’ailleurs une édition en langue latine d’Harry Potter à l’école des sorciers ! Mais elle n’est pas la seule langue ancienne à laquelle l’auteure a rendu hommage : « Avada Kedavra », le terrible sortilège impardonnable qui donne la mort, est un mot d’origine araméenne. Il est même la version originale de la formule « Abracadabra » et signifie « que la chose soit détruite ». Pour en savoir plus sur le sens des incantations dans Harry Potter, un article du Figaro fait le point.

Faire ses classes… de philosophie

Lire ou relire Harry Potter c’est quelque part retomber en enfance. C’est accepter de se laisser capter par cet univers magique qui répond à d’autres règles que les nôtres. Mais c’est également un moyen de suivre à la trace les jeunes enfants qui découvrent pour la première fois – les bienheureux ! – les couloirs de Poudlard. La profondeur des émotions qui traversent Harry, les épreuves et dilemmes qui se présentent à lui sont parfois si intenses qu’il semble légitime d’interroger la classification « jeunesse » de l’éprouvante saga. Les éditions collector parues chez Gallimard Jeunesse pour célébrer les 20 ans d’Harry Potter subliment les retrouvailles avec les jeunes héros, faisant des premiers tomes des objets de collection. Marianne Chaillan, dans Harry Potter à l’école de la philosophiea même su déceler au sein des aventures du sorcier à lunettes les questions philosophiques qui animent les plus grands penseurs (Nietzsche, Diderot, Sartre, etc). Avec cet ouvrage, l’auteure prouve d’une part que les questions philosophiques sont partout, d’autre part que Harry Potter a beaucoup de choses à enseigner. 

Harry-Potter-a-l-ecole-des-sorciers gryffondor      Harry-Potter-a-l-ecole-de-la-philosophie

Do you speak Hogwarts ?

Rares sont ceux qui peuvent se targuer de ne jamais avoir lu ou – au moins – vu un des Harry Potter. La saga fait désormais partie de l’imaginaire commun d’un grand nombre d’entre nous, qu’on le veuille ou non. Ni une, ni deux, voilà l’occasion toute trouvée de se mettre à la lecture en anglais ! J.K. Rowling a réussi le pari d’adapter sa manière d’écrire à l’âge de son héros, la difficulté de la langue augmente au fur et à mesure des tomes. Les premiers tomes sont donc un bon moyen de s’initier à la lecture en langue originale. C’est l’occasion de s’amuser des différences entre la traduction française et l’anglais, par exemple Alastor Maugrey, l’auror surnommé Fol Œil, s’appelle en anglais Alastor Moody, ce qui signifie littéralement « grincheux ».

HARRY-POTTER-AND-THE-CHAMBER-OF-SECRETS-GRYFFINDOR-EDITION HARRY-POTTER-AND-THE-CHAMBER-OF-SECRETS-SLYTHERIN-EDITION HARRY-POTTER-AND-THE-CHAMBER-OF-SECRETS-RAVENCLAW-EDITION HARRY-POTTER-AND-THE-CHAMBER-OF-SECRETS-HUFFLEPUFF-EDITION

Devenir un expert (et gagner au Trivial Pursuit)

Enfin, relire Harry Potter permet aussi de mieux apprécier les détails de l’histoire. La notion d’horcruxe, abordée dans les deux derniers tomes, est véritablement complexe, mais il s’avère que J.K. Rowling avait tout prévu dès le premier tome. Les indices du dénouement sont dispersés tout au long des sept ouvrages et il n’y a qu’avec un regard rétrospectif qu’on peut les détecter. Harry et Voldemort sont deux personnages construits en miroir, comme si l’un était le jumeau maléfique de l’autre et les similitudes sont tantôt évidentes, tantôt discrètes. Il en va de même pour le personnage de Severus Rogue : il est haï jusqu’au moment où son dessein secret est mis à jour. Mais un lecteur attentif peut deviner à l’avance la profonde bienveillance du sinistre professeur. En relisant Harry Potter, on devient non seulement un expert, mais on peut aussi gagner au Trivial Pursuit et impressionner ses amis par sa connaissance sans faille de l’univers magique. 

Longue vie aux potterheads !

Aller + loin :

Les personnages emblématiques de la saga Harry Potter

Les méchants les plus terrifiants de l’univers de J.K. Rowling !

Découvrez leur univers

Découvrez ces séries

Article rédigé par
Juliette1
Juliette1
libraire sur Fnac.com
Sélection de produits