Actu

Call of Duty : l’IA va-t-elle changer l’expérience multijoueur ?

24 janvier 2024
"Call Of Duty Modern Warfare III" est sorti le 10 novembre 2023.
"Call Of Duty Modern Warfare III" est sorti le 10 novembre 2023. ©Activision

Le dernier Modern Warfare tente une nouvelle stratégie pour calmer le déferlement de haine qui fait rage sur les serveurs en ligne.

Depuis ses débuts en 2003, la franchise de jeux de guerre a fait l’effet d’une bombe atomique dans le genre. Qu’on salue ce succès avec enthousiasme ou qu’on le déplore, il faut bien se rendre à l’évidence : la série de FPS est devenue un phénomène de société. Sa célébrité a largement dépassé les communautés gaming, et les Call of Duty ont souvent été au cœur des débats éthiques. Selon les derniers comptes rendus d’Activision, la toxicité de sa communauté serait un problème avéré.

Chasse aux trolls

Initialement lancée en exclusivité en anglais et en Amérique du Nord, cette IA détectrice de voix fait office de modérateur en isolant les commentaires jugés toxiques ou agressifs vis-à-vis d’autres joueurs. Petit à petit, le projet a été lancé un peu partout dans le monde (à l’exception de l’Asie, à l’heure actuelle) et a inclus d’autres langues, comme l’espagnol et le portugais.

D’après Activision, ce programme porterait ses fruits. Deux millions de comptes ont déjà été investigués, et le mode multijoueur de Call of Duty aurait déjà observé une baisse de 8% des offenses répétées depuis la sortie de Modern Warfare III, en novembre dernier. Les joueurs concernés peuvent par exemple être punis de leur comportement en ayant l’incapacité de parler, ou avoir l’interdiction d’écrire dans le chat.

« Nous comprenons que c’est un travail continu, a expliqué le studio dans un communiqué. Mais nous sommes dévoués au travail avec notre communauté pour nous assurer que Call of Duty soit fun pour tout le monde. » Pour appuyer ces propos, Activision a mis en ligne un code de conduite pour les joueurs de la franchise. Celui-ci stipule notamment qu’il faut traiter tout le monde avec respect, et que la communication avec les autres, « à l’écrit ou avec le chat vocal, devrait être dépourvue de tout langage offensif ou blessant. Les discours de haine et autres langages discriminatoires sont offensants et inacceptables, tout comme le harcèlement ou la profération de menaces à l’égard d’un autre joueur. » De quoi espérer un avenir plus radieux pour le mode multijoueur de la franchise à succès.

À partir de
69,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

À lire aussi