Article

Léa Seydoux, Sean Bean, Eliott Page… ces acteurs qui ont incarné un personnage de jeu vidéo

03 novembre 2021
Motion-capture de la tête aux pieds pour l’emblématique interprète de Jon Snow.
Motion-capture de la tête aux pieds pour l’emblématique interprète de Jon Snow. ©Activision

Les studios de jeux vidéo n’hésitent pas à faire appel à des stars de cinéma pour donner vie à leurs personnages virtuels et favoriser ainsi l’immersion des joueurs.

Les dernières années ont montré à quel point les technologies avaient évolué, notamment dans le domaine du cinéma. Outre les effets spéciaux, certains studios parviennent à rajeunir numériquement un acteur ou même à « redonner vie » à ceux qui sont décédés. Mais le cinéma n’est pas le seul à profiter de ce genre de technologie. Le jeu vidéo profite, lui aussi, de véritables prouesses. Pour créer de nouveaux personnages, de vrais acteurs sont appelés par les éditeurs de jeux. Ils modèlent leurs héros avec une précision et un réalisme presque inégalables grâce à la technique de la capture de mouvement. Retour sur quelques performances marquantes d’acteurs dans le jeu vidéo.

Elliot Page et Willem Dafoe – Beyond: Two Souls (2013)

Beyond: Two Souls s’interroge sur la vie après la mort. C’est un titre d’une incroyable richesse narrative, dans la même veine qu’un Heavy Rain, où le suspense est digne des plus grands films hitchcockiens. Surtout, le titre de Quantic Dream est l’un des premiers à avoir mis en avant l’implication de véritables acteurs dans des productions vidéoludiques. Personnage central du jeu, Jodie Holmes est incarnée par Elliot Page (à l’époque connu sous le nom d’Ellen Page), tandis que Willem Dafoe prête ses traits à Nathan Dawkins, un scientifique qui travaille avec Jodie pour analyser ses pouvoirs.

Kevin Spacey – Call of Duty Advanced Warfare (2014)

Bien avant Kit Harrington, Kevin Spacey rejoignait l’univers Call of Duty pour incarner l’antagoniste principal. Dans Call of Duty Advanced Warfare, l’Oscar du meilleur acteur pour American Beauty interprète Jonathan Irons, président d’une société militaire privée qui se bat contre un terroriste qui a plongé plusieurs grandes villes dans le chaos. Fourbe et manipulateur, le personnage rappelle l’un des autres grands rôles de Kevin Spacey : celui de Franck Underwood dans la série House of Cards. Un rôle pour lequel il avait d’ailleurs reçu le Golden Globe du meilleur acteur dans une série dramatique.

Rami Malek – Until Dawn (2015)

Avant d’exploser aux yeux du monde entier avec la série-phénomène Mr Robot puis, plus tard, en incarnant Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, Rami Malek relevait un autre défi : devenir le héros d’un jeu vidéo. Dans Until Dawn (2015), celui qui est actuellement l’ennemi de James Bond dans Mourir peut attendre incarne Josh, un adolescent dont le groupe d’amis essaye d’échapper à un mystérieux tueur. Le produit développé par Supermassive Games est resté discret, mais c’est un bon jeu d’horreur immersif. Il rend parfaitement hommage aux films de type slasher, grands classiques du film d’horreur dans les années 1980 et 1990.

Kit Harrington – Call of Duty Infinite Warfare (2017)

L’interprète de Jon Snow a délaissé un temps l’univers de Game of Thrones pour incarner l’antagoniste de Call of Duty: Infinite Warfare. Dans cet opus au ton très futuriste, l’acteur incarne Salen Kotch, un amiral du Settlement Defense Front, une armée féroce qui s’attaque à la Terre et met en danger toute l’humanité présente dans l’espace. Avec la combinaison de motion-capture de la tête aux pieds, l’acteur, que l’on retrouvera prochainement dans le MCU avec Eternals, s’est pleinement investi dans le rôle pour offrir à cet épisode un méchant à la hauteur de la menace.

Sean Bean – Hitman 2 (2018)

Du Seigneur des anneaux (où il incarne Boromir) à Game of Thrones (où il joue Ned Stark), Sean Bean est incontestablement une figure de la pop culture. Celui qui était aussi l’ennemi de James Bond dans Goldeneye a fait honneur à ce statut en se glissant à son tour dans la peau d’un personnage de jeu vidéo. Dans Hitman 2 (2018), il incarne un homme du nom de Mark Faba qui est la cible de l’Agent 47, à l’occasion d’une mission spéciale qui n’a duré que quelques jours. Un trailer avec l’acteur, en chair et en os cette fois, avait même été dévoilé pour attiser un peu plus la curiosité des fans.

Léa Seydoux – Death Stranding (2019)

Sorti en 2019, Death Stranding n’a peut-être pas eu le succès escompté, mais le titre imaginé par Hideo Kojima a su livrer aux fans du producteur une incroyable épopée narrative et visuelle, comme seul le créateur de Metal Gear Solid peut nous en offrir. Dans un futur proche où le monde a été détruit par un événement surnaturel, suivre Samuel Porter Bridges sur le territoire des anciens États-Unis d’Amérique n’est pas de tout repos. Et si le visage du personnage nous est familier, c’est parce qu’il s’agit de celui de Norman Reedus, inoubliable interprète de Daryl dans The Walking Dead. Digne d’une véritable production hollywoodienne, le jeu vidéo accueille aussi deux visages bien connus du septième art : Léa Seydoux, qui donne vie à Fragile, et Madds Mikkelsen, interprète de Clifford Unger.

Terry Crews – Crackdown 3 (2019)

Connu pour son rôle du Lieutenant Jeffords dans Brooklyn Nine-Nine ou ses apparitions dans les films Expendables et Deadpool 2, la montagne de muscles Terry Crews est aussi un gamer assumé depuis plusieurs années. C’est donc tout naturellement qu’on le retrouve en 2019 dans un jeu vidéo. Dans Crackdown 3, GTA-like dans un univers futuriste, il joue le rôle du leader de l’Agence et doit lutter contre le crime organisé.

Keanu Reeves – Cyberpunk 2077 (2020)

Keanu Reeves ne fait pas toujours la une, mais il reste l’un des acteurs les plus appréciés d’Hollywood. Outre les succès des sagas Matrix et John Wick, qui aura bientôt droit à un spin-off, l’acteur de 57 ans jouit d’une belle cote auprès du grand public pour sa proximité et sa gentillesse. L’interprète de Neo s’est aussi tourné vers l’univers du jeu vidéo avec Cyberpunk 2077. Dans le dernier titre de CD Projekt Red, il incarne Johnny Silverhand, ancien militaire devenu une figure de la lutte contre les corporations. Le trailer présenté à l’E3 2019, où le personnage de Keanu Reeves apparaît à la fin, avait rendu fous les spectateurs, qui ne s’attendaient pas à la présence de l’acteur.

Giancarlo Esposito – Far Cry 6 (2021)

Après avoir été le machiavélique Moff Gideon dans The Mandalorian, dont la saison 3 pourrait être retardée, Giancarlo Esposito reste du côté des méchants dans Far Cry 6. Dans le dernier opus de la licence Ubisoft, sorti le 7 octobre dernier, le natif de Copenhague interprète Anton Castillo, dictateur sanguinaire de l’île de Yara, un endroit inspiré de Cuba. Malgré la magie de la 3D, l’acteur révélé par Breaking Bad parvient à faire du personnage un vrai bad guy, toujours très bien habillé et pourtant terrifiant.

À lire aussi

Article rédigé par
Alexandre Manceau
Alexandre Manceau
Journaliste
Pour aller plus loin