Actu

Brûler le feu : Juliette Armanet lève un peu plus le voile sur son deuxième album

28 octobre 2021
Par Félix Tardieu
Juliette Armanet en concert à Toulouse en 2017
Juliette Armanet en concert à Toulouse en 2017 ©Wikimedia Commons

Un mois après avoir dévoilé un premier morceau de son nouvel album, la chanteuse lilloise Juliette Armanet revient avec L’épine, un titre doux-amer qui laisse entrevoir la tonalité que prendra ce nouvel opus.

Juliette Armanet continue de faire cavalier seule. Quatre ans après sa révélation auprès du grand public avec le tube L’amour solitaire, qui suivait son premier EP Cavalier Seule, Juliette Armanet revient avec un deuxième album, Brûler le feu, qui sortira le 19 novembre prochain. Son premier album studio, Petite amie (2017), est certifié disque de platine et a remporté la Victoire de l’album révélation de l’année aux Victoires de la musique 2018. Il y a un mois, Juliette Armanet revenait sur le devant de la scène avec Le dernier jour du disco, titre pop et énergique qui annonçait la sortie prochaine de Brûler le feu.

Avec L’épine, dévoilé le 27 octobre, Juliette Armanet livre un morceau plus mélancolique, posé et langoureux qui évoque avec une certaine douceur les blessures que l’on cache : « Cette chanson-là, c’est un hymne intime dédié à nos fidèles blessures, qu’on finit toujours par apprivoiser, par aimer, et puis parfois même, par chanter. J’espère, oh combien, que vous l’aurez dans la peau, tout autant que moi », a-t-elle déclamé sur son compte Instagram.

Ce titre laisse ainsi poindre une autre facette de l’album à venir, contrastant avec l’aura crépusculaire du Dernier jour du disco, morceau déchaîné et vibrant, tel un exutoire dansant à la solitude des corps (lointain écho aux confinements successifs). Avec Brûler le feu, Juliette Armanet évoque les forces qui nous détruisent en même temps qu’elles nous animent et entend continuer à explorer différentes formes musicales. En seulement un album, Juliette Armanet est parvenue à se hisser à une place de rang sur la scène française, en digne héritière de Véronique Sanson, Michel Berger ou Alain Souchon. C’est après des débuts en tant que journaliste documentaire que le génie musical de Juliette Armanet sera véritablement mis au jour en 2014, lorsqu’elle remporte un concours musical organisé par Les Inrocks. S’en suit la carrière fulgurante qu’on lui connaît et qui n’est pas prête de s’arrêter. 

Une tournée est d’ores et déjà prévue l’année prochaine, dont deux dates à l’Olympia déjà complètes, ainsi qu’un concert au Zénith de Paris en novembre 2022 (billetterie par ici).

À lire aussi

Article rédigé par
Félix Tardieu
Félix Tardieu
Journaliste
Pour aller plus loin