Test Labo

Test labo Marshall Minor III : un style racé… pour des performances en demie-teinte

23 octobre 2021
Par Fouad Bencheman
MARSHALL Minor III
MARSHALL Minor III ©Labo Fnac

Un design bien identifiable, une conception ouverte et une simplicité d’utilisation. Est-ce qu’avec ces arguments les Marshall Minor III réussissent à sortir du lot dans un secteur entrée de gamme ultra-concurrentiel ?

En résumé

Note LABOFNAC

Pour se démarquer sur un secteur entrée de gamme ultra-concurrentiel, Marshall fait des choix forts pour ses Minor III. Conception ouverte, absence de réduction de bruit active et dappli dédiée, design reconnaissable entre mille et son charpenté faisant honneur aux graves et aux hauts-médiums. Confortables et simples à utiliser, du fait aussi de la frugalité des options proposées, ces écouteurs ont de nombreux atouts pour séduire les personnes à la recherche d’écouteurs non intra-auriculaires. Pour les autres, il faudra bien peser le pour et le contre, entre des qualités indéniables et des défauts, que seul chacun pourra juger rédhibitoires ou non.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Confortables et légers
  • Des basses et haut-médiums bien représentés
  • Une bonne option pour qui n'aime pas les intra-auriculaires
  • Écouteurs sensibles
Les moins
  • Isolation passive forcément décevante
  • Mauvaise couverture des aigus
  • Absence d'application dédiée (et donc de réglages fins)

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
À partir de
129,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Design et ergonomie

Du noir, quelques touches de laitons, un logo M et un effet grille. Chaque produit Marshall dispose d’une identité visuelle clairement identifiable. Ces écouteurs ne font pas exception. De forme ovoïde, ils s’habillent d’un plastique brillant, tandis que la tige arbore des stries, aussi agréables à l’œil que sous les doigts. 

Marshall Minor III
©Fouad Bencheman / L'Éclaireur Fnac

Dans la même veine esthétique, le boîtier s’ouvre par le haut et se manipule facilement d’une main. Grâce à ces fameuses stries, la préhension est d’ailleurs excellente. Logé sur la base, juste à côté du port USB-C, le bouton d’appairage est de son côté facile d’accès et fonctionne très bien. Bonne surprise, cet étui est également compatible avec une charge sans fil Qi. Léger, il ne pèse que 40 grammes, il ressemble d’ailleurs beaucoup à un boîtier d’AirPods. 

Marshall Minor III
©Fouad Bencheman / L'Éclaireur Fnac

Cet écrin racé n’aura donc aucun mal à se glisser facilement dans une poche de jean. D’un point de vue esthétique, les Marshall Minor III ne ressemblent à aucun autre produit d’entrée de gamme et tant mieux, tant ce secteur manque parfois clairement de folie. 

Originaux, ils le sont aussi dans leurs conception. À la façon des Apple AirPods, encore eux, les Minor III proposent des embouts arrondis qui ne s’insèrent pas dans l’oreille, ils se posent simplement devant le conduit auditif. Faciles à positionner, stables et confortables, ces écouteurs sont vraiment agréables à porter et plutôt légers, 4 grammes chacun. Des qualités fortement appréciables lors de nos longues sessions d’écoute.

Marshall Minor III
©Fouad Bencheman / L'Éclaireur Fnac

Les mélomanes en quête d’un produit non-intrusif apprécieront forcément. Et les autres ? Le confort d’écouteurs ouverts à un prix, l’isolation passive est quasiment inexistante. Ce qui se vérifie sur les Minor III, d’autant que ce produit ne propose pas non plus de réduction de bruit active. Du coup, dans un environnement bruyant, l’écoute n’est pas toujours optimale. Autant être prévenu.

Marshall Minor III
©Fouad Bencheman / L'Éclaireur Fnac

Contrairement à d’autres écouteurs de la marque, comme les Mode II, les Minor III ne sont pas compatibles avec l’application Marshall Bluetooth. Pour interagir avec eux, une zone tactile est présente sur chaque écouteur et propose les mêmes fonctions. Avec une pression, il est possible de mettre en pause, avec deux de changer de piste et avec trois d’accepter ou de refuser les appels entrants. Ni plus, ni moins. Marshall a fait vraiment au plus simple. Pour gérer le volume, il faudra le faire directement depuis son smartphone et comme vous l’imaginez il ne sera pas non plus possible de reprogrammer à sa convenance ces maigres commandes tactiles. 

Marshall Minor III
©Fouad Bencheman / L'Éclaireur Fnac

Enfin, la stabilité de la connexion Bluetooth 5.2 n’a jamais posé problème lors de notre prise en main, dommage que le multipoint ne soit pas de la partie. Par contre, au niveau des codecs pris en charge, l’essentiel est là (SBC, AAC et aptX).

Général

Type de casque
Intra auriculaire
Sous-Type de casque
Semi intra-auriculaire
Casque pliable
Non
Micro intégré
Oui

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence
5.6
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Bande passante
©Labo Fnac
Note indice stax
8

Selon le Labo Fnac, les Minor III proposent une restitution sonore globalement saccadée. Dans les graves l’équilibre reste convaincant jusque 125 Hz, pour ensuite chuter dans les hauts-graves. Dans les bas-médiums, les tests montrent bien une certaine passivité, c’est notamment visible de 400 Hz à 630 Hz. Ensuite, les médiums et les hauts-médiums reprennent une belle vigueur avec un pic à 2,5 kHz. Ce qui est une offre une restitution généreuse et enveloppante des voix. Toujours selon les mesures du Labo Fnac, c’est par contre la chute libre par la suite, notamment lorsque l’on entre dans les aigus. Sur ce registre, les écouteurs se montrent clairement en retraits et plutôt limités.

Distorsion

Distorsion
5.5
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Distorsion à 80 Hz
5
Distorsion à 100 Hz
6
Distorsion à 200 Hz
5

Au niveau de la distorsion, les Minor III attrapent tout juste la moyenne. D’après le Labo Fnac, sur les deux extrêmes, à 80 et 100 Hz, quelques signaux parasites ou légers décalages pourront par endroits venir troubler l’écoute. À 100 Hz, c’est un peu mieux, l’écoute propose un poil plus de raffinement.

Sensibilité

Sensibilité
10
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Sensibilité (en mV)
0 mV

Nul besoin de pousser les décibels pour que les Minor III se fassent entendre. Pour preuve, le Labo Fnac sanctionne ces écouteurs de la note ultime en matière de sensibilité. Ce qui paraît somme toute logique tant la signature sonore de ce produit a une réelle appétence dans les graves et les haut-médiums. 

Isolation

Isolation
5.9
Cette note indique la capacité d’isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j’utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
©Labo Fnac

Des écouteurs ouverts qui ne proposent pas de réduction de bruit active. La sanction est ici inévitable, bien qu’elle aurait pu être encore plus lourde. Dans les transports en commun ou dans la rue, le bruit de fond sera automatiquement perceptible lors de l’écoute. De là à cacher totalement l’expérience ? Non, mais il faudra s’y habituer. De même pour une utilisation dans un open-space, les voix environnantes risquent rapidement de venir troubler votre tête-à-tête avec les Minor III. Si les bruits sont plutôt lointains, les écouteurs réussiront tout de même à faire bloc. Tout sera une question d’équilibre entre la puissance sonore maximale que vous supportez et l’isolation la « moins » pire que vous pouvez accepter. 

Perturbation

Perturbation
7
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
Bande passante perturbation
©Labo Fnac

Pour cette dernière salve de mesures, le Labo Fnac a évalué les perturbations que provoque l’écoute de musique avec les Marshall Minor III. Encore une fois, la sanction aurait pu être plus lourde, du fait de leur conception ouvertes. Pourtant, les écouteurs ne se débrouillent pas trop mal sur ce sujet. À un volume sonore moyen, les personnes autour de vous entendront légèrement  ce que vous écoutez. Cela reste pour autant acceptable. En augmentant le volume, cette perturbation s’amplifie logiquement. 

Connectivité & poids

Type de connexion
Bluetooth
Sensibilité du signal Blutooth
50 dB
Compatibilité iPhone (Port Lightning)
Non
Poids
8 g

Conclusion

Note LABOFNAC

Pour se démarquer sur un secteur entrée de gamme ultra-concurrentiel, Marshall fait des choix forts pour ses Minor III. Conception ouverte, absence de réduction de bruit active et dappli dédiée, design reconnaissable entre mille et son charpenté faisant honneur aux graves et aux hauts-médiums. Confortables et simples à utiliser, du fait aussi de la frugalité des options proposées, ces écouteurs ont de nombreux atouts pour séduire les personnes à la recherche d’écouteurs non intra-auriculaires. Pour les autres, il faudra bien peser le pour et le contre, entre des qualités indéniables et des défauts, que seul chacun pourra juger rédhibitoires ou non.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 3.5 (86 avis)
Article rédigé par
Fouad Bencheman
Fouad Bencheman
Journaliste
Pour aller plus loin