Article

AirPods Pro 2, AirPods Max : comment choisir ? Mon avis après un mois d’utilisation

30 novembre 2022
Par Pierre Crochart
Comment faire son choix entre les deux meilleurs produits audio d'Apple ?
Comment faire son choix entre les deux meilleurs produits audio d'Apple ? ©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Le casque haut de gamme d’Apple est censé représenter le nec plus ultra du constructeur. Mais les derniers AirPods Pro s’en sortent également très bien… Alors comment arrêter son choix ?

De nos jours, les écouteurs sans fil ont fait des progrès monstres pour se hisser à un niveau de qualité sonore impressionnant. Proposées à tous les prix, toutes les références ne se valent pas, bien entendu. Mais, depuis 2019 et la sortie des AirPods Pro, Apple a développé une certaine expertise qu’il a depuis confirmée en 2020 avec le casque AirPods Max, et une nouvelle fois cette année avec les AirPods Pro de seconde génération.

J’utilise quotidiennement l’un et l’autre depuis un peu plus d’un mois, et je vous aide à y voir plus clair si votre cœur balance entre ces deux très bonnes références.

Quelques prérequis

Avant toute chose, il faut déjà dire que si mon choix se porte sur ces deux modèles, c’est parce que mon domicile est largement équipé de produits Apple. Par conséquent, je profite au mieux des interactions entre les appareils et des fonctionnalités de continuité propres à l’écosystème à la pomme.

Ensuite, il faut évidemment rappeler l’évidence : les AirPods Pro 2 et le AirPods Max ne sont pas du tout vendus au même prix. Les premiers sont commercialisés à 299 € quand le second s’affiche officiellement à 629 € (dans les faits, on le trouve facilement autour des 400 € en période de promotions).

Ce guide s’adresse donc aux personnes qui ont le budget nécessaire, mais qui se posent une question simple : pourquoi s’embêter avec un casque encombrant si des écouteurs peuvent faire l’affaire ?

Quelles différences entre les AirPods Pro et les AirPods Max ?

La différence la plus notable est aussi la plus évidente : les premiers sont des écouteurs intra-auriculaires sans fil et le second est un casque de type circum-aural – c’est-à-dire qui englobe complètement les oreilles de l’utilisateur ou de l’utilisatrice.

Ces différences de design encouragent à se poser des questions pratiques : ai-je du mal à supporter les écouteurs intra-auriculaires ? Suis-je porteur ou porteuse de lunettes de vue dont les branches pourraient être écrasées par les coussins d’un casque ?

AirPods Max vs AirPods Pro 2
L’AirPods Max est très confortable et conviendra davantage à celles et ceux qui ne supportent pas les écouteurs intra-auriculaires.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Il faut aussi dire qu’en termes d’autonomie, la balle est clairement dans le camp de l’AirPods Max. Il peut offrir une vingtaine d’heures d’écoute, mais sera assez long à recharger avec le câble Lightning. Les écouteurs peuvent quant à eux encaisser sept heures d’écoute sur une seule charge, et être rechargés trois fois totalement grâce à leur boîtier.

Le grand match nul du son ?

Passons au plat de résistance. Ce que j’ai voulu savoir, et ce que vous souhaitez sans doute savoir également, c’est si le casque ultra haut de gamme d’Apple propose un meilleur son que ses écouteurs à réduction de bruit. Au risque de couper court à mon raisonnement : la réponse est non. Du moins pas dans des proportions hallucinantes.

Si la question aurait davantage pu se poser en opposant la première génération d’AirPods Pro au AirPods Max, ce n’est plus vraiment le cas ici. Les transducteurs de nouvelle génération utilisés par Apple dans les nouveaux AirPods Pro 2, ainsi que l’apport de la puce H2 font que la prestation audio est pour le moins bluffante pour des appareils de si petite taille.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
Les AirPods Pro 2 délivrent une puissance insoupçonnée.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Si l’on s’en réfère aux tests de notre Labo, on constate également que la courbe de réponse en fréquences suit le même schéma, aussi bien sur les AirPods Pro de seconde génération que sur le AirPods Max.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
À gauche, la réponse en fréquences des AirPods Max, à droite celle des AirPods Pro 2.©Labo Fnac

Bien entendu, certaines différences importantes émergent à la lecture de ces courbes. Le casque d’Apple est en l’occurrence bien plus à l’aise sur les haut médiums, en particulier entre 2 kHz et 3,1 kHz. Les basses fréquences sont aussi mieux restituées dans leur richesse sur le casque haut de gamme. Toujours est-il qu’on remarque qu’il s’agit là de deux appareils très portés sur les basses. Une emphase qui sublime forcément un peu tout ce que l’on peut écouter, et qui fait qu’à l’usage on ne remarque que de maigres différences (pour peu que les écouteurs soient correctement enfoncés dans nos esgourdes).

Il faut aussi rappeler que les périphériques d’Apple mobilisent de nombreux algorithmes qui viennent ajuster l’égaliseur en fonction du contenu audio en cours de lecture (aucun réglage manuel n’est autorisé). En l’occurrence, la puce H2 dont sont dotés les AirPods Pro 2 se montre encore plus réactive et homogène que la H1 qui trouve encore sa place dans l’AirPods Max. Les écouteurs n’en sont donc que plus surprenants du côté sonore.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
Les effets de spatialisation sont encore mieux rendus avec l’AirPods Max, qui englobe vraiment les oreilles.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Il faut néanmoins reconnaître que l’AirPods Max tire son épingle du jeu en matière de spatialisation audio. C’est vrai, même si les AirPods Pro de seconde génération proposent eux aussi cette fonctionnalité – qui améliore grandement le rendu stéréo des contenus compatibles –, la grande taille des transducteurs du casque (et sa conception circum-aural) aide à l’immersion dans ses morceaux favoris. Tout a plus d’ampleur, de répondant, une fois les coussins correctement positionnées sur ses oreilles.

Quid de l’isolation ?

Apple s’est taillé une solide réputation en matière d’annulation active du bruit (ANC). Cette technologie, inventée par Bose en 1978, trouve actuellement sa place dans pratiquement tous les casques et écouteurs un peu sérieux du marché. Et, qu’il s’agisse de l’AirPods Max ou des AirPods Pro 2, le bilan est dans tous les cas très, très positif.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
Courbe d’isolation de l’AirPods Max à gauche et des AirPods Pro 2 à droite.© Labo Fnac

C’est une évidence : les écouteurs intra-auriculaires offrent une meilleure isolation passive (eh oui, ils s’insèrent directement dans nos oreilles) que le casque haut de gamme. Mais en matière d’isolation active, ça se joue dans un mouchoir de poche.

L’AirPods Max propose une isolation sonore très homogène, avec quelques faiblesses toutefois sur le spectre des médiums et donc des voix humaines. Sur ce point, les AirPods Pro de seconde génération s’en sortent mieux.

À l’usage, je dois cependant dire que je me sens davantage à mon aise avec les AirPods Pro 2. Je ne sais pas si c’est leur conception intra-auriculaire ou la meilleure performance de l’ANC sur les fréquences médium, mais il est plus facile de se retrouver « dans sa bulle » à l’aide des écouteurs d’Apple. À plus forte raison que leur légèreté fait qu’on les oublie rapidement une fois bien insérés.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
Il va sans dire que les AirPods Pro 2 sont beaucoup plus faciles à emporter partout.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Autre avantage indéniable des AirPods Pro 2 : le mode Transparence, qui a fait un véritable bond en avant cette année. Grâce au nouveau processeur des écouteurs, rafraîchi 48 000 fois par seconde, il fait office de filtre passe-bas pour réduire efficacement les hautes fréquences et rendre son environnement moins assourdissant. Particulièrement utile dans les rues bondées des métropoles. Également très pratique pour tenir une conversation sans avoir à retirer ses écouteurs.

L’AirPods Max propose évidemment le même type de fonctionnalités, mais la puce H1 montre davantage ses limites ici. Le son paraît plus artificiel, plus étouffé et surtout moins réactif sur la compensation des fréquences parasites.

Alors, le verdict ?

À première vue, je ne vais pas vous faciliter la tâche. Nous sommes clairement face à deux excellents produits audio ; parmi les meilleurs que l’on puisse s’offrir actuellement. Mais s’il faut vraiment faire un choix de raison, mon cœur penche en faveur des AirPods Pro de seconde génération.

Pour multiplier sans cesse les aller-retours avec ces écouteurs et le casque d’Apple depuis plusieurs semaines, les différences en termes de qualité sonore m’apparaissent presque anecdotiques. Et c’est d’ailleurs ce qui rend les AirPods Pro si impressionnants. Rendez-vous compte, ils rivalisent sans trembler avec un véritable casque haut de gamme, équipé de transducteurs de 40 mm !

Si l’on ajoute à cela une puce encore plus réactive pour l’égaliseur dynamique, une réduction de bruit active en tous points prodigieuse et un mode Transparence bluffant, le bilan est sans appel… Tout en gardant également en tête que les écouteurs sont vendus (beaucoup) moins cher.

AirPods Max vs AirPods Pro 2
Les AirPods Pro de seconde génération ont tout pour séduire.©Pierre Crochart/L'Éclaireur

Faut-il pour autant détourner le regard des AirPods Max ? Pas le moins du monde. Une nouvelle fois, le casque est formidable, mais son format fait qu’il est moins pratique à emporter partout. Reste que celles et ceux qui veulent absolument le meilleur son possible devraient se pencher sérieusement sur cette option. De mon point de vue, la praticité des AirPods Pro l’emporte sur les (minimes) concessions techniques au chapitre de l’audio. Mais c’est tout l’objet d’un retour d’expérience : il n’est finalement valable que pour celles et ceux qui ont les mêmes attentes et les mêmes besoins.

À lire aussi

Article rédigé par
Pierre Crochart
Pierre Crochart
Journaliste