Test Labo

Test Labo des Google Pixel Buds Pro : des intras à réduction de bruit puissants mais perfectibles

07 octobre 2022
Par Jean-Charles Frelier, Fouad Bencheman
GOOGLE Pixel Buds Pro
GOOGLE Pixel Buds Pro ©Labo Fnac

En résumé

Note LABOFNAC

Les écouteurs true wireless haut de gamme de Google s’insèrent dans un marché ultra compétitif avec un succès tout relatif. Léger, et bardés de fonctionnalités intéressantes, ils ratent maladroitement le coche de la qualité sonore, comme en témoigne la courbe de réponses en fréquence issue des tests du Labo Fnac. Les Buds Pro sont des écouteurs puissants, qui mettent l’emphase sur les basses au détriment de la justesse des aigus. Les tests du Labo mettent également en avant une distorsion mal gérée, surtout à 200 Hz. Reste que les capacités d’isolation phonique des Google Pixel Buds Pro sont à saluer.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Confortables et offrant un bon maintien
  • Une appli ergonomique et complète
  • Plutôt à l'aise sur les basses
  • RBA performante, notamment en extérieur
Les moins
  • Rendu sonore déséquilibré notamment dans les aigus
  • Pas d'appli sur iOS
  • RBA trop moyenne sur les médiums

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Distorsion
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Sensibilité
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Isolation
Cette note indique la capacité d'isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j'utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Perturbation
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
À partir de
219,99€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

En 2021, la firme de Mountain View avait sorti les Buds A, des écouteurs entrée de gamme facturés à 99 euros qui ne proposait pas d’ANC. Pour 2022, le constructeur entre enfin dans la danse. Les Buds Pro sont les premiers écouteurs true wireless avec réduction de bruit de la marque. Comment se débrouille donc Google sur ce terrain face aux ténors du secteur que sont Bose, Sony, Samsung ou encore Apple ?

Design et ergonomie

On aurait presque cru que les ingénieurs de Google étaient fâchés avec la réduction de bruit. Il aura fallu attendre 2022 pour que le géant du web intègre cette technologie à son catalogue d’écouteurs. Et ce n’est pas la seule nouveauté au menu du jour. 

Les précédents modèles de la marque avaient une particularité de fabrication clivante. Conçus autour d’un système d’ailette et d’un long embout, il n’était pas possible de les enfoncer au fond du conduit auditif. Bien que l’effet bouchon soit évité, une obligation pour certaines personnes, l’isolation passive en prenait un gros coup. 

Google Pixel Buds Pro test
©Fouad Bencheman / L’Éclaireur Fnac

Paradoxalement, alors que la réduction de bruit active fait son apparition, Google change sa formule. Désormais, le port des écouteurs repose sur un subtil design en ovale. Une fois placé dans l’oreille, il suffit alors de faire pivoter l’écouteur pour que ce dernier s’enfonce dans le creux de l’oreille. Un peu à la manière des écouteurs de Samsung, ces Pixel Buds Pro épousent parfaitement le conduit auditif et offrent un maintien à toute épreuve. 

On peut secouer la tête sur des morceaux de rock, ils ne bougeront pas. Ce nouveau design fait d’une pierre deux coups, en plus d’être confortable et discret, il inaugure chez Google une isolation passive digne de ce nom. 

Google Pixel Buds Pro test
©Fouad Bencheman / L’Éclaireur Fnac

Au niveau du design, ces nouveaux écouteurs ressemblent fortement aux anciens produits de la marque, à commencer par le boîtier. Avec son habillage en plastique mat et son allure élancée (50 x 63,2 x 25 mm), nous lui avons trouvé une certaine élégance. Autre bon point, cette matière, contrairement au plastique brillant, ne retient pas les traces de doigts, ni la poussière. On peut le ranger sans crainte dans des poches ou des sacs, on ne le retrouve pas tout souillon à la sortie.

Google Pixel Buds Pro test
©Fouad Bencheman / L’Éclaireur Fnac

En matière de préhension, ce boîtier se manipule bien à une main, l’ouverture et la fermeture ne nous forcent pas à la contorsion. Comme sur la plupart de ses concurrents, la LED se situe à l’extérieur et elle reste relativement discrète. 

Google Pixel Buds Pro test
©Fouad Bencheman / L’Éclaireur Fnac

En ce qui concerne les écouteurs, comme d’habitude avec Google, la conception et les finitions sont des plus sérieuses. L’extrémité extérieure est un peu plus arrondie et accueille un discret, mais élégant « G ». Enfin, merci pour cette finition bicolore qui apporte un peu de folie sur un secteur où le look, tout blanc ou tout noir, est devenu une morne norme. 

Général

Type de casque
Intra auriculaire
Sous-Type de casque
Semi intra-auriculaire
Casque pliable
Non
Micro intégré
Oui

Réponse en fréquence

Réponse en fréquence
5
La note de réponse en fréquence permet de savoir si le système audio est capable de retranscrire l’ensemble des fréquences de manières fidèles sans suraccentuation ni sous-accentuation
Bande passante
©Labo Fnac
Note indice stax
5

Selon le Labo Fnac, les Buds Pro proposent une sonorité d’ensemble colorée, mais qui manque globalement de maîtrise. Sur l’ensemble des fréquences graves, les écouteurs proposent des basses généreuses et assez profondes. Hormis quelques à-coups visibles sur la fin de la fréquence, qui se prolongent un peu au début des médiums, entre 125 Hz et 315 Hz, les basses sont enveloppantes sans trop dégouliner pour autant. Comme on peut le voir, les fréquences médium sont plus en retrait, elle passe même sous la barre des 0 décibel entre 1 kHz et 1,8 kHz. Selon les tests du Labo, c’est la dégringolade par la suite, les Buds Pro manquent clairement de justesse sur la grande majorité des fréquences aigus.

Distorsion

Distorsion
6
Plus la note de distorsion est élevée et moins il y a de défaut, parasites ou décalage dans le signal sonore émis.
Distorsion à 80 Hz
6
Distorsion à 100 Hz
6
Distorsion à 200 Hz
5

En la matière, les Pixel Buds Pro ne sont pas les plus raffinés. D’après le Labo Fnac, les écouteurs gèrent globalement que très moyennement la distorsion à 80 Hz et 100 Hz. Sur du 200 Hz, ils sont encore moins souverains, les morceaux les plus exigeants proposeront du souffle, du bruit et autres bruits parasites.

Sensibilité

Sensibilité
10
Plus un casque est sensible et plus il aura un potentiel de puissance important.
Sensibilité (en mV)
0 mV

Sur ce sujet, rien à dire, les écouteurs de Google se classent parmi les meilleurs élèves. Nul besoin de pousser le volume à fond pour profiter de sa musique. Et même en poussant un peu plus les décibels, l’écoute se fera sans artefact.

Isolation

Isolation
8.7
Cette note indique la capacité d’isolation du casque (elle intègre son isolation active et passive) C’est-à-dire, est-ce que lorsque j’utilise ce casque, je suis gêné par les bruits ambiants ?
Graphique de bande passante de l’isolation
Isolation fréquentielle passive et active (si un réducteur de bruit est présent)
©Labo Fnac

Pour une première, c’est une réussite. En matière d’isolation passive et active, les Buds Pro obtiennent selon le Labo Fnac la note de 8,7. Pour se faire une idée, les Quietcomfort Earbuds II obtiennent eux la note de 9,1. Google arrive donc ici à faire presque aussi bien qu’un des meilleurs spécialistes de la réduction de bruit. Sur le graphique, on observe que le seul point faible concerne les hauts médiums. Dans un environnement de travail, les écouteurs auront donc du mal à étouffer les voix environnantes.

Perturbation

Perturbation
8
Plus la note est haute et moins votre musique dérangera vos voisins ou personnes proches de vous
Bande passante perturbation
©Labo Fnac

Selon les données du Labo, la perturbation audio des écouteurs monte au maximum à 43 dB à 1,6 kHz. Le bruit perçu par les personnes autour de vous lors de l’écoute reste donc vraiment acceptable. 

Expérience d’écoute

En matière de codecs audio, Google est un peu chiche. Les écouteurs n’étant « que » Bluetooth 5.0, il faudra se débrouiller avec de l’AAC et du SBC. Pour le reste, c’est presque un sans faute. Les Pixel Buds Pro embarque une connexion multipoint et surtout ils se dirigent via une appli ultra-complète.

Google Pixel Buds Pro test
©Fouad Bencheman / L’Éclaireur Fnac

Affichage du niveau de batterie, gestion des modes d’écoute, fonction de recherche, possibilité de faire sonner un écouteur, gestion de l’assistant vocal, mise à jour du firmware, configuration des commandes tactiles… De quoi satisfaire pleinement les utilisateurs d’Android. Et oui, cette appli n’est malheureusement pas disponible sur iOS.

Connectivité & poids

Type de connexion
Bluetooth
Sensibilité du signal Blutooth
51 dB
Compatibilité iPhone (Port Lightning)
Non
Poids
12 g

Conclusion

Note LABOFNAC

Les écouteurs true wireless haut de gamme de Google s’insèrent dans un marché ultra compétitif avec un succès tout relatif. Léger, et bardés de fonctionnalités intéressantes, ils ratent maladroitement le coche de la qualité sonore, comme en témoigne la courbe de réponses en fréquence issue des tests du Labo Fnac. Les Buds Pro sont des écouteurs puissants, qui mettent l’emphase sur les basses au détriment de la justesse des aigus. Les tests du Labo mettent également en avant une distorsion mal gérée, surtout à 200 Hz. Reste que les capacités d’isolation phonique des Google Pixel Buds Pro sont à saluer.

Note technique

Détail des sous notes

Réponse en fréquence
Distorsion
Sensibilité
Isolation
Perturbation

L’avis des clients Fnac

Voir tous les avis
La note des clients Fnac 5 (4 avis)
Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Fouad Bencheman
Fouad Bencheman
Journaliste
Pour aller plus loin