Article

Alerte nostalgie : on lisait quoi comme mangas en janvier 2004 ?

10 janvier 2024
Par Samuel Leveque
“Fruits Basket” faisait un tabac il y a 20 ans !
“Fruits Basket” faisait un tabac il y a 20 ans ! ©1998 by Natsuki Takaya/ HAKUSENSHA Inc., Tokyo

Il y a 20 ans, le marché du manga était déjà en plein boom en France et commençait à concurrencer sérieusement le marché de la BD franco-belge. Mais au fait, quels étaient les titres qui cartonnaient à l’époque dans nos librairies et que sont devenus leurs auteurs ?

| Fruits Basket, de Natsuki Takaya

De quoi ça parle ? Tohru, récemment devenue orpheline, survit péniblement dans les bois en tentant de mener une vie de lycéenne normale. Un concours de circonstances la mène à devenir la femme à tout faire de la famille Sôma, dont les membres ont la particularité de se transformer en animaux du zodiaque chinois ! C’est le début d’une longue histoire mêlant amour, émotions et situations loufoques, qui a tenu en haleine les lecteurs et lectrices francophones pendant des années. La série a d’ailleurs été réimprimée plusieurs fois, notamment dans une édition prestige en 2018.

À partir de
5,80€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Qu’est devenue l’autrice ? Le succès monumental de Fruits Basket a fait de ce manga un des très grands classiques des shôjos axés romance, qui a par ailleurs été adapté plusieurs fois en dessin animé. Depuis, la mangaka a enchaîné les succès (dont un spin-off de la série), le plus récent étant Liselotte et la Forêt des sorcières, dans lequel elle se penche sur le motif des contes de fées occidentaux. L’essentiel de son œuvre a été traduit en français.

| Lone Wolf & Cub, de Kozure Okami et Gozeki Kojima

De quoi ça parle ? Ce très, très grand classique du manga des années 1970, qui recevait alors sa première traduction française, raconte l’histoire d’un samouraï errant en quête de vengeance, dans un Japon ravagé par la violence et l’injustice. Particularité : ce dernier voyage accompagné de son fils, un très jeune enfant qu’il va devoir apprendre à protéger dans un monde cruel. Cette épopée culte (qui a inspiré des auteurs bien au-delà de la sphère manga) dessinée entre 1970 et 1976 a depuis été adaptée en anime, en une dizaine de films, en séries télévisées ou encore en jeux vidéo. Le manga est en cours de réédition en France.

À partir de
32€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Que sont devenus les auteurs ? Kazuko Koike, le scénariste (que l’on connaît aussi pour Crying Freeman ou Lady Snowblood) s’est éteint en 2019. Il est désormais considéré comme l’une des personnalités les plus importantes du monde des mangas au XXe siècle. Quant au dessinateur, Gozeki Kojima, il était déjà décédé depuis quelques années lors de cette parution française. Il a depuis reçu de nombreux prix à titre posthume pour son influence énorme sur le manga pour adultes, dont une prestigieuse intronisation au Temple Will Eisener, une sorte d’équivalent du Panthéon pour un dessinateur.

| Bleu indigo, de Kô Fumizuki

De quoi ça parle ? Enfants, Aoi et Kaoru étaient promis par leurs riches familles à un mariage arrangé qui a capoté dans des circonstances plutôt tristes. Un hasard complet réunit les deux jeunes gens près de 20 ans plus tard, alors qu’ils entament leur vie d’adultes. C’est le début d’une comédie de couple relatant leurs premiers pas dans la vie, perturbés par de nombreux éléments extérieurs plus ou moins rocambolesques.

À partir de
5,17€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Qu’est devenu l’auteur ? Bleu indigo, œuvre désormais un peu oubliée, a eu un succès énorme au Japon à l’époque, servant même de modèle à de nombreux autres récits du même genre, mêlant comédie, érotisme léger et sentiments amoureux. Ses mangas suivants, couronnés de beaucoup moins de succès, ne sont pas sortis du Japon, et Kô Fumizuki a mis sa carrière ainsi que Little Cotton, son studio d’illustration, en pause depuis 2016.

| Ping Pong, de Taiyô Matsumoto

De quoi ça parle ? Deux amis d’enfance, Smile et Peko, font vivre leur rivalité dans le monde du ping-pong, discipline dans laquelle tout réussit à ce dernier. Mais la dynamique du duo s’inverse le jour où Peko se fait humilier dans un match compétitif et où Smile, lui, commence à accumuler les victoires. Ping Pong est un récit très intense, relativement court, qui parle à merveille de la manière dont des événements a priori anodins peuvent mettre en tension, voire briser une amitié profonde. Une œuvre particulièrement subtile, rééditée en France en 2019 !

À partir de
29,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Qu’est devenu l’auteur ? Ping Pong est généralement considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de Matsumoto, toujours actif et considéré actuellement comme un dieu vivant du manga. On lui doit d’autres succès immenses comme Amer Beton ou Gogo Monster. Son œuvre, expérimentale et assez violente, est, entre autres, inspirée de la BD française – qui le lui rend bien : il s’agit d’un mangaka particulièrement populaire chez nous. L’essentiel de ses bandes dessinées a été traduit en français chez divers éditeurs.

| Hana Yori Dango, de Kamio Yôko

De quoi ça parle ? Makino, issue d’un milieu très modeste, parvient à intégrer l’académie la plus prestigieuse du Japon, en principe réservée aux ultrariches. Elle devient rapidement la cible des quolibets et des moqueries des garçons de la haute bourgeoisie locale. Mais elle est bien décidée à ne pas se laisser faire. Peu à peu, Makino va se faire une place dans l’établissement et devenir une jeune femme très courtisée. Ce récit immensément populaire dans toute l’Asie a été adapté dans un nombre incalculable de dramas et demeure un très grand classique d’un genre, qu’il a contribué à codifier. Petit succès en France, Hana Yori Dango est toujours régulièrement réimprimé par son éditeur, Glénat.

À partir de
6,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Qu’est devenue l’autrice ? Grande vedette de la bande dessinée japonaise, Yoko Kamio a continué à dessiner des shôjo manga, dont le charmant Cat Street, également publié en France. Régulièrement, elle continue à dessiner des récits se situant dans l’univers de Hana Yori Dango, imaginant par exemple la suite de la scolarité des personnages. Elle est très active sur les réseaux sociaux, notamment sur son compte Instagram.

| Kaze no Shô, le livre du vent, de Jirô Taniguchi et Kan Furuyama

De quoi ça parle ? Il s’agit d’une biographie (très) romancée de Jubei Yagyû, un samouraï ayant œuvré dans le Japon du XVIIe siècle pour tenter d’éviter une guerre civile entre les partisans de l’empereur et ceux du Shogun (le chef militaire du pays). Ce récit inspiré des grands mangas historiques de sabre s’éloigne beaucoup des sujets habituels de Taniguchi, qui rédigea cette œuvre avec le scénariste Kan Furuyama, habitué à traiter ces questions. Ce one shot a été réédité en France fin 2023.

À partir de
14,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Que sont devenus les auteurs ? Laissant derrière lui une œuvre titanesque, Jirô Taniguchi, mangaka amoureux de la ligne claire franco-belge, beaucoup plus populaire en France qu’au Japon, s’est éteint en 2017, après avoir livré des classiques comme Le Sommet des dieux, Quartier lointain ou encore Au temps de Bocchan. Le scénariste Kan Furuyama, à la retraite, n’a pas retravaillé dans le monde du manga depuis. Kaze no Shô reste à ce jour un titre beaucoup plus connu chez nous que dans son pays d’origine.

| Get Backers, de Yuya Aoki et Rando Ayamine

De quoi ça parle ? Ban et Ginji sont deux adolescents fauchés et paumés, mais dotés de superpouvoirs : l’un peut générer des illusions, l’autre projeter de l’électricité avec son corps. Ensemble, ils décident de fonder une agence de détectives spécialisée dans la récupération d’objets perdus. Un manga d’action fleuve, typique du début des années 2000, qui s’est écoulé au Japon à près de 20 millions d’exemplaires, et qui a eu à l’époque sa petite notoriété en France !

Voir sur Fnac.com

Que sont devenus les auteurs ? Yuya Aoki, nom de plume du scénariste Shin Kibayashi, a signé des dizaines de mangas cultes, particulièrement des histoires de détective plus ou moins surnaturelles. Mais, en France, on le connaît surtout pour son activité d’auteur pour la très populaire série sur le vin Les Gouttes de Dieu. Il est actuellement en train de développer une série télévisée pour le compte de Netflix. Plus discret, le dessinateur Rando Ayamine a signé des projets plus modestes qui ne sont pas sortis du Japon, dont un long manga lié à la franchise multimédia Majestic Prince.

| Step Up Love Story, de Katsu Aki

De quoi ça parle ? Makoto et Yura sont amoureux et viennent de se marier. Problème : tous les deux sont extrêmement inexpérimentés dans le domaine sexuel. Chaque chapitre de ce manga mélangeant érotisme et éducation sexuelle sera donc l’occasion d’aborder telle ou telle question liée au couple et à l’intimité. Très populaire au moment de sa sortie en France, Step Up Love Story va cependant se révéler un boulet éditorial pour son éditeur, puisque la série… N’a toujours pas de fin à ce jour, avec 89 volumes parus au Japon. Devant l’érosion des ventes, Pika a renoncé à publier la saga au-delà du tome 50.

À partir de
7,90€
En stock vendeur partenaire
Voir sur Fnac.com

Qu’est devenu l’auteur ? Entre les spin-offs, les adaptations en films et le fait que le manga ne soit toujours pas achevé, Aki Katsu ne semble pas prêt de lâcher son récit, qui cumule 30 millions de ventes. À 61 ans, il continue donc de le dessiner sans relâche.

| Zetman, de Masakazu Katsura

De quoi ça parle ? Une histoire très sombre de super-héros, quelque part entre Kamen Rider et Batman, narrant les aventures d’un jeune homme manipulé par une corporation sinistre qui va développer des capacités hors norme et devenir un justicier. Une des œuvres les plus matures de Katsura, qui signe son passage de la comédie romantique (Video Girl Aï, I’’s) à de la pure SF axée sur les combats.

À partir de
9,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Qu’est devenu l’auteur ? Après avoir laissé Zetman en partie inachevé au bout d’une vingtaine de tomes, Katsura a progressivement délaissé le manga (il en dessinait depuis le début des années 1980) pour se tourner vers le monde de l’illustration et du character design sur des projets de science-fiction. On lui doit, par exemple, plusieurs travaux assez ambitieux dans le domaine du jeu vidéo et de l’animation (Tiger & Bunny, Astral Chains…).

| Niji-Iro Togarashi, de Mitsuru Adachi

De quoi ça parle ? Il s’agit d’un manga comique dans lequel un jeune homme vivant dans une version alternative du Japon se découvre une famille de six demi-frères et sœurs, tous issus d’une mère différente. Au fil des jours, il va devoir apprendre à vivre avec cette fratrie pleine de personnalités étranges et délirantes. Dans cette saga relativement brève pour un auteur habitué aux très longues séries, on suit donc le quotidien étrange, mais assez paisible d’une famille à la fois nombreuse et recomposée !

À partir de
6,99€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Qu’est devenu l’auteur ? Considéré comme l’un des mangakas les plus importants de sa génération, Mitsuru Adachi a vite refermé cette parenthèse du manga historico-humoristique pour revenir à sa spécialité : les mangas de sport teintés de romance. Âgé de 72 ans, il continue de publier sa dernière série de base-ball, Mix, entamée en 2012. La quasi-intégralité de son œuvre a été traduire en français.

À lire aussi

Article rédigé par