Prise en main

Casque Gaming : notre test du Logitech G Pro X 2

18 juillet 2023
Par Valentin Boulet
Casque Gaming : notre test du Logitech G Pro X 2
©Logitech

Quatre ans après une première version déjà très réussie, Logitech revient avec le G Pro X 2, un nouveau casque gaming sans fil et haut de gamme. Une notion qui se vérifie dans son prix élevé, mais aussi et surtout dans sa conception.

Après un G Pro X déjà très convaincant, Logitech nous propose une nouvelle version de son casque gaming référence. Meilleure autonomie, meilleure connectivité, meilleure polyvalence, meilleur confort et nouvelle technologie, la marque a travaillé sur tous les aspects du G Pro X 2 pour en faire l’un des meilleurs du marché.

testGPROX9

Design et confort

A première vue, il n’est pas évident de faire la différence entre le G Pro X 2 et son prédécesseur. Une bonne nouvelle compte tenu de la pertinence du premier design, à la fois sobre et élégant, que ce soit dans sa version noire ou sa version blanche. On retrouve le même arceau métallique, protégé par une fine couche de mousse et par un similicuir brodé à la fois beau et confortable. La taille de l’arceau est toujours ajustable grâce à différents crans, suffisamment généreux pour que même les plus grosses caboches y trouvent leur compte.

La grande nouveauté du casque dans sa conception est l’installation de pivot sur le dessus des oreillettes, ce qui permet de poser le casque à plat sur son bureau, ou sur son torse lorsqu’on le porte autour du cou. Un vrai atout de confort, que ce soit dans l’utilisation au quotidien, puisqu’on le verra, le casque est aussi très bon pour l’écoute musicale et peut donc s’emporter partout, mais aussi pour son rangement.

testGPROX3

D’ailleurs, le casque est fourni avec une jolie housse de transport, dans laquelle il peut être rangé à plat, pour éviter de prendre trop de place, et surtout de se retrouver sous la pression d’autres objets dans un sac. Le packaging est comme toujours avec la marque très soigné, mais aussi généreux en accessoires, puisqu’il contient aussi une autre paire d’oreillette, en tissu, afin de pouvoir changer celles installées par défaut, qui sont dans le même similicuir que l’arceau.

Là encore, c’est un très bel atout de confort, puisqu’en fonction de la saison, vous n’aurez pas nécessairement envie de cacher vos oreilles sous du similicuir, quand ben même celui-ci parvient à rester confortable et frais malgré la chaleur. Par les temps qui courent, on a rapidement décidé de passer à l’option tissu, très agréable elle aussi.

testGPROX8

Le dos des oreillettes est constitué d’un plastique de très bonne qualité, doux et lisse. Au centre, on retrouve le logo de la marque, dans un cercle métallique qui donne au casque un vrai aspect haut de gamme, et une belle impression de robustesse, qui n’est d’ailleurs pas une impression puisque l’ensemble des matériaux utilisés pour le casque sont solides et inspirent la confiance.

Sur l’oreillette droite, on trouve là encore une nouveauté par rapport au premier modèle, puisqu’un port jack est disponible, et permet donc d’utiliser le G Pro X 2 avec n’importe quel appareil. Sur l’oreillette gauche, on trouve bien plus d’éléments, avec un bouton d’alimentation qui permet de constater grâce à un fond rouge que le casque est bien éteint et une molette de gestion du volume, qui a la bonne idée d’être infinie et donc d’éviter les mauvaises surprises lorsque l’on rallume le casque.

On y trouve également un bouton mute, qui permet de couper le son du micro. Si un son vient bien nous prévenir de son activation, on regrette de ne pas trouver un indicateur lumineux, bien pratique lorsque le casque est vissé sur la tête et que l’on ne sait plus si le mute est enclenché ou non. Un petit ajout très pratique que l’on retrouve par exemple sur le Arctis 7+ de SteelSeries.

testGPROX5

Ensuite, on trouve le port USB-C, qui permet de charger le casque pendant qu’on l’utilise sans être trop gêné par le câble, le bouton d’appairage Bluetooth – on vous avait prévenu pour la polyvalence – et le port qui permet de brancher le micro, puisque celui-ci est amovible. Un bon point qui permet d’utiliser le casque en dehors de ses sessions de jeu. La perche micro est d’ailleurs particulièrement réussie, grâce à sa robustesse et à la qualité de sa mémoire de forme, qui vous permet de retrouver votre micro comme vous l’aviez laissé.

A l’utilisation, le G Pro X 2 est particulièrement agréable à porter. L’arceau métallique n’exerce qu’une très faible pression sur le crâne, et la possibilité d’ajuster parfaitement sa taille est un vrai plus. Point important pour les casques circum-aural comme celui-ci, les oreillettes sont larges et spacieuses, et devraient donc convenir à tout le monde, même aux plus grandes esgourdes. Le G Pro X 2 a même gagné en légèreté par rapport à son prédécesseur, et ne pèse que 345g  

testGPROX6

Connectique et fonctionnalité

Vous l’aurez constaté en découvrant le design de ce G Pro X 2, la connectique ne manque pas. Le casque Logitech est utilisable grâce à son dongle USB, en Bluetooth, ou simplement par une connexion filaire via jack. De quoi le rendre compatible avec globalement tout ce qui est capable de produire un son.

La technologie Lightspeed qui équipe le dongle USB a été de nouveau retravaillée, pour un résultat toujours aussi convaincant. La portée est excellente, et dans un appartement d’une cinquantaine de mètres carrés, le casque n’a jamais été pris à défaut, même avec des portes fermées. Ce dongle a une autre particularité intéressante puisqu’il est équipé, lui aussi, d’une prise jack, qui permet d’y brancher une autre source audio. La nouvelle source sera mixée automatiquement avec celle déjà en marche par le dongle. On a un peu de mal à imaginer la circonstance qui nous donnerait envie d’en avoir la possibilité, mais c’est toujours un plus.

Concernant l’autonomie, les 50h annoncées par le constructeur ont largement été vérifiées pour une charge complète. En revanche, difficile de dire après un bon mois d’utilisation si cette batterie durera sur le temps long. Pour une charge complète, il faut compter environ deux heures. L’autonomie est donc plus que satisfaisante, même si depuis l’anomalie Cloud Alpha Wireless et ses 300 heures d’autonomie, on restera toujours sur notre faim.

GPROX-1

Comme toujours avec Logitech, la personnalisation est très complète, et surtout très accessible, même pour les novices. Le logiciel Logitech G Hub est toujours aussi simple à utiliser, et offre de nombreuses options, que ce soit pour le son ou pour la voix, grâce à la fonction Blue Voice qui offre de nombreux effets réussis.

Le son Surround peut être ajusté jusque dans les moindres détails. Et si le son et la voix par défaut ne méritent pas vraiment de réglage tant ils fonctionnent à merveille dès la première utilisation, l’option surround demande quelques modifications pour vous convenir au mieux, et ne pas perturber vos habitudes en jeu.

GPROX-3

Autre point positif, il est possible de créer un profil spécifique pour chaque application de votre PC. Une option idéale pour avoir un son bien spécifique à un type d’activité. Par exemple, le son surround ne s’active que lorsque je lance un FPS bien connu, et se coupe si je suis simplement en train de regarder des vidéos sur Youtube.

Son et micro

Le point le plus important pour un casque gaming est évidemment le son. Pour améliorer le rendu déjà très bon du premier modèle, Logitech a choisi de proposer deux transducteurs en graphène, une matière plus légère (d’où le gain de poids) et surtout plus adaptée à une application audio. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce choix semble pertinent, tant la qualité du son est une évidence dès la première utilisation.

En jeu, l’immersion est vraiment renforcée grâce à la largeur de la scène sonore et à la bonne spatialisation du son. L’isolation passive du casque est excellente, grâce à la mousse de bonne qualité qui entoure les oreillettes. En revanche, pas de réduction active de bruit au programme. Si c’est loin d’être un critère indispensable pour un casque de jeu, on aurait pu espérer en profiter dans cette gamme de prix.

GPROX-2

Le spectre sonore est très équilibré, ce qui n’est pas toujours le cas sur les casques gaming qui ont tendance à en faire un peu trop sur les basses. De quoi rendre le casque très agréable à porter, que ce soit pour une écoute musicale ou pour regarder un film. Mais c’est vraiment en jeu que l’on profite le mieux du son, notamment pour l’immersion.

De son côté, le micro est aussi très efficace, et retranscrira votre voix de manière très claire. Les multiples réglages à votre disposition dans le logiciel G Hub vous permettront de trouver exactement le timbre que vous souhaitez avoir. Il est possible de s’enregistrer pour s’écouter ensuite, afin d’éviter les mauvaises surprises. Après deux heures à jouer avec les réglages, pour enfin trouver une voix satisfaisante, l’intolérance de mon groupe d’ami sur Discord vis-à-vis de ma nouvelle voix de radio des années 80 a malheureusement mis un terme à l’expérience, mais Logitech n’y est pour rien.

Conclusion

Les points positifs

– Design élégant et sobre

– Confort d’utilisation 

– Son excellent 

– Très bon micro 

– Connectique complète 

– Logiciel facile à utiliser et complet

Les points négatifs

– Pas d’isolation active

Dans l’ensemble, le casque G Pro X 2 n’a pratiquement aucun défaut, et se place logiquement parmi les meilleurs casques gaming disponibles sur le marché. La qualité du design et de la finition, le confort, qu’il soit physique ou simplement d’utilisation grâce à un logiciel très bien conçu, l’autonomie, la portée et bien sûr le son et le micro, toutes les caractéristiques du casque sont excellentes et bien pensées. Une qualité qui a un prix.

À lire aussi


Article rédigé par
Valentin Boulet
Valentin Boulet
Conseiller fnac.com jeux vidéo et high tech
Sélection de produits