Actu

Aquaman 2 : que vaut le dernier blockbuster du DCEU ?

21 décembre 2023
Jason Momoa sera bientôt de retour dans son rôle d'Aquaman, au cinéma le 20 décembre.
Jason Momoa sera bientôt de retour dans son rôle d'Aquaman, au cinéma le 20 décembre. ©Warner Bros

Le héros atlante a planté son trident dans nos salles obscures cette semaine. Mais que pense la presse générale et spécialisée de ses nouvelles aventures ?

Aquaman et le Royaume Perdu est important à plus d’un titre. Attendu par les fans du Snyderverse comme le chant du cygne de l’univers cinématographique DC tel que nous le connaissons, le film de super-héros marque aussi la dernière apparition de Jason Momoa dans le rôle-titre. Si cela n’exclut absolument pas de le retrouver dans un tout autre rôle dans le futur reboot DC par James Gunn, tout semble indiquer que ce long métrage sera sa dernière occasion d’endosser le rôle du héros d’Atlantis. Beaucoup d’attentes pour un seul film, donc, mais que vaut-il vraiment ?

Warner Bros vs the world ?

La presse étrangère était un peu désarçonnée par l’embargo imposé aux critiques par Warner Bros. Au Royaume-Uni, par exemple, lorsque la presse était invitée à voir le long métrage en avant-première, celle-ci devait signer un accord les autorisant à publier leurs critiques à une date précise. Si cela est loin d’être rare (ne serait-ce que pour éviter des spoils éventuels), ce qui est plus surprenant, c’est que ceux-ci n’ont pu le faire que 15 heures après la sortie du film.

En ce qui concerne l’hexagone, l’œuvre n’a pas eu droit à la moindre projection auprès des critiques et journalistes français. L’un des rares films à avoir établi un tel embargo avait été X-Men : Dark Phoenix – dont la qualité était discutable.

Natation en eaux troubles ?

Le site spécialisé Comicsblog offre néanmoins une critique sans équivoque de ce dernier opus d’Aquaman. « Vous reprendrez bien une dose de médiocrité ? », s’interrogent-ils. Écran Large, de son côté, pointe du doigt le résultat de nombreux tumultes internes, comparant le film à « une sorte de monstre de Frankenstein sous-marin, résultat approximatif de dizaines de compromis artistiques et économiques ». Reprochant au long métrage une « laideur ahurissante », le rédacteur en chef Geoffrey Crété ne mâche pas ses mots lorsqu’il compare le film à un naufrage, avant de conclure que la « petite série B fun » s’était transformée « en grosse série Z difforme ».

L’embargo outre-Manche ne sera levé que ce soir, mais nous pouvons malgré tout citer une critique du site espagnol eCartelera. Un tantinet moins sévère, Jesus Agudo écrit que « James Wan sait comment faire un blockbuster. Mais dans cette suite, toutes ses bonnes idées – et elles sont nombreuses – pour s’assurer que les spectateurs passent un bon moment sont entravées par des redécoupages, retouches et autres reshoots ».

« Aquaman et le Royaume perdu est-il aussi nul qu’on le craignait ? », commence Caroline Vié pour le site 20 Minutes, tout aussi peu optimiste… Avant de se raviser « Et bien non, le film de James Wan n’est pas la catastrophe redoutée. Soyons clairs, ce n’est pas Broadway non plus, mais une suite honorable à réserver aux spectateurs que le premier volet n’a pas rebuté ». Le quotidien regrette toutefois l’absence étonnante des personnages féminins qui tenaient un rôle plus important dans le premier opus, parfois pour des raisons extérieures. Elle se réjouit néanmoins du rôle accordé à Orm (campé par Patrick Wilson) ou du message écologique du film. C’est donc un bilan bien plus optimiste pour le magazine.

15€
20€
En stock
Acheter sur Fnac.com

Si les critiques ne sont pour le moment pas intégralement négatives, elles ont en commun de déplorer l’impact qu’ont pu avoir les innombrables problèmes en coulisses sur la version finale du film. Le dernier Aquaman retomberait ainsi dans les mêmes écueils que The Flash, sorti il y a quelques mois. Zack Snyder est connu pour son style outrancièrement sombre, mais il semble que l’ironie veuille que la chose la plus noire de son héritage cinématographique demeure la conclusion de son Snyderverse.

À lire aussi