Test Labo

Test Labo de la Devialet Dione : la nouvelle référence des barres de son tout-en-un

29 mars 2022
Test Labo de la Devialet Dione : la nouvelle référence des barres de son tout-en-un
©Devialet

Une fois de plus, le français Devialet frappe un grand coup en lançant sa première barre de son. Atypique à plus d’un titre, la Devialet Dione s’impose comme un nouveau modèle de référence avec des performances audio à la hauteur de la réputation de marque.

En résumé

Note LABOFNAC

Comme pour son enceinte Phantom, Devialet frappe un grand coup avec sa première barre de son. Le constructeur français propose un modèle très performant qui permet vraiment de se passer d’un caisson de graves. La barre de son restitue un son équilibré avec des modes qui sont bien adaptés aux différents usages. Modèle haut de gamme s’il en est, la Devialet Dione donnera pleinement satisfaction à ses utilisateurs, qui profiteront en outre d’un objet au design aussi atypique que réussi.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Les excellentes performances audio
  • Le niveau de graves, même en l’absence de caisson
  • La finition soignée et le design réussi
Les moins
  • Pas (encore) de multiroom
  • Une seule entrée HDMI

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Distorsion
Cette mesure exprime la qualité du son à un niveau de puissance donné (84 dB). En d’autres termes, si l’on émet un son grave à 70 Hz, il ne faut pas percevoir d’autres fréquences.
Vibration
Plus un produit vibre, et plus il risque d’y avoir des défauts phoniques. Cette note met en avant cette spécificité. Accélération Maximale
À partir de
2 190€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Le produit utilisé lors de ce test nous a été prêté par le fabricant. Nous le mettrons à jour ultérieurement avec les données récoltées lors d’un test réalisé à partir d’un appareil issu du stock de la Fnac.

Prise en main

Petit à petit, Devialet étoffe son catalogue de produits. Après les excellentes enceintes Phantom, puis les Gemini, ses premiers écouteurs True Wireless, le constructeur se lance désormais à l’assaut du marché des barres de son.

Devialet Dione
©Devialet

Positionnée dans le haut de gamme, la Devialet Dione est un modèle 5.1.2, qui s’illustre d’abord par son design à la fois atypique et séduisant. Un vrai petit bol d’air frais. Plutôt qu’un énième parallélépipède noir, la Devialet Dione joue avec les formes et les matériaux. Le châssis est en aluminium anodisé, avec de la toile acoustique qui recouvre les haut-parleurs. Quant à l’enceinte centrale en forme de sphère, elle semble avoir été encastrée dans l’appareil. La finition est irréprochable et seule la partie arrière, au niveau de la connectique, est en plastique dur (du polymère PC-ABS).

Devialet Dione
©Devialet

La Devialet Dione affiche des dimensions conséquentes de 1 200 mm de large, 165 mm de profondeur et 77 mm de haut (et même 88 mm au niveau de la sphère ORB centrale). Elle a donc été conçue pour les téléviseurs de 55 pouces et plus, ou pour être associée à un projecteur. La barre de son peut être posée de manière classique, à plat sur un meuble ou fixée au mur. Dans cette configuration murale, la sphère ORB peut pivoter à 180° afin de conserver sa position centrale.

Devialet Dione
©Devialet

Cette sphère, qui fait office d’enceinte centrale, renferme un haut-parleur actif et deux radiateurs passifs. La Devialet Dione affiche une architecture audio 5.1.2, avec deux canaux d’élévation situés aux extrémités. Au total, la barre embarque pas moins de 17 haut-parleurs avec une membrane en aluminium et un aimant en néodyme, dont huit subwoofers à haute excursion de 134 mm. Ces derniers permettent, d’après le fabricant, de faire fi du caisson de graves.

Devialet Dione
©Devialet

En revanche, le constructeur français joue la carte de la simplicité au niveau de la connectique. Au moins en théorie. En effet, pour relier la Devialet Dione au téléviseur, vous aurez uniquement le choix entre l’entrée numérique optique (limitée au Dolby Digital 5.1) et l’entrée HDMI eARC. Cette dernière offre plusieurs avantages : elle permet de diffuser le son du téléviseur qui fait office de hub HDMI, et elle prend en charge des formats non compressés. Compatible CEC, elle permet également d’utiliser la télécommande du téléviseur pour régler le volume.

Devialet Dione
©Devialet

Revers de la médaille pour les utilisateurs les plus exigeants (ou malchanceux), il n’est malheureusement pas rare de rencontrer des problèmes en essayant de lire autre chose que du Dolby Atmos sur Netflix. Et notamment des sources audio encodées en Dolby Atmos True HD avec un câble adéquat (HDMI High-Speed). Théoriquement, les téléviseurs impactés doivent pouvoir être mis à jour, mais une deuxième entrée HDMI n’aurait pas été de trop pour ne pas avoir de problème. Un port Ethernet vient compléter le tout afin de connecter la barre de son à Internet de manière filaire. Bien entendu, une connexion wifi est également de la partie, tout comme le Bluetooth 5.0 pour diffuser du contenu audio depuis un appareil compatible.

Devialet Dione
©Devialet

La Devialet Dione prend en charge les formats audio PCM/LPCM, Dolby Digital, Dolby Digital Plus, Dolby True HD et Dolby Atmos. Seul le DTS manque à l’appel pour le moment. Mais, là encore, une mise à jour n’est pas à exclure. Compatible avec Spotify Connect, la Devialet Dione prend également en charge AirPlay 2 pour diffuser de l’audio depuis n’importe quel appareil Apple (iPhone, iPad, Mac).

Enfin, la Dione s’accompagne d’une application mobile qui facilite son paramétrage initial. Celle-ci donne aussi accès à des fonctions avancées telles que le calibrage acoustique de la pièce et le choix du mode d’écoute. Le mode Cinéma convertit les sources stéréo connectées sur les entrées HDMI et optique pour une écoute en 5.1.2.

Devialet Dione
©Devialet

De la même façon, le mode Spatial permet de profiter du contenu diffusé sans fil (via AirPlay 2, Bluetooth, UPnP ou Spotify Connect donc) avec un son tridimensionnel. Par ailleurs, et comme son nom l’indique, le mode Voix met l’accent sur l’intelligibilité des voix, pour les programmes TV par exemple. Enfin, le mode Musique désactive les effets de spatialisation pour une écoute classique en stéréo. L’application permet de définir un mode qui sera automatiquement appliqué en fonction de la source qui est sélectionnée.

Réponse en fréquence

Réponse en fréquences
5.9
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Graphique bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac

Une fois n’est pas coutume, nous avons testé la Devialet Dione en deux étapes : d’abord avec le mode Musique afin de désactiver la spatialisation pour une écoute en stéréo, puis en activant le mode Voix. De plus, eu égard à la largeur de la barre de son et à l’intégration des woofers sur la face avant, nous avons été obligés d’éloigner notre micro de mesure à un mètre de distance, contre 50 cm habituellement.

En mode Musique, la Devialet Dione affiche une excellente bande passante, entre 160 Hz et 20 kHz. Les graves sont bien présents entre 100 et 160 Hz et l’absence de caisson ne se fait pas le moins du monde ressentir. Bien nommé, ce mode est donc à privilégier pour écouter de la musique sans coloration trop marquée ni basses encombrantes.

À l’inverse, les graves se montrent plus présents sur toute la bande passante dès lors que l’on active le mode Voix. La bande passante est linéaire entre 40 Hz et 20 kHz, notamment en activant la voie centrale. Quel que soit le mode choisi, le rendu sonore de la Devialet Dione ne déçoit pas.

Puissance sonore

Puissance sonore
7
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Puissance (en dB)
96 dB

Nous avons mesuré un niveau acoustique maximum de 102 dB pour 70 Hz à 3 % de distorsion de l’harmonique 3. Une valeur excellente et extrêmement rare sur une barre de son, a fortiori dépourvue de caisson de graves.

Distorsion

Distorsion
6.1
Cette mesure exprime la qualité du son à un niveau de puissance donné (84 dB). En d’autres termes, si l’on émet un son grave à 70 Hz, il ne faut pas percevoir d’autres fréquences.
Distorsion à 70 Hz
5.7 /10
Distorsion à 80 Hz
5.8 /10
Distorsion à 90 Hz
6.5 /10

Non contente d’offrir une excellente bande passante, la Devialet Dione affiche très peu de distorsion dans les graves, comme on peut le voir dans nos mesures à 70, 80 et 90 Hz. Pour ce faire, la barre de son peut s’appuyer sur sa conception en aluminium, mais aussi sur le nombre de haut-parleurs dédiés aux graves. Afin de mesurer la distorsion à 70, 80 et 90 Hz sur les harmoniques 2, 3 et 4, nous avons réglé notre niveau à 84 dB. Comme mentionné plus haut, notre micro était placé à 1 m de l’appareil. Ici encore, la Dione s’illustre comme l’un des rares modèles qui reste très performant quelle que soit la fréquence. Et plus particulièrement dans les graves… malgré l’absence de caisson dédié.

Vibration

Vibration
8
Plus un produit vibre, et plus il risque d’y avoir des défauts phoniques. Cette note met en avant cette spécificité.
Accélération maximale
0.3

Enfin, la Devialet Dione profite pleinement de sa fabrication en aluminium en matière de vibrations, puisque l’intégration de woofers en génère très peu. Pour le vérifier, nous avons utilisé un accéléromètre que nous avons placé sur la droite de la barre de son. Il nous permet de mesurer le niveau de vibrations en fonction de la fréquence. Avec une valeur maximale de -53 dB à 1 346 Hz, c’est totalement négligeable, la caisse n’affichant qu’une très faible résonance.

Connectiques et fonctionnalités

Présence d’un caisson de basses
Non
Nombre d’entrées ligne
0
Nombre d’entrées optique
0
Nombre d’entrées coaxiales
0
Nombre de sorties ligne
0
Nombre de sorties optique
0
Nombre de sorties coaxiales
0
Prise jack
Non
Connecteur USB
0
Emplacement carte mémoire
Non
Wifi
Oui
Bluetooth
Oui
NFC
Non

Dimensions

Largeur de la barre de son
1195 mm
Hauteur de la barre de son
75 mm
Profondeur de la barre de son
165 mm

Conclusion

Note LABOFNAC

Comme pour son enceinte Phantom, Devialet frappe un grand coup avec sa première barre de son. Le constructeur français propose un modèle très performant qui permet vraiment de se passer d’un caisson de graves. La barre de son restitue un son équilibré avec des modes qui sont bien adaptés aux différents usages. Modèle haut de gamme s’il en est, la Devialet Dione donnera pleinement satisfaction à ses utilisateurs, qui profiteront en outre d’un objet au design aussi atypique que réussi.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Distorsion
Vibration

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 4.5 (3 avis)
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin