Actu

Les mésaventures de Princesse Sarah enfin disponibles sur Netflix

16 décembre 2021
Un dessin animé qui a forcément marqué les jeunes téléspectateurs des années 1980 et 1990.
Un dessin animé qui a forcément marqué les jeunes téléspectateurs des années 1980 et 1990. ©Nippon Animation

Série d’animation culte des années 1980, traumatisme de milliers de spectateurs : il n’est jamais trop tard pour découvrir Princesse Sarah.

Chaque mois, les plateformes de streaming et de SVOD font le plein de nouveautés. Films, séries, documentaires, animes… Aujourd’hui, le but est d’avoir le catalogue le plus « sexy » pour attirer les spectateurs. À ce jeu-là, Netflix est devenu l’un des poids lourds du marché. Outre les nouvelles productions, comme un futur film en live-action Mega Man, la plateforme au grand N sait aussi jouer avec le cœur des fans en proposant des contenus des années 1990, voire 1980. Depuis hier, c’est d’ailleurs un dessin animé bien connu de plusieurs générations qui est disponible sur la plateforme : Princesse Sarah.

Une œuvre culte des années 1980

Produite au Japon en 1985 par Nippon Animation, cette série en 46 épisodes est une libre adaptation du roman La Petite Princesse, écrit par Frances Hodgson Burnett. Initialement publié sous forme de roman-feuilleton en 1888, l’œuvre avait connu une version enrichie en livre en 1905. Un roman qui a par ailleurs inspiré un manga éponyme sorti en France aux éditions nobi nobi !.

Il raconte l’histoire de Sarah Crew, qui arrive à Londres (depuis les Indes) en 1885 avec son père. Il confie sa fille à la pension de Mlle Mangin afin qu’elle y reçoive une bonne éducation. Sarah vit comme une princesse, notamment grâce à la fortune de son père mais elle garde la tête sur les épaules et n’hésite pas à venir en aide à ses amis. Le jour de son anniversaire, elle apprend que son père est mort et qui plus est ruiné. Elle devient alors orpheline, et sans un sou. Mlle Mangin accepte de la garder mais en tant que bonne à tout faire. Et la descente aux enfers commence.

L’occasion de (re)découvrir les malheurs de la jeune femme

Souvent moquée pour son côté kitsch, la série n’en reste pas moins une œuvre culte des années 1980. Diffusée en France en 1987, Princesse Sarah a notamment laissé quelques traumatismes chez les fans de la première heure. La faute notamment à cette histoire dramatique centrée sur une princesse à qui il arrive un nombre incroyable de malheurs, bien que cette dernière tâche sans cesse de garder le sourire. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas encore l’œuvre, il est donc possible de découvrir l’intégralité sur Netflix, qui prévoit aussi une belle histoire d’amour pour Noël. ​​Traduite dans de nombreuses langues (elle est notamment diffusée en Asie, en Europe et dans le monde arabe), la série d’animation a obtenu en 2005 la 98e place des 100 meilleurs animes de tous les temps, à l’issue d’un sondage lancé par la chaîne japonaise TV Asahi.

À lire aussi

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin