Actu

Nona et ses filles : cette série surprenante est de retour sur Arte

20 juin 2024
Par Massimo Tringale
Miou Miou (Nona), dans “Nona et ses filles”.
Miou Miou (Nona), dans “Nona et ses filles”. ©Stéphanie Branchu

La chaîne publique explore avec justesse et poésie la maternité tardive, la féminité et le corps dans cette comédie dramatique.

Nona et ses filles, c’est l’histoire de Nona, une septuagénaire indépendante qui découvre avec surprise qu’elle est enceinte, depuis cinq mois et demi. Dans un premier temps, elle préfère cacher cette grossesse à ses trois filles et son amant André (qui ne semble pas être le père). Cependant, ses enfants découvrent rapidement son secret et expriment chacune une réaction bien différente en fonction de leur personnalité.

Une réflexion féministe

Du côté du casting, Miou-Miou (Les valseuses) incarne le rôle principal, celui de Nona, cette ancienne militante féministe qui se retrouve dans une situation étonnante. Elle est accompagnée de ses trois filles : Manu (Virginie Ledoyen, qui a joué dans L’amour et les forêts) dont le mariage est en danger, Gaby (Clotilde Hesme, que l’on a récemment vu dans la série Amour fou), qui est sexologue, et George (Valérie Donzelli, premier rôle de La guerre est déclarée), qui n’a jamais réussi à quitter le cocon familial. L’intervention du médecin, incarné par Rüdiger Vogler (Faux mouvement) marque un véritable tournant dans l’intrigue et l’apparition d’Antoine Reinartz (Anatomie d’une chute) en scientifique bouleverse Nona, ce dernier souhaitant étudier le cas unique de cette femme enceinte. 

La série offre une réflexion sur le féminisme avec des personnages féminins forts. Elle questionne les normes sociales autour de la maternité, mais également de la vieillesse qui l’accompagne. Valérie Donzelli met en lumière les défis et les choix de la maternité à un âge avancé, offrant une intrigue inédite. En effet, la réalisatrice nous confiait en 2021 qu’elle avait souhaité montrer tous les aspects d’une grossesse dans cette production très intime : « C’est à la fois un superpouvoir et un super poison. C’est très ambivalent, on passe par plein de phases. C’est un yoyo émotionnel. On a un locataire, un être vivant qui grandit à l’intérieur de nous. C’est totalement effrayant. »

Nona et ses filles, le 20 juin à 20h55 sur Arte.

À lire aussi

Article rédigé par