Actu

Apple Intelligence ne montrera les crocs qu’au printemps 2025

08 juillet 2024
Par Pierre Crochart
Apple Intelligence ne montrera les crocs qu'au printemps 2025
© Apple

La prochaine révolution annoncée par Apple n’est pas prévue pour tout de suite. Si des bêtas sont attendues à la rentrée, il faudra se montrer plus patient pour découvrir les versions complètes de ces outils.

Apple a déjà accumulé un certain retard en matière d’IA, et cet écart avec la concurrence pourrait encore se creuser. Si sa présentation d’Apple Intelligence le mois dernier a impressionné, il apparaît que l’annonce a été faite un peu tôt par rapport à la date de sortie que la marque a en tête pour son nouveau produit.

Des nouveautés attendues pour iOS 18.4

C’était annoncé : en septembre prochain, en plus de dévoiler les iPhone 16, Apple publiera les nouvelles versions de ses systèmes d’exploitation iOS, macOS et autres. Des versions qui porteront déjà quelques marques du changement porté par Apple Intelligence (un nouveau design pour Siri, par exemple), mais qui ne se bousculeront pas pour accueillir l’IA de la marque.

Mark Gurman, célèbre journaliste de Bloomberg publiant une newsletter hebdomadaire sur les dernières infos croustillantes de la marque, rapporte que la toute nouvelle version de Siri, celle dopée à l’IA et permettant notamment d’interroger nativement ChatGPT (ainsi que Gemini et Claude), n’arriverait pas avant iOS 18.4… au printemps 2025.

Une phase de bêta de cette nouvelle mouture de Siri devrait commencer en janvier, et donc faire suite à d’autres bêtas entourant les fonctionnalités plus mineures d’Apple Intelligence (retouches photo, résumé de texte, transcription, etc.).

Le point d’interrogation européen

Si un semblant de feuille de route semble donc se dessiner concernant Apple Intelligence, reste un énorme point d’interrogation : celui de l’Europe, et donc de la France. En effet, on apprenait le mois dernier que le lancement d’Apple Intelligence sur le Vieux Continent était compromis au prétexte que l’IA de la marque pouvait être considérée par le Digital Markets Act (DMA) comme un « contrôleur d’accès », nuisible à la concurrence. Un statut qui fait encourir à Apple une très lourde amende – alors que la marque risque déjà de débourser la coquette somme de 38 milliards de dollars pour avoir contrevenu au DMA.

Un coup de frein aussi prudent que politique pour la firme qui, en ne lançant pas son futur produit phare en Europe, risque de s’assurer du soutien de ses clients face à une Commission européenne souvent diabolisée par les géants du Web américains.

Reste que la liste des petites lignes en bas du contrat d’Apple Intelligence s’allonge. En effet, ni les Apple Watch Series 10, ni les HomePod ne pourront a priori profiter de l’IA à tout faire d’Apple.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste