Actu

Une théorie offre un tout nouveau regard sur le personnage de Totoro

27 octobre 2021
Et si Totoro n'était pas la charmante créature que l'on croyait ?
Et si Totoro n'était pas la charmante créature que l'on croyait ? ©LArchipel

Personnage le plus populaire du studio Ghibli, Totoro est au cœur d’une théorie qui bouleverse notre vision du film de 1988.

Le Voyage de Chihiro, Le Château Ambulant et Princesse Mononoké sont des classiques de l’animation et portent tous la signature d’un seul et même studio : Ghibli. Fondé par Hayao Miyazaki et Isao Takahata en 1985, le studio japonais est devenu au fil des décennies une référence de l’animation. Sorti en 2002, Le Voyage de Chihiro a par exemple été pendant longtemps le plus grand succès japonais de l’histoire au cinéma (avant d’être dépassé par Demon Slayer), remportant par ailleurs l’Oscar du meilleur film d’animation en 2003. Si Chihiro est l’une des héroïnes les plus connues des créations Ghibli, un autre personnage est aussi mondialement connu : Totoro. Héros du film Mon voisin Totoro, sorti en 1988, la drôle de créature est aujourd’hui le logo du studio à travers le monde.

À l’image des autres films Ghibli, dont le prochain arrive bientôt sur Netflix, Mon voisin Totoro est empli de poésie et de messages que chacun est libre d’interpréter comme bon lui semble. Et en parlant d’interprétation, une intrigante théorie concernant Totoro fait son chemin sur Internet : selon l’internaute « fellowof », Totoro serait en réalité un Dieu de la mort. Dans le folklore japonais, les personnes pouvant voir les esprits sont signes de mauvais présage, signifiant qu’elles sont sur le point de mourir. Les personnes pouvant voir Totoro seraient donc proches de la mort, voire déjà mortes.

Un film inspiré d’une tragique histoire vraie ?

Selon cet internaute, la vraie histoire serait même bien plus sombre : lorsque Mei est portée disparue et qu’une sandale est trouvée près de l’étang, l’hypothèse veut que Mei se soit en réalité noyée. Par ailleurs, toute l’intrigue avec Satsuki à la recherche de sa sœur est une longue métaphore et quelques éléments du film peuvent donner du crédit à cette théorie. Une fois réunies, les deux sœurs se rendent ensemble à l’hôpital et, là-bas, la seule personne à avoir remarqué leur présence est leur mère, qui se trouve elle aussi proche de la mort. De plus, certains ont relevé que dans la scène finale, Satsuki et Mei n’ont pas d’ombres, ce qui justifie qu’elles ne fassent plus partie du monde des vivants. Une incroyable théorie qui serait appuyée par un fait divers, renforçant un peu plus l’aspect morbide du film de 1988.

Il existe en effet une célèbre affaire de meurtre au Japon, appelée « l’incident de Sayama », dans laquelle deux sœurs ont été retrouvées mortes en 1963. Si Mon voisin Totoro se déroule justement dans un lieu appelé Sayama, des légendes urbaines racontent même que, suite au meurtre de l’une des sœurs, l’autre aurait vu une apparition de chat avant de se suicider. Si le studio Ghibli a toujours réfuté ce genre de théories, notamment lorsqu’elles dénotent totalement avec la poésie des films, il faut bien avouer que celle-ci nous offre un nouveau regard sur ce film d’animation culte.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste