Test

Prise en main de l’Oppo Reno 6 : un design superbe au service d’un smartphone très réussi

09 septembre 2021

Oppo dispose aujourd’hui d’une vaste gamme de smartphones Android, une gamme capable de répondre à tous les besoins des consommateurs avec comme points communs des designs travaillés et originaux. La marque nourrit de fortes ambitions pour les mois à venir et lance sa nouvelle arme, le Reno 6, un milieu de gamme particulièrement séduisant.

En résumé

Oppo nous propose ici un très beau smartphone, doté en prime d’une excellente qualité de fabrication. Techniquement, il assure aussi sur tous les plans. Son processeur lui procure une très bonne fluidité générale, sublimée par un très bel écran 90 Hz. La photo et la vidéo sont au diapason même s’il faudra attendre nos mesures labo. Si nous avons vu mieux en termes d’autonomie, sa capacité à se recharger en moins de 30 minutes n’en finit pas de surprendre. Un smartphone très réussi, donc, et qui demeure suffisamment compact pour se glisser dans toutes les poches et être utilisé par toutes les mains. Une réussite.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Design très réussi
  • Excellente qualité de fabrication
  • Bel écran
  • Fluidité générale
  • Vitesse de chargement
Les moins
  • Autonomie, on a vu mieux
  • Pas de recharge sans fil
  • Pas de micro SD et de prise casque

Notre test détaillé

Chez Oppo, les smartphones de la famille Reno sont principalement axés sur l’image (photo, mais aussi de plus en plus vidéo) et sur le design. Nous voilà arrivés au Reno 6. Le Reno 6 Pro existe aussi et présente plus de différences que ce que pourrait laisser entendre la simple apposition du suffixe Pro… mais c’est une autre histoire.

Le Reno 6 vient donc se positionner au sommet du milieu de gamme de la marque avec son tarif sous la barre des 500 €. Une zone complexe où l’on peut trouver parfois des concurrents jouant à fond la carte du prix avec des smartphones, sur le papier tout du moins, mieux armés en matière de caractéristiques techniques. Mais aligner des composants ne fait pas forcément un meilleur mobile. Oppo entend, lui, effectuer un choix judicieux des différents éléments afin de proposer un modèle homogène sur le plan technique et doté de lignes originales. Au programme, pour finir l’année en beauté, une seule configuration mémoire, soit 8 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage interne. En revanche, deux couleurs sont au programme, bleu ou noir.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Le design et l’ergonomie

Aujourd’hui, avec l’hégémonie des grands écrans occupant plus de 80 % de la façade des smartphones, difficile d’innover en matière de design sur la partie avant. L’essentiel des efforts des constructeurs se concentre donc sur la partie arrière, qui doit composer avec des blocs photo plus imposants que jamais. Des contraintes auxquelles Oppo ne semble échapper. À l’avant, nous retrouvons donc un écran de 6,43 pouces qui occupe plus de 90 % de la façade du Reno 6. Pour parvenir à ce résultat, pas de secret : les bordures sont très fines et la caméra frontale est placée dans un poinçon. On y trouve aussi un lecteur d’empreinte digitale qui est assez bien placé. Il se montre particulièrement prompt à nous identifier pour déverrouiller le mobile.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Mais pour le reste, les designers de la marque s’éloignent de la tendance actuelle qui tend vers des lignes courbes sur les flancs et au dos. Ils ont en effet opté pour une coque arrière plate et des flancs tout aussi rectilignes. Cela rappelle pour être franc les iPhone 4 et 5, une inspiration qui n’a rien de honteux et qui permet surtout de faire preuve d’un peu d’originalité en 2021. D’autant plus que l’ensemble est parfaitement servi par des finitions sans faille. Du beau travail. Le dos du Reno 6 s’appuie sur du verre Panda Glass 2 sur lequel est appliqué le revêtement Oppo Glow développé par le constructeur asiatique et qui a nécessité pas moins de 20 dépôts de brevet. Sur notre exemplaire de test noir, la coque adopte une finition mate rappelant le métal. Celle-ci se montre particulièrement peu sensible aux traces de doigt et se montre très agréable au toucher. Une franche réussite. Le bloc photo rectangulaire accueille trois caméras et les LED servant de flash. Il dépasse un peu, mais l’ensemble demeure élégant et moins ostentatoire que chez certains concurrents.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Les flancs en aluminium sont rectilignes sans que cela nuise véritablement au confort de la prise en main. Il faut dire aussi que le Reno 6 est un petit gabarit au milieu de la production actuelle avec sa hauteur de 156,8 mm pour une largeur de seulement 72,1 mm. Il se montre aussi très fin avec une épaisseur de 7,59 mm. Son poids de 182 g semble plutôt élevé au regard de ses autres mensurations, mais cela ne nous a pas dérangés. Autant dire qu’il pourra être aisément utilisé par tout le monde, y compris les personnes ayant de petites mains. C’est d’autant plus vrai que les touches matérielles sont bien placées et conservent la disposition classique des mobiles de la marque avec, à gauche, le réglage du volume et, à droite, le bouton de mise sous tension. Celui-ci présente le traditionnel liseré vert. Une touche de classe supplémentaire pour l’un des plus beaux smartphones du moment à nos yeux. Seul petit regret, il ne présente pas de véritable étanchéité, mais simplement une conformité à la norme IP 54 : le smartphone résiste aux environnements poussiéreux et aux projections d’eau, mais pas donc à une immersion complète. Enfin, l’Oppo Reno 6 se passe de prise casque, mais c’est devenu monnaie courante.

L’écran et l’interface

La technologie AMOLED a été retenue pour cette dalle de 6,43 pouces au format 20/9e, un ratio qui explique l’étroitesse du smartphone. Protégé par une vitre en verre Corning Gorilla Glass 5, cet écran présente une définition de 2 400×1 080 pixels, soit une densité de plus de 410 ppp. La finesse de l’affichage est donc élevée, garantissant des contours lisses pour les caractères et les différents éléments apparaissant à l’écran. Nous retrouvons logiquement toutes les qualités intrinsèques d’une dalle AMOLED, comme un contraste tendant vers l’infini ou encore des noirs d’une profondeur parfaite, car ils correspondent tout simplement à des pixels éteints. La luminosité et le rendu des couleurs nous semblent très bons, mais nous attendons nos mesures Labo pour nous faire un avis définitif. Sachez qu’Oppo propose plusieurs possibilités de réglages ainsi que des technologies propriétaires, comme le moteur 01 Ultra Vision qui transforme des contenus lambda en contenus HDR.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

L’écran du Reno 6 dispose d’une fréquence de rafraîchissement poussée à 90 Hz afin d’améliorer le sentiment global de fluidité. L’utilisateur peut basculer vers les 60 Hz standard manuellement, car il n’y a pas de gestion automatique comme c’est le cas chez certains concurrents. Notons pour finir la présence d’un affichage Always On très riche en possibilités de personnalisation. Le Reno 6 inaugure quelques nouveautés au passage, comme la possibilité de transformer la photo d’une personne pour qu’elle s’affiche sous forme d’une silhouette lorsque le smartphone est en veille.

@ Labo Fnac

Toutes ces fonctions sont proposées par la surcouche maison ColorOS, à l’heure actuelle dans sa version 11.3, qui est associée à Android 11. Elle pousse très loin les possibilités de personnalisation. Il est ainsi possible depuis le menu éponyme de changer le style des icônes, la disposition des applications, les couleurs, le style du capteur d’empreinte digitale et plus encore. L’éclairage des bords demeure présent pour vous informer de l’arrivée de certaines notifications lorsque l’écran est éteint. Nous retrouvons aussi une barre flottante que vous pouvez adapter à vos besoins. Par défaut, elle permet d’accéder très rapidement aux fonctions de captures d’écran statique ou vidéo, à la calculatrice…

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Les performances

L’Oppo Reno 6 s’appuie sur un processeur signé MediaTek, un fondeur chinois spécialisé dans l’entrée et le milieu de gamme, avec des puces généralement moins onéreuses que le concurrent américain Qualcomm. Il s’agit en l’occurrence d’un Dimensity 900 qui dispose de huit cœurs physiques capables d’atteindre la fréquence de 2,4 GHz. Notons que cette puce est gravée en 6 Nm, soit une finesse très concurrentielle qui permet théoriquement d’obtenir un composant chauffant peu et consommant un peu moins d’énergie. Cela permet aussi d’intégrer davantage de transistors sur la même surface totale. Dans les faits, le Dimensity 900 procure au Reno 6 une excellente fluidité générale. Nous n’avons pas constaté de ralentissement au cours de notre semaine d’utilisation. L’interface maison demeure fluide et les jeux les plus récents sont exécutés avec sérénité. Nous avons hâte de voir comment ce processeur se comportera face à nos impitoyables tests Labo !

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Le stockage de 128 Go en interne devrait suffire à la plupart des consommateurs, qui devront de toute façon faire avec car Oppo a pris le parti de supprimer l’emplacement d’une éventuelle carte mémoire.

La plateforme de MediaTek intègre aussi la partie radio et plus particulièrement un modem 5G supportant toutes les bandes de fréquence avec, à la clé, des débits théoriques largement supérieurs à ce que permettent les réseaux actuels. Autre bonne surprise : la présence du Wifi 6 et du Bluetooth 5.2, ainsi que du NFC. Un équipement particulièrement satisfaisant dans cette gamme de prix.

Le Reno 6 dispose d’une batterie de 4 300 mAh qui se compose en réalité de deux éléments de 2 150 mAh. Cette disposition permet de bénéficier de la technologie de recharge rapide Oppo Super Vooc 2.0, une véritable référence aujourd’hui, surtout lorsqu’elle comme ici optimisée. Ainsi, selon la marque, le bloc secteur de 65 W est capable de recharger intégralement le smartphone en 28 minutes ! Impressionnant (même si nous vérifierons cela au Labo), mais de manière empirique nous pouvons affirmer qu’Oppo n’est pas loin du compte. Un seul haut-parleur prend place dans la tranche inférieure du mobile. Il fait le job, comme on dit, mais ne vous attendez pas à des miracles.

Oppo Reno 6

@ Oppo

La photographie et la vidéo

Comme nous l’annoncions plus haut, l’Oppo Reno 6 dispose de trois caméras, un nombre qui n’impressionne plus aujourd’hui même sur des smartphones beaucoup moins chers. La caméra principale est un grand-angle qui équivaut à un 25 mm argentique. L’optique est particulièrement lumineuse avec son ouverture de f/1,7 et bénéficie d’une stabilisation électronique. Le capteur de 64 mégapixels peut bénéficier de la technologie Pixels Binning qui aboutit à des photos de 16 mégapixels exploitant mieux la lumière. La seconde caméra est un ultra grand-angle dont l’optique f/2,2 correspond à un 15 mm argentique. Oppo a choisi le capteur Sony IMX355 de 8 mégapixels. Enfin, le dernier module se consacre à la macrophotographie et se contente d’un capteur de 2 mégapixels. Il ne dispose pas d’autofocus.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

En attendant les mesures précises de notre Labo, nous n’avons pu résister à l’appel d’une petite séance photo. Premier constat, l’application se montre fluide et encore plus simple à utiliser qu’avant. En effet, Oppo a renoncé au trop discret menu déroulant accessible en glissant le doigt sur un petit rectangle blanc qui permettait par exemple de basculer dans la pleine définition du capteur. Désormais, l’opération se passe en cliquant simplement sur les deux points sur la même ligne que les autres réglages. Seul petit regret, le smartphone ne bascule pas automatiquement vers la caméra Macro si le besoin s’en fait sentir. Il faut choisir manuellement le mode idoine.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac IA désactivée

Pour le reste, le Reno 6 offre d’emblée une mise au point précise et véloce pour parvenir quasiment à coup sûr à un cliché réussi. L’intelligence artificielle amène parfois un côté surréaliste que certains apprécieront forcément. Une fois l’IA désactivée, le Reno 6 nous prouve qu’il est aussi capable de faire de belles photos dont les couleurs demeurent naturelles.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac IA activée

La dynamique est bonne, tout comme le contraste. Le passage en 64 mégapixels apporte un léger mieux en détail. Logique. L’ultra grand-angle semble de prime abord plutôt convaincant mais, en y regardant de plus près, notamment en rapatriant les photos sur un grand moniteur informatique, on se rend compte que son capteur de 8 mégapixels ne fait pas de miracle en ce qui concerne le piqué. Les couleurs semblent aussi plus fades qu’avec la caméra principale. La caméra macro offre finalement une certaine efficacité malgré l’absence d’autofocus. Pour cela, il faut pouvoir bénéficier de beaucoup de lumière et se tenir à la bonne distance du sujet, soit environ 40 mm.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Côté vidéo, le smartphone peut filmer en 4K, mais il faut se contenter d’un 30 fps peu adapté aux scènes riches en mouvements. Pour atteindre les 60 fps, il faut opter pour le 1080p et, dans ces conditions, le Reno 6 propose un beau rendu, fluide et dynamique. Oppo a développé de nombreuses fonctions “artistiques”, que ce soit pour la photo ou pour la vidéo. Aux classiques et efficaces modes Nuit et Portrait viennent s’ajouter le Bokeh vidéo, le tracking, le super ralenti à 960 images par seconde ou encore la possibilité de conserver, dans une vidéo, uniquement la couleur d’un personnage et basculer le reste de la composition en noir et blanc. La caméra frontale de 32  égapixels est performante et offre un beau piqué.

Oppo Reno 6

@ Labo Fnac

Conclusion

Oppo nous propose ici un très beau smartphone, doté en prime d’une excellente qualité de fabrication. Techniquement, il assure aussi sur tous les plans. Son processeur lui procure une très bonne fluidité générale, sublimée par un très bel écran 90 Hz. La photo et la vidéo sont au diapason même s’il faudra attendre nos mesures labo. Si nous avons vu mieux en termes d’autonomie, sa capacité à se recharger en moins de 30 minutes n’en finit pas de surprendre. Un smartphone très réussi, donc, et qui demeure suffisamment compact pour se glisser dans toutes les poches et être utilisé par toutes les mains. Une réussite.