Actu

La série Batman: Caped Crusader prend du plomb dans l’aile

23 août 2022
Par Vincent Oms
La série Batman: Caped Crusader  prend du plomb dans l'aile
©Warner Bros. Entertainment/ DC Comics

La série animée Batman: Caped Crusader, très attendue par les fans, voit sa sortie chez HBO Max plus que contrariée.

C’est une désillusion cruelle pour les amoureux du plus grand détective du monde : le projet d’une nouvelle série animée, assurée entre autres par Bruce Timm, J.J. Abrams et Matt Reeves n’a pas trouvé grâce aux yeux des décisionnaires de Discovery, groupe ayant la main sur la validation des programmes de Warner Media et HBO Max. Pourtant, les éléments propres à faire saliver les adorateurs du justicier étaient nombreux. S’appuyant sur le cultissime Batman: The Animated Series des années 1990 et ses quelque 85 épisodes, le projet devait aller dans une direction plus adulte, plus sombre, basant les aventures de la chauve-souris dans l’époque trouble des années 1940.

L’esthique inoubliable et la profondeur de ses personages ont fait de Batman: The Animated Series bien plus qu’une série « jeunesse ».©DC Comics/Fox

Un projet de rêve

L’esthétique, promise à des effets monochromes marqués (initialement, le noir et blanc avait même été envisagé), devait accompagner une approche moins contrainte par les nécessités propres au jeune public de Batman: The Animated Series. On ne peut évidemment pas résumer le chef-d’œuvre de Timm à ce simple statut, ne serait-ce que pour l’inoubliable Joker doublé par Mark Hamill, à l’image d’une galerie de personnages bien plus nuancés que dans une série destinée à la jeunesse. La pierre angulaire ayant permis de convaincre HBO de se lancer dans le projet Caped Crusader était un court métrage, Batman Strange Days, proposé par Bruce Timm sur sa chaîne YouTube à l’occasion des 75 ans du héros emblématique de DC.

© DC Comics

Des annulations en cascade

Si l’espoir de voir la série rebondir dans une autre filiale du groupe Warner est mince, mais toujours présent (sans doute grâce au succès du dernier film The Batman), il n’en sera sans doute pas de même pour d’autres titres brutalement stoppés dans leur élan. Merry Little Batman (un Home Alone à la sauce Batman), The Day the Earth Blew Up: A Looney Tunes Movie, Bye Bye Bunny: A Looney Tunes Musical, Did I Do That to The Holidays: A Steve Urkel Story et The Amazing World of Gumball: The Movie devraient connaître le même sort. Rentabilité du groupe et changement de positionnement éditorial d’HBO Max, moins orienté famille et jeunesse, seraient les raisons réelles d’une part, et invoquées par les officiels de la chaîne de l’autre. Triste époque.

À lire aussi

Article rédigé par
Vincent Oms
Vincent Oms
Journaliste