Article

Martin Scorsese, GTA VI, fermes automatisées… Les 3 bonnes nouvelles de décembre 2023

31 décembre 2023
Par La rédaction
Martin Scorsese va être honoré à l'occasion de la Berlinale de 2024.
Martin Scorsese va être honoré à l'occasion de la Berlinale de 2024. ©DFree/Shutterstock

Il y a des infos qui vous redonnent le sourire. Alors, pour vous communiquer ses ondes positives, la rédaction de L’Éclaireur a décidé de partager chaque mois trois bonnes nouvelles qui ont marqué l’actualité numérique et culturelle.

1 Martin Scorsese va recevoir un prix d’honneur à la Berlinale 2024

En 2023, Martin Scorsese a fait son retour sur grand écran avec Killers of the Flower Moon. Trois ans après The Irishman, sorti directement sur Netflix, le réalisateur a repris le chemin des cinémas afin de raconter cette grande fresque américaine, portée par ses deux acteurs fétiches, Robert De Niro et Leonardo DiCaprio. Salué par la presse, Killers of the Flower Moon a également rencontré un très bon succès en salles. Preuve qu’après 27 longs-métrages, Martin Scorsese sait encore manier la caméra comme personne et mettre au point des histoires engagées, prenantes et terrifiantes.

Âgé aujourd’hui de 81 ans, le cinéaste compte parmi les plus grands artistes du septième art, à tel point que le Festival de Berlin l’honorera lors de sa 74ᵉ édition. À l’occasion d’une soirée de gala organisée dans la capitale allemande, le 20 février prochain, le réalisateur américano-italien recevra un prix pour l’ensemble de sa carrière.

Bande-annonce VF de Killers of the Flower Moon.

« Pour tous ceux qui considèrent le cinéma comme l’art de créer une histoire à la fois personnelle et universelle, Martin Scorsese est un modèle inégalé, ont déclaré les directeurs de la Berlinale dans un communiqué. Ses films nous ont accompagnés en tant que spectateurs et en tant qu’êtres humains, ses personnages ont vécu en nous et ont grandi en nous. »

Martin Scorsese devrait donc faire encore parler de lui dans les mois prochains. En plus de cette consécration symbolique, le réalisateur devrait très certainement être un redoutable prétendant dans la course aux Oscars. En 50 ans de carrière, le cinéaste n’a remporté que deux statuettes, celui de la meilleure réalisation, et du meilleur film. C’était en 2007 pour Les Infiltrés.

À partir de
27,56€
En stock vendeur partenaire
Acheter sur Fnac.com

2 Rockstar Games révèle – enfin – des informations sur GTA VI

C’est l’une des licences vidéoludiques les plus célèbres dans le monde. Le dernier opus en date, GTA V, s’est écoulé à plus de 190 millions d’exemplaires depuis son lancement en 2013 et aurait rapporté 7,7 milliards de dollars à Rockstar Games (selon un article de Watcher). 10 ans après la sortie de ce blockbuster, les adeptes du genre attendent le suivant avec impatience.

Bien conscient de l’enjeu et de la pression qui pèse sur ses épaules, le développeur du jeu se prête à une stratégie de communication millimétrée. Chaque annonce est réfléchie, et suscite de vives réactions. Le 5 décembre dernier, Rockstar Games a ainsi dévoilé le premier trailer de GTA VI et annoncé une date de sortie. Sur YouTube, la bande-annonce a été vue plus de 90 millions de fois en seulement 24 heures.

Cette dernière nous apprend plusieurs choses. Tout d’abord, GTA VI nous permettra d’incarner deux personnages (dont un féminin, grande première pour la licence). Ce nouvel opus se déroulera de nos jours, dans une Floride fictive : celle de Vice City. Dernier élément important : le jeu sortira en 2025. Après 10 ans d’attente, GTA VI est à portée de main.

3 Une gigantesque ferme verticale automatisée voit le jour en Chine

L’intelligence artificielle révolutionne l’éducation, la santé, mais aussi l’agriculture. À Chengdu, une ferme entièrement gérée par des robots a été inaugurée ce mois-ci. Haute de 20 étages, elle permet de créer les conditions idéales pour chaque type de fruit et légume qui y est cultivé. Résultat : on peut y avoir jusqu’à dix cycles de récolte par an.

©YEINISM / Shutterstock

À l’ère du bio et de l’envie de retourner à la nature, on peut se demander en quoi cette ferme ultra-technologique est une bonne nouvelle. Au-delà du rendement, ce type de structure permet surtout aux régions où l’agriculture traditionnelle est impossible — comme les zones urbaines denses ou les zones arides — d’accéder à des produits cultivés localement plutôt que de dépendre essentiellement de l’importation. L’intelligence artificielle, loin de remplacer les agriculteurs, les aide ou vient compléter l’offre dans des régions plus difficiles.

À lire aussi

Article rédigé par