Actu

Trois œuvres de Françoise Gilot, artiste et ex-compagne de Picasso

12 juin 2023
Par Edouard Lebigre
Françoise Gilot a passé ses dernières années à New York.
Françoise Gilot a passé ses dernières années à New York. ©Shutterstock/Gorodenkoff

La peintre française avait poursuivi une carrière réussie après avoir quitté Pablo Picasso. Elle est décédée ce 6 juin à l’âge de 101 ans.

1 Paloma à la guitare, 1965

Après sa rupture avec Pablo Picasso en 1953, Françoise Gilot poursuit sa carrière d’artiste peintre sous son nom. D’une mère aquarelliste, l’artiste avait abandonné ses études de droit contre l’avis de son père qui lui coupe rapidement les vivres. Son style fait ensuite le lien entre l’école de Paris des années 1950 et la scène américaine. Peintre reconnue, elle expose ses toiles à Paris, New York, Hong-Kong…

Paloma à la guitare fait partie des 1600 toiles et 3600 oeuvres sur papier de Françoise Gilot. La peinture s’est vendue en 2021 à 1,3 million d’euros lors d’une vente aux enchères.

2 Vivre avec Picasso, 1964

Lorsque Françoise Gilot rencontre Pablo Picasso, elle a 22 ans, il en a 61. Quelques années plus tard, la muse quitte le peintre, une première dans la vie de ce dernier. Pendant leurs années ensemble, qui donneront lieu à la naissance de deux enfants, Picasso représente Gilot sous les traits de la « femme-fleur », solaire et hautaine. En 1964, Françoise Gilot publie Vivre avec Picasso, livre autobiographique sur sa vie partagée avec le peintre. Dressant un portrait manipulateur et cruel de Picasso, il tentera de faire interdire sa publication, en vain.

Sur Picasso, Françoise Gilot raconte : « Intellectuellement » dit-elle « nous nous entendions bien, humainement, c’était un enfer. Il n’était pas méchant mais cruel, c’était un sadisme masochiste. (…) À la fin, ma jeunesse lui devenait insupportable, et moi, je changeais aussi ».

3 In All Simplicity, 1997

Devenue citoyenne américaine, Françoise Gilot ne s’est jamais rendue aux obsèques de Pablo Picasso en 1973. Artiste très productive, on dit d’elle qu’elle pouvait peindre « 12 heures par jour ». Même à un âge avancé, l’artiste continuait de peindre et a passé les dernières années de sa vie aux États-Unis. C’est là qu’elle peint In All Simplicity, nature morte au style cubique.

Françoise Gilot est morte à l’âge de 101 ans dans le quartier de Manhattan à New York. Selon sa fille, Aurélia Engel, l’artiste avait récemment souffert de maladies cardiaques et pulmonaires.

À lire aussi

Article rédigé par