Test Labo

Test Labo du SAMSUNG TQ32Q50AEU : un téléviseur compact qui manque de contraste

02 mars 2024
Par Pierre Blanc, La rédaction
SAMSUNG TQ32Q50AEU
SAMSUNG TQ32Q50AEU ©Labo Fnac

En résumé

Note LABOFNAC

Les références de téléviseurs 32″ de qualité ne courent pas les rues, et Samsung montre avec le TQ32Q50A qu’il sait encore y faire sur l’entrée de gamme. Présentant une dalle LCD QLED à la progressivité (les niveaux de gris) exemplaire, elle affiche surtout des couleurs très riches — même si elles ne sont pas systématiquement justes. Les plus attentifs pourront éventuellement pester sur un léger manque d’uniformité en termes de luminosité — ce qui est par ailleurs le principal défaut de cet écran. Le contraste n’est pas forcément son fort.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Une proposition équilibrée pour le prix
  • Des couleurs riches
  • Belle échelle de gris
Les moins
  • Luminosité un peu basse
  • Petit manque d'uniformité sur la dalle

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle

Notre test détaillé

Général

Résolution
1920 X 1080
Diagonale écran (en pouces)
32 "
Diagonale écran (en cm)
81 cm
Ratio d’image
16/9
Ecran incurvé
plat

Contraste

Contraste
5
Le contraste d’un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d’intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
* Les écrans OLED n’affiche aucune lumière dans le noir, donc aucun taux de contraste n’est calculable.
©Labo Fnac

Progressivité

Progressivité
8.5
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.

Directivité

Directivité
7.2
Être capable de regarder l’écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d’image de face comme sur les côtés)*Les écrans OLED n’ont pas de rétro-éclairage, il n’y aura donc pas de fuites de lumière dans les noirs

Colorimétrie

Couleur
7.8
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Richesse des couleurs
8.8

Uniformité

Uniformité
7.4
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Luminance
6
Chrominance
7

Connectiques

Slot carte mémoire
0
Ports USB
2
Prises HDMI
3
Prises HDMI Comp. 4K
3
Compatible ARC sur 1 HDMI
Oui
Wi-Fi
integre
Ethernet
Oui
Bluetooth HID
Oui
Bluetooth Audio
Oui
Prise Casque
Non
Sortie audio numérique
optique

Fonctionnalités

OS
T-KSU2EDEUC-214
Compatible HBBTV
Oui
Compatible HDR
Oui
Fonctions enregistrements sur USB
Oui

Consommation

Consommation en veille (en W)
0 W
Consommation en marche (en W)
0 W

Conclusion

Note LABOFNAC

Les références de téléviseurs 32″ de qualité ne courent pas les rues, et Samsung montre avec le TQ32Q50A qu’il sait encore y faire sur l’entrée de gamme. Présentant une dalle LCD QLED à la progressivité (les niveaux de gris) exemplaire, elle affiche surtout des couleurs très riches — même si elles ne sont pas systématiquement justes. Les plus attentifs pourront éventuellement pester sur un léger manque d’uniformité en termes de luminosité — ce qui est par ailleurs le principal défaut de cet écran. Le contraste n’est pas forcément son fort.

Note technique

Détail des sous notes

Contraste
Progressivité
Couleur
Directivité
Uniformité
Article rédigé par
Pour aller plus loin