Actu

r/place, la guerre des pixels qui a déchaîné les passions sur Reddit et Twitch

07 avril 2022
Par Marion Piasecki
Une partie du résultat final de r/place, avec l'espace occupé par les Français à gauche.
Une partie du résultat final de r/place, avec l'espace occupé par les Français à gauche. ©r/place — Reddit

Du 1er au 4 avril, une fresque collaborative sur le forum Reddit a fait le buzz. Retour sur cette « pixel war ».

Après une première édition en 2017, Reddit a relancé r/place le week-end dernier. Résultat, quelques jours plus tard : une toile virtuelle de deux millions de pixels, truffée de références à la pop culture et de drapeaux férocement défendus, a fait le tour du web.

Un bazar organisé

Le principe de r/place est simple : chaque utilisateur a la possibilité de placer un pixel de la couleur de son choix toutes les cinq minutes. Rapidement, de nombreuses communautés se sont organisées sur Reddit, Twitch et Discord afin de se mettre d’accord sur un emplacement et sur les dessins à réaliser.

Parmi les dessins, on a vu énormément de références à la pop culture comme les mangas et animes (One Piece, Berserk, Totoro…), les films (Star Wars) ou encore les jeux vidéo, en particulier Among Us dont la communauté a discrètement incrusté plusieurs milliers de minuscules personnages un peu partout sur cette toile. Certaines illustrations ont également trait à l’actualité avec l’Ukraine ou le mouvement « Free Hong Kong ».

Rivalité entre pays

Une autre partie très importante des illustrations a un côté plus chauvin puisqu’il s’agissait tout simplement de s’allier avec les utilisateurs de son pays pour créer des drapeaux et symboles qui y ont référence. Plusieurs dizaines sont représentés avec une importance relative selon la taille de la communauté présente lors de l’évènement : la Belgique avec, entre autres, Tintin, Magritte et les gaufres, l’Allemagne avec les oursons Haribo, les saucisses et Angela Merkel, etc.

C’était aussi le cas de la France avec un drapeau tricolore particulièrement imposant, assorti de portraits de personnalités (Thomas Pesquet et Zinedine Zidane) et de monuments comme la Tour Eiffel, l’Arc de Triomphe, la pyramide du Louvre et Notre-Dame. Autant de symboles que les utilisateurs ont défendu face aux attaques d’autres communautés — l’Amérique du Nord et l’Espagne en particulier — grâce à la ténacité et l’organisation des plus gros streamers français de la plateforme Twitch : Kameto, ZeratoR, Squeezie, Locklear, Antoine Daniel et bien d’autres encore. Au total, plusieurs centaines de milliers de personnes du côté français ont pris part à l’événement, avec une popularité et une efficacité telles que les autres pays ont cru avoir affaire à des bots. C’est ainsi que la France a pu s’auto-proclamer vainqueur de cette guerre des pixels.

À lire aussi

Article rédigé par
Marion Piasecki
Marion Piasecki
Journaliste
Pour aller plus loin