Actu

Françoise Hardy, icône de la chanson française, s’est éteinte à l’âge de 80 ans

12 juin 2024
Par Lisa Muratore
Françoise Hardy s'est éteinte à l'âge de 80 ans.
Françoise Hardy s'est éteinte à l'âge de 80 ans. ©Françoise Hardy

La chanteuse française, Françoise Hardy, icône des années yéyé, s’est éteinte à l’âge de 80 ans, ce mardi 11 juin. Son fils, Thomas Dutronc, a annoncé la nouvelle sur les réseaux sociaux. L’artiste laisse derrière elle une grande carrière, marquée par de grands succès.

C’est avec un simple message posté sur les réseaux sociaux que Thomas Dutronc a annoncé, ce mardi 11 juin, dans la soirée, que « Maman est partie ». En effet, Françoise Hardy, icône de la chanson française, est décédée à l’âge de 80 ans des suites d’un cancer. Autrice, compositrice, et interprète, elle laisse derrière elle une vaste discographie entamée en 1962 avec son premier album, Tous les garçons et les filles. Le titre éponyme la révèle, à l’époque, au grand public, mais l’artiste aura marqué le monde de la musique avec pas moins de 28 albums. Son dernier, Personne d’autre était paru en 2018.

Une icône au regard triste

C’est à 16 ans que Françoise Hardy tombe amoureuse du rock’n’roll, après une enfance difficile marquée par la fin de la Seconde Guerre mondiale — son père, Résistant, sera déporté à Dachau avant de reconnaître sa fille. L’artiste grandit aux côtés d’une mère célibataire et d’une grand-mère qu’elle décrit comme peu tendre. Ces épreuves forgeront ainsi l’univers musical et artistique de la chanteuse entre complexité et tendresse, un style qui fera d’elle une icône des années yéyé aux côtés de Sylvie Vartan et d’Eddy Mitchell.

Après avoir appris de façon autodidacte la guitare, Françoise Hardy se lance dans la musique, et se fait rapidement repérée par la maison de disque Vogue, qui cherche en elle la nouvelle Johnny Hallyday. Après le succès de son premier album (deux millions d’exemplaires vendus) grâce auquel Françoise Hardy démontre ses talents d’écriture entre mélancolie, amour et angoisse, la chanteuse participe au concours de l’Eurovision avec le titre L’amour s’en va. Si elle ne finit, en 1963, qu’à la cinquième place, sa participation lui permet d’accéder à une renommée internationale. Tout le monde veut savoir qui est cette petite française au regard triste.

Tous les garçons et les filles par Françoise Hardy.

Ce regard attire les artistes de tous les univers. François Hardy devient ainsi une icône de la mode, habillée par les plus grands créateurs comme Paco Rabanne. Sa beauté envoûte à la manière de Brigitte Bardot et de Jane Birkin. Côté musique, elle collaborera avec le compagnon de cette dernière, Serge Gainsbourg, sur son album Message Personnel (1973), le quatorzième de sa carrière qui fait suite à des opus comme Mon amie la rose (1964), La maison où j’ai grandi (1966), Comment te dire adieu (1968) ou encore Soleil (1970).

Un lien indéfectible avec Jacques Dutronc

Message Personnel, imaginé par Michel Berger, représente l’un des plus grands titres de la carrière de Françoise Hardy, mais surtout, c’est une déclaration à celui qui partagera avec la chanteuse plus de 60 ans de vie commune, Jacques Dutronc. Les deux artistes se rencontrent en 1967, avant de se marier en 1981 après avoir donné naissance à leur fils, Thomas, en 1973.

Cependant, s’ils représentent l’un des couples les plus emblématiques de la variété française, leur relation s’avère très compliquée, marquée par la « dépendance » de Françoise Hardy envers son époux et les infidélités de ce dernier. Ainsi, s’ils rompent en 1988, ils ne divorceront jamais entretenant une relation « fraternelle » tout au long de leur vie.

Message Personnel par Françoise Hardy.

Leur histoire lui inspirera d’ailleurs plusieurs chansons, comme Rendez-vous dans une autre vie, ou Personne d’autre. Françoise Hardy et Jacques Dutronc enregistrent ensemble le duo Puisque vous partez en voyage, qui figure sur l’album de la chanteuse Clair-obscur, en 2000, aux côtés d’autres duos avec Étienne Daho (So Sad) ou Iggy Pop (I’ll be seeing you). Car l’artiste est aussi une habituée des collaborations ayant travaillé tout au long de sa carrière avec Jean-Pierre Mader (En résumé en conclusion), Julien Clerc (Fais-moi une place), Guesh Patti ou Patrick Juvet. En 2006, elle sort un album de duos, Parenthèses, où elle chante avec Alain Bashung, Julio Iglésias, Alain Souchon, Benjamin Biolay, et Henri Salvador.

Le début des années 2000 sera, d’un point de vue personnel, marqué par la maladie. En effet, en 2004, Françoise Hardy annonce être atteinte de la maladie de Hodgkin, un cancer du système lymphatique. Un événement qui marque le début d’un long combat, qui malgré tout ne l’empêchera pas de produire plusieurs disques comme La Pluie sans parapluie en 2010 et L’Amour fou en 2012.

En 2018, elle signe alors son dernier album, Personne d’autre, après une rechute et de lourds traitements. À cette occasion, elle annonce également se retirer de la scène musicale et signe dans ce dernier opus une chanson testamentaire, écrite pour elle par La Grande Sophie, et intitulée Le Large. On pouvait ainsi entendre : « Et demain tout ira bien, tout sera loin/Là au final quand je prendrai le large ». Plus discrète depuis quelques années, apparaissant dans les médias, souvent pour prendre position en faveur de l’euthanasie, celle qui fêtait le 17 janvier dernier ses 80 ans laisse derrière elle une grande carrière.

À lire aussi

Article rédigé par
Lisa Muratore
Lisa Muratore
Journaliste