Test Labo

Test Labo de la Sonos Beam (Gen 2) : une petite barre de son qui sait donner de la voix

03 décembre 2021
Sonos Beam (Gen 2).
Sonos Beam (Gen 2). ©Sonos

Sonos fait évoluer sa barre de son, qui s’ouvre désormais au contenu encodé en Dolby Atmos. Plus compacte et plus abordable que la surpuissante Sonos Arc, elle profite de tout l’écosystème de la marque.

En résumé

Note LABOFNAC

Sonos améliore sa Beam (Gen 2) en lui apportant la compatibilité avec le Dolby Atmos, malgré des effets verticaux qu’on peine à percevoir. Toujours aussi compacte et facile à installer, cette barre de son affiche les performances audio équilibrées caractéristiques de la marque, tout en délivrant une puissance étonnante. Cependant, il faudra lui ajouter le caisson de graves Sonos pour compenser la faiblesse en dessous de 100 Hz. Évolutive, la Sonos Beam (Gen 2) pourra se voir adjoindre des enceintes surround sans fil, et s’intégrer facilement dans une installation multi-room de la marque.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • La configuration aisée
  • La restitution équilibrée
  • La puissance disponible
  • L’intégration dans l’écosystème multi-room sans fil de Sonos
Les moins
  • Les graves trop timides
  • La connectique toujours aussi minimaliste
  • Le calibrage Trueplay réservé aux utilisateurs d’iPhone
  • L’intérêt très limité du Dolby Atmos avec des effets verticaux anecdotiques

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Puissance sonore
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Distorsion
Cette mesure exprime la qualité du son à un niveau de puissance donné (84 dB). En d’autres termes, si l’on émet un son grave à 70 Hz, il ne faut pas percevoir d’autres fréquences.
Vibration
Plus un produit vibre, et plus il risque d’y avoir des défauts phoniques. Cette note met en avant cette spécificité. Accélération Maximale
À partir de
499,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Ergonomie

Après la Arc, Sonos lance sa deuxième barre de son compatible avec les pistes Dolby Atmos. Pour ce faire, le constructeur n’est pas allé chercher très loin en faisant évoluer sa Sonos Beam, lancée en 2018, qui devient la Sonos Beam (Gen 2).

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

En apparence, rien ou presque ne distingue la nouvelle version de l’ancienne. Les dimensions sont les mêmes avec 6,9×6,51×100 cm et un poids de 2,8 kg. Seule la grille perforée évolue : elle passe du tissu au polycarbonate, censé offrir de meilleures performances acoustiques. Elle dissimule un tweeter central et quatre médiums elliptiques. Notez que, contrairement à la Sonos Arc, la Beam (Gen 2) est dépourvue de haut-parleurs orientés vers le haut pour les effets verticaux Dolby Atmos.

©Sonos

Déclinée en noir ou en blanc, la barre de son pourra être posée sur un meuble ou accrochée au mur à l’aide d’un support adéquat tel que celui proposé en option par Sonos. Toutefois, veillez à ce que sa hauteur de 6,9 cm ne vienne pas occulter la partie inférieure de l’image lorsque la Sonos Beam (Gen 2) est posée devant un téléviseur.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Comme la première génération, mais aussi comme la Sonos Arc, la Beam (Gen 2) joue la carte du design épuré à l’extrême. Aucun bouton physique ne vient gâcher ses lignes et seuls quelques contrôles tactiles rétroéclairés prennent place sur la partie supérieure. Ils permettent de régler le volume, de lancer la lecture ou de la mettre en pause, et de passer à la piste suivante/précédente en balayant la surface de droite à gauche et vice versa. Notez que ces boutons tactiles peuvent être désactivés sur l’application Sonos S2, par exemple pour éviter que les enfants jouent avec.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Un micro est également intégré sur la partie supérieure, juste au-dessus des boutons tactiles. Il permet d’utiliser les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant pour contrôler les appareils connectés présents sur le même réseau Wifi que la Beam (Gen 2). Il est également possible de commander la musique à la voix, de régler le volume ou encore d’allumer ou d’éteindre la TV. Et, là encore, libre à vous de les désactiver si vous n’en avez pas l’utilité.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Enfin, une petite niche au dos abrite la connectique, qui est réduite à sa plus simple expression, comme toujours chez Sonos. Ainsi, la Sonos Beam (Gen 2) dispose uniquement d’une entrée HDMI eARC et d’un port Ethernet. La barre de son peut aussi être connectée au réseau local grâce au Wifi n en 2,4 ou 5 GHz. Ce qui permet au passage de profiter d’AirPlay 2 avec les appareils Apple (iPhone, mais aussi Mac, iPad, etc.). En revanche, Sonos fait toujours l’impasse sur le Bluetooth.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Une installation ultrasimple

Une connectique si basique a l’avantage de simplifier l’installation de la Sonos Beam (Gen 2) en connectant tout simplement un câble HDMI au port ARC ou eARC du téléviseur. Pour qui possède déjà des appareils de la marque, l’opération se résume ensuite à cliquer sur « Ajouter un produit » dans l‘application Sonos S2.

Cette dernière devra être téléchargée par les nouveaux utilisateurs, qui seront accompagnés à chaque étape, et quelques minutes suffisent pour profiter de la Sonos Beam (Gen 2). Si votre téléviseur est trop ancien et qu’il ne dispose pas de sortie compatible ARC, Sonos fournit un adaptateur SPDIF optique/HDMI. Cependant, il faudra faire une croix sur LA nouveauté de la Beam (Gen 2), à savoir le Dolby Atmos. En effet, seul le codec Dolby Digital sera pris en compte.

Sonos Beam (Gen 2)
Application Sonos S2.©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Au passage, ne soyez pas étonné si vous ne trouvez pas de télécommande dans la boîte de la barre de son. En effet, à l’instar de la Sonos Arc, la Beam (Gen 2) est livrée sans. Compatible avec le protocole CEC, elle peut tout simplement être pilotée par celle de votre téléviseur, de votre Chromecast avec Google TV ou de votre Apple TV, par exemple. Le cas échéant, l’application mobile Sonos S2 permet également de régler le volume.

Sonos Beam (Gen 2)
Application Sonos S2.©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Une fois l’installation terminée, reste à calibrer la barre de son avec Trueplay. Une étape importante pour adapter le rendu en fonction de la pièce, et qui permet un réglage optimal si vous avez déjà d’autres enceintes de la marque. Attention, Trueplay n’est toujours pas compatible avec les smartphones Android et un iPhone est indispensable. L’opération se déroule en deux étapes. D’abord, assis à la position d’écoute en tenant le micro de l’iPhone vers le haut, à hauteur des yeux. La barre de son va alors émettre des sons qui seront enregistrés par l’application. La deuxième étape est similaire, si ce n’est qu’il faudra vous déplacer dans la pièce pour en déterminer les caractéristiques acoustiques.

Sonos Beam (Gen 2)
Application Sonos S2 – Trueplay.©Driss Abdi/L’Éclaireur Fnac

Enfin, et c’est là l’un des points forts de la marque, la Sonos Beam (Gen 2) peut s’intégrer dans l’écosystème de Sonos. Elle pourra ainsi faire partie d’une installation audio multi-room, mais aussi évoluer dans le temps en fonction de vos besoins et de votre budget. Dans le cadre d’un home cinéma, par exemple, l’ajout de deux enceintes arrière permet de profiter de vrais effets surround. Cerise sur le gâteau, Sonos propose un élégant subwoofer qui vient combler l’une des lacunes de la Beam (Gen 2), comme nous le verrons plus loin. Précisons que tous ces appareils fonctionnent sans fil (exception faite de l’alimentation électrique, cela va sans dire).

Sonos Beam (Gen 2)
©Sonos

Réponse en fréquence

Réponse en fréquences
6.5
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Graphique bande passante
Courbe de réponses en fréquences mettant en évidence, les différences entre la barre de son testée et la meilleure et la pire des barres de son.
©Labo Fnac

Toutes les barres de son sont soumises aux mêmes tests acoustiques dans notre chambre anéchoïque. Afin de comparer leurs performances audio, elles sont utilisées en stéréo uniquement, sans activer les profils audio et autres réglages quand ils sont disponibles.

À l’instar de sa grande sœur, la Sonos Arc délivre une bande passante linéaire, mais avec un niveau de graves bien plus modeste, à partir de 100 Hz seulement. C’est donc un peu léger, notamment pour une écoute home cinéma ou avec des morceaux chargés en basses. Le reste du spectre audio est dans la lignée des autres produits de Sonos, avec des médiums et des aigus bien équilibrés.

Puissance sonore

Puissance sonore
6
Cette note exprime la capacité de l’appareil à produire un son fort, sans déperdition de qualité (sans distorsion)
Puissance (en dB)
90 dB

En revanche, le niveau acoustique maximum à 70 Hz pour 3 % de distorsion sur l’harmonique 3 est de 90 dB. La réserve de puissance est donc conséquente, ce qui est étonnant pour une petite barre de son dépourvue de caisson. La preuve, dans les mêmes conditions, l’excellente Sonos Arc atteignait 95 dB.

Distorsion

Distorsion
6
Cette mesure exprime la qualité du son à un niveau de puissance donné (84 dB). En d’autres termes, si l’on émet un son grave à 70 Hz, il ne faut pas percevoir d’autres fréquences.
Distorsion à 70 Hz
5.9 /10
Distorsion à 80 Hz
5.5 /10
Distorsion à 90 Hz
6.2 /10

Pour mesurer la distorsion à 70, 80 et 90 Hz sur les harmoniques 2, 3 et 4, nous avons réglé notre niveau à 84 dB en plaçant notre micro à 50 cm de la barre de son. À ces fréquences, dans le cas d’une barre de son, c’est normalement le caisson de graves qui prend la relève. En conséquence, lorsqu’elle est utilisée seule, la Sonos Beam (Gen 2) manque clairement de profondeur, et monter le volume conduira immanquablement à générer de la distorsion.

Vibration

Vibration
5.8
Plus un produit vibre, et plus il risque d’y avoir des défauts phoniques. Cette note met en avant cette spécificité.
Accélération maximale
1

Enfin, en envoyant un bruit rose entre 50 Hz et 5 kHz, la vibration de la caisse génère très peu de vibrations, et toujours sans gêner l’écoute à fort volume.

Dans la pratique

Après ces tests théoriques dans notre chambre anéchoïque, nous avons également utilisé la Sonos Beam (Gen 2) in situ. D’abord seule, puis associée au caisson de basses Sonos et à deux enceintes surround Sonos One. Précisons également qu’il est possible d’accéder à un égaliseur sommaire dans l’application Sonos S2, qui offre en outre un mode Loudness et la calibration Trueplay.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Sonos

En écoute musicale, la Sonos Beam (Gen 2) se caractérise par un rendu équilibré. Si les graves sont un peu timides, les médiums et les aigus affichent une belle précision. En home cinéma avec une piste son Dolby Atmos, la petite barre de son impressionne eu égard à son gabarit. Puissante, elle offre une belle spatialisation horizontale, tout en profitant d’une voix centrale aérée qui met bien les dialogues en valeur. En revanche, l’apport du Dolby Atmos en matière d’effets verticaux peine à convaincre.

Sonos Beam (Gen 2)
Sonos Beam (Gen 2).©Sonos

L’ajout du caisson de basse fait encore passer la Sonos Beam (Gen 2) dans une autre dimension. Le son gagne en ampleur à la fois en écoute musicale, encore plus riche, et en écoute home cinéma, impressionnante. Enfin, ajouter deux enceintes surround permet de renforcer l’immersion, y compris à faible volume.

Connectiques et fonctionnalités

Présence d’un caisson de basses
Non
Nombre d’entrées ligne
0
Nombre d’entrées optique
1
Nombre d’entrées coaxiales
0
Nombre de sorties ligne
0
Nombre de sorties optique
0
Nombre de sorties coaxiales
0
Prise jack
Non
Connecteur USB
0
Emplacement carte mémoire
Non
Wifi
Oui
Bluetooth
Non
NFC
Non

Dimensions

Largeur de la barre de son
650 mm
Hauteur de la barre de son
68 mm
Profondeur de la barre de son
100 mm

Conclusion

Note LABOFNAC

Sonos améliore sa Beam (Gen 2) en lui apportant la compatibilité avec le Dolby Atmos, malgré des effets verticaux qu’on peine à percevoir. Toujours aussi compacte et facile à installer, cette barre de son affiche les performances audio équilibrées caractéristiques de la marque, tout en délivrant une puissance étonnante. Cependant, il faudra lui ajouter le caisson de graves Sonos pour compenser la faiblesse en dessous de 100 Hz. Évolutive, la Sonos Beam (Gen 2) pourra se voir adjoindre des enceintes surround sans fil, et s’intégrer facilement dans une installation multi-room de la marque.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquences
Puissance sonore
Distorsion
Vibration
Article rédigé par
Régis Bertrand
Régis Bertrand
Responsable des tests enceintes et chaînes audio
Driss Abdi
Driss Abdi
Journaliste
Pour aller plus loin