Actu

À un mois de sa sortie en salles, White Snake s’offre un trailer poétique

09 janvier 2022
Rendez-vous en salles en février prochain pour découvrir une œuvre poétique et pleine d'action.
Rendez-vous en salles en février prochain pour découvrir une œuvre poétique et pleine d'action. ©Light Chaser Animation Studios

Énorme succès en Chine en 2019, ce film d’animation inspiré d’une célèbre légende chinoise va enfin sortir en salles dans l’Hexagone.

Une fois de plus touchée par les dernières annonces du gouvernement (malgré une fréquentation repartie à la hausse en 2021), l’industrie du cinéma espère connaître une année 2022 plus mouvementée que les deux dernières. D’autant plus que de nombreux films très attendus doivent sortir en salles.

Une œuvre fondamentale pour comprendre la culture chinoise

Le 9 février sortira en salles White Snake, un film d’animation réalisé par Amp Wong et Ji Zhao. Mettant en scène la culture chinoise à l’international comme le veut le studio Light Chaser Animation (Cats and Peachtopia), White Snake nous permet de suivre Xuan, un chasseur de serpents. Un jour, il tombe sur une jeune femme errant dans les montagnes. Cette dernière a perdu la mémoire et ne se souvient que de son prénom, Blanca. Il va alors l’aider à retrouver son identité, mais de dangereux esprits et de puissantes créatures vont se dresser sur leur chemin, car il s’avère que Blanca n’est vraisemblablement pas humaine.

Le film est librement inspiré d’une célèbre légende chinoise, qui met en scène la rencontre et l’histoire d’amour entre un serpent blanc, devenu femme après des siècles de méditation, et un apothicaire qui l’aurait sauvée dans une vie antérieure. Selon les versions du récit, le serpent vert, devenu femme également, est la soeur ou la servante du serpent blanc. Ces deux héroïnes sont pourchassées par les forces du mal.

Un univers qu’il est déjà possible de découvrir sur Netflix

Présenté en première mondiale au Festival international du film d’animation d’Annecy en 2019, le long métrage de 98 minutes a été un véritable succès en Chine, rapportant pas moins de 64,5 millions de dollars de recettes. S’inscrivant dans la longue lignée des films d’arts martiaux se déroulant en Chine, le long métrage se distingue par des combats épiques tout au long du récit. Mais White Snake n’est pas seulement une histoire de dragons ou d’arts martiaux, il interroge aussi la place de l’être humain dans la Nature et son rapport aux autres espèces. Les villageois doivent en effet apprendre à cohabiter avec les serpents, qui sont à la fois une menace et essentiels à leur survie. Depuis sa sortie au Japon, le film a eu droit à une suite, davantage centrée sur le personnage de Verta et intitulée Green Snake. En France, il est d’ailleurs possible de découvrir ce second volet sur Netflix (qui s’apprête à relancer le film Mega Man), disponible depuis le 26 novembre dernier.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin