Actu

Brûler le feu : le nouvel album étincelant de Juliette Armanet est disponible

19 novembre 2021
Par Félix Tardieu
Juliette Armanet dans le le clip entraînant du "Dernier jour du disco"
Juliette Armanet dans le le clip entraînant du "Dernier jour du disco" ©Universal Music France

Quatre ans après le succès retentissant de son premier album Petite amie, Juliette Armanet est enfin de retour avec un nouvel opus enhardi qui décortique le sentiment amoureux et traverse les genres musicaux.

Après avoir dévoilé les titres Le Dernier Jour du Disco et L’Epine, on pouvait légitimement s’attendre à un album à plusieurs visages, alternant morceaux endiablés et résolument pop avec les ballades mélancoliques en piano-voix que Juliette Armanet affectionne et pour lesquelles elle s’est fait connaître, notamment avec son tube L’amour en solitaire. Son deuxième album, Brûler le feu, est enfin disponible et tient toutes ses promesses. Pour cet opus à la fois dansant et placide, Juliette Armanet s’est entourée de producteurs de renom à l’instar de SebastiAn (qui a produit des titres de Kavinsky, Woodkid, Fall Out Boys, Philipp Katerine, Charlotte Gainsbourg ou encore Frank Ocean), Julien Delfaud (Raphaël, Lomepal, Gaetan Roussel) ou encore Yuksek (Justice, Daft Punk, Birdy Nam Nam). Après une longue période d’incertitude où les salles de concert sonnèrent creux, Juliette Armanet a ressenti le profond besoin de transmettre dans ses chansons l’énergie démesurée qu’elle a découverte sur scène, au fil des festivals et au contact du public. Brûler le feu est donc un album ouvertement plus dansant, où la partition mélodieuse est régulièrement transcendée par l’arrivée de sonorités électro comme dans Le Dernier Jour du Disco ou Tu Me Play, mais également par des envolées lyriques où les violons se mêlent à un beat entraînant comme dans Boom Boom Baby ou Sauver ma vie.

Brûler le feu prend ainsi des airs d’exutoire. Un album né d’un besoin irrépressible de se laisser aller, de vibrer, de déchaîner son corps et de célébrer les puissances libératrices de la musique. « Ce disque, c’est mon éloge du désir, des émotions fortes, des épopées intérieures, des grands huit, des amours vrais, uniques. Sans concession, sans rétroviseur. Un disque pour les coeurs en flammes, pour les dangereux », tels sont les mots employés par Juliette Armanet sur son compte Instagram pour évoquer son nouvel opus. Plus posé, un titre comme L’Epine passe au scalpel le sentiment amoureux, fil conducteur de sa discographie. « Tout mon amour est là, planqué sous la peau /Un petit bout de bois qui en dit trop » : loin d’être idéaliste, Juliette Armanet s’enroule autour d’un amour entier, avec ses joies comme ses blessures. De ce tiraillement, la chanteuse lilloise tire une force incandescente, une catharsis musicale appelant à vivre toute situation avec un même degré d’intensité. À la croisée des genres musicaux des années 1970-1990, Brûler le feu ose tout : c’est cet amour du risque qui fait de Juliette Armanet une figure décidément incontournable de la chanson française.

Juliette Armanet, Brûler le feu (UMG/Romance Musique) – Disponible en CD, Vinyle et en streaming – 13 titres – Paru le 19/11/2021

À lire aussi

04 au 07 juin 2022
Dédicace FNAC TOULOUSE WILSON, FNAC SAINT-BRIEUC
Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste