Actu

Norton et Avast fusionnent pour créer un géant de la cybersécurité

12 août 2021
Par Thomas Estimbre

Le groupe NortonLifeLock annonce le rachat d’Avast pour plus de 8 milliards de dollars. Les deux anciens rivaux vont fusionner afin de créer un géant mondial des logiciels de sécurité.

Longtemps rivaux, l’américain Norton et le tchèque Avast vont fusionner pour créer un nouveau mastodonte des logiciels de sécurité. Les deux groupes étaient entrés en discussions avancées en vue d’un éventuel rapprochement. Quelques semaines plus tard, le groupe de cybersécurité NortonLifeLock annonce avoir trouvé un accord afin de racheter son ancien concurrent pour plus de 8 milliards de dollars. Dans son communiqué, l’éditeur de l’antivirus Norton et des outils de protection contre le vol LifeLock précise que l’opération valorise Avast entre 8,1 et 8,6 milliards de dollars.

 © Creative Commons
© Creative Commons

Les deux entreprises fondées dans les années 1980 évoluent depuis longtemps sur le même segment, celui des logiciels antivirus. Né en Tchécoslovaquie, Avast s’est imposé avec son modèle freemium qui lui permet de faire connaître son produit avant de proposer des fonctions plus avancées et payantes. Une stratégie qui a fait du logiciel tchèque l’un des géants du secteur malgré une forte concurrence et une polémique au début de l’année 2020. Facilement reconnaissable avec son annonce sonore précisant que “la base virale VPS a été mise à jour”, l’éditeur peut s’appuyer sur ses marques Avast et AVG. Fin 2020, la société revendiquait 435 millions d’utilisateurs actifs dans le monde, mais seulement 16,5 millions étaient facturés.

La rencontre de deux géants de la sécurité informatique

Norton revendique de son côté 80 millions d’utilisateurs, dont 50 millions sur des offres payantes. Le nouveau groupe totalisera donc plus de 500 millions d’utilisateurs dans le monde. Comme l’indique l’agence Reuters, cette fusion va permettre à NortonLifeLock d’étendre son champ d’action aux logiciels grand public. Les deux sociétés entendent créer “une nouvelle entreprise de cybersécurité pour les consommateurs, leader dans son secteur, en tirant parti des marques établies, de la technologie et de l’innovation des deux groupes pour offrir des avantages substantiels aux consommateurs, aux actionnaires et aux autres parties prenantes”.

Cette fusion intervient alors que les attaques informatiques ont explosé ces derniers mois, en particulier les ransomwares, ces logiciels pirates qui paralysent un système informatique jusqu’au paiement d’une rançon. Pour le PDG de NortonLifeLock, Vincent Pilette, l’opération est un “grand pas en avant pour la cybersécurité” qui doit “permettre aux gens de vivre leur vie numérique en toute sécurité”. Même constat du côté du PDG d’Avast, Ondřej Vlček, qui précise : “À une époque où les cybermenaces mondiales augmentent, mais où la pénétration de la cybersécurité reste très faible, avec NortonLifeLock, nous serons en mesure d’accélérer notre vision commune de fournir une cyberprotection aux consommateurs du monde entier.” Ce nouveau géant devra désormais convaincre les utilisateurs de passer à une solution payante.

À l’issue de la fusion, il est précisé que la nouvelle entreprise aura un double siège social à Prague, en République tchèque, et à Tempe (Arizona), aux États-Unis. Elle aura “une présence significative en République tchèque”, mais elle sera cotée au NASDAQ. Cela signifie qu’Avast va quitter la Bourse de Londres.

Article rédigé par
Thomas Estimbre
Thomas Estimbre
Journaliste