Test

Test Labo de l’Apple iPhone 12 Pro Max : des performances XXL

21 février 2021
Test Labo de l’Apple iPhone 12 Pro Max : des performances XXL

En résumé

Note LABOFNAC

Avec l’iPhone 12 Pro Max, Apple met à disposition aux aficionados de la marque un smartphone tout à fait convaincant. Derrière son très beau design qui met en œuvre des matériaux de très grande qualité se cache une mécanique assurant une fluidité exemplaire. On se met à rêver de ce que cela pourrait donner avec un écran 120 Hz, car ce smartphone dispose toujours d’un écran à 60 Hz. Très doué en photo, y compris en basse luminosité et offrant une autonomie convaincante, l’iPhone 12 Pro Max est un vrai smartphone haut de gamme réalisant un parcours quasi sans faute avec en prime une aura particulière qui séduit toujours autant.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Qualité de fabrication exceptionnelle
  • Un écran OLED très réussi
  • Une réactivité sans faille
  • Plutôt doué en photo
Les moins
  • Fréquence de rafraîchissement limitée à 60 Hz
  • Pas de recharge véritablement rapide
  • L'encoche est toujours là
1 279€
1 379€
En stock
Note LABOFNAC
Acheter sur Fnac.com

Notre test détaillé

Dans la famille iPhone 12, je voudrais le 12 Pro Max, la version ultime du smartphone d’Apple. Au programme un écran encore plus grand que le Pro et une partie photo retravaillée. Nous avons pu le tester dans notre laboratoire et dans la vraie vie pour véritablement savoir ce qu’il a dans le ventre.

Après avoir longtemps voulu limiter son offre à un ou deux modèles de smartphones, Apple semble aujourd’hui faire machine arrière en proposant pas moins de 4 déclinaisons de son iPhone 12 : le Mini, le normal, le Pro et enfin le Pro Max qui nous intéresse aujourd’hui. Il s’agit vous l’aurez certainement compris de la déclinaison ultime en termes de spécifications techniques et de tarif.

iPhone 12 Pro Max

@ LaboFnac

Le Pro Max se distingue par ses mensurations induites par la présence d’un très grand écran, le plus grand jamais proposé sur un iPhone avec sa diagonale de 6,7 pouces contre 6,1 pouces pour le 12 Pro et 6,5 pouces pour le 11 Pro Max.

Il partage l’essentiel de ses caractéristiques techniques avec les autres membres de la famille iPhone 12. Nous retrouvons donc la plateforme Apple 14 Bionic accompagnée de 6 Go de mémoire vive, comme le 12 Pro donc. Pour rappel, les 12 Mini et 12 tout courts se contentent de 4 Go de RAM. Du côté de la batterie, nous avons affaire à un accumulateur de 3 687 mAh selon les estimations de spécialistes du démontage, car une nouvelle fois, le géant américain ne communique pas de chiffres officiels sur le sujet. Cela serait donc un peu moins que l’iPhone 11 Pro Max qui dépassait les 3 900 mAh. La recharge de cette batterie s’effectue par le connecteur Lightning, mais cela sera à vous de trouver une source d’énergie, car comme toute cette nouvelle génération il n’y a pas de bloc secteur de fourni. La technologie MagSafe est bien entendu présente. Elle permet une recharge sans fil en toute sécurité grâce à un aimant qui maintient le smartphone en place. L’arrière de l’iPhone 12 Pro Max sera en partie utilisé par un imposant bloc photo qui accueille trois caméras et un Lidar, un radar laser capable de mesurer avec une grande précision la distance avec les objets. La caméra principale dispose d’un capteur de 12 mégapixels et d’une optique équivalent à un 26 mm. Nous trouvons ensuite un téléobjectif x 2,5 soit ici l’équivalent d’un 65 mm avec là aussi un capteur de 12 mégapixels. Pour finir, vous trouverez l’incontournable ultra grand-angle équivalent à un 13 mm argentique. C’est aussi un capteur de 12 mégapixels qui officie. À l’avant, une large encoche accueille la caméra frontale et le système de reconnaissance faciale Apple FaceID. L’iPhone 12 Pro Max est proposé en trois capacités, 128, 256 et 512 Go, et en quatre coloris : graphite, argent, or et bleu pacifique, comme notre exemplaire de test.

L’ergonomie et le design

En revenant à des lignes plus rectilignes qui évoquent irrémédiablement des modèles anciens comme l’iPhone 5 lancé en 2012, Apple a pris un pari… gagnant, la plupart des personnes croisées trouvant les iPhone 12 très réussis sur le plan esthétique. Une nouvelle fois Apple semble aller à contre-courant de la concurrence qui mise davantage sur des designs tout en courbes, avec parfois même des écrans incurvés. La prise en main est plutôt agréable, mais réclamera un petit temps d’adaptation. Il faut apprivoiser la bête qui affiche des dimensions pour le moins élevées avec ses 160,8 x 78,1 mm. Les mains de taille moyenne auront donc du mal à atteindre le haut de l’écran pour dérouler par exemple le Centre de contrôle d’iOS 14. Il faudra aussi s’habituer au poids de l’engin qui, avec 228 g sur la balance, est certainement un des plus lourds smartphones du moment. En revanche rien à dire sur son épaisseur. Avec 7,4 mm, il est même remarquablement fin.

iPhone 12 Pro Max

© LaboFnac

Sans surprise, les finitions tutoient les sommets avec des ajustements parfaits qui permettent, par exemple, à cet iPhone d’aller encore plus en termes de résistance à l’immersion que la norme IP68. En effet, il résiste 30 minutes sous… 6 mètres d’eau ! À l’avant, le Ceramic Shield vient protéger l’écran de la casse 4 fois plus efficacement que le verre utilisé par la précédente génération d’iPhone. Il s’agit d’un matériau exclusif mettant en jeu des cristaux de nanocéramique.

La façade de l’iPhone 12 Pro Max est occupée à hauteur de 87,4 % par l’écran. Un chiffre qui marque l’inscription d’un mouvement de réduction des bordures inutiles autour des afficheurs, un mouvement qui touche l’intégralité du marché depuis quelques années. Ce taux d’occupation est très bon même si certains concurrents Android parviennent à dépasser les 90 % aujourd’hui. Les bordures noires demeurent visibles et l’encoche XXL vient gâcher un peu le plaisir.

À l’arrière, nous retrouvons du verre plus classique. Saluons sa finition satinée particulièrement agréable au toucher et qui présente en sus le mérite de retarder l’apparition des sempiternelles traces de doigt. Bien entendu, le bloc photo et ses optiques de grand diamètre peuvent ne pas plaire à tout le monde. Ils viennent un peu aussi déséquilibrer le smartphone lorsque celui-ci est posé à plat sur une table.

iPhone 12 Pro Max

@ Labo Fnac

Le pourtour de l’iPhone 12 Pro Max est en acier inoxydable. Cela lui assure une rigidité exemplaire et une robustesse certaine. Les traditionnels boutons matériels des smartphones de la marque à la pomme croquée demeurent bien évidemment en place. À gauche le curseur pour basculer en mode silencieux et le réglage du volume et à droite le bouton de mise sous tension. Ils demeurent plutôt accessibles pour un mobile de cette taille, mais il vaut mieux avoir de grandes mains pour les utiliser confortablement. Cela fait longtemps que la prise casque est tombée aux oubliettes chez Apple. Il faudra donc se contenter du connecteur Lightning pour y connecter le micro-casque fourni – en France, mais pas ailleurs.

L’écran

L’iPhone 12 Pro Max arbore donc un très grand écran de 6,7 pouces, c’est tout simplement le plus grand jamais vu sur un iPhone. Apple demeure fidèle au ratio 19,5:9 qui lui permet d’être à l’aise dans tous les usages tout en réduisant un peu la largeur globale du smartphone. La marque américaine reprend la même technologie de dalle que sa précédente génération, une technologie baptisée Super Retina OLED. La définition atteint désormais 1 284 x 2 778 pixels qui correspond donc à une résolution de 458 ppp. Autant que l’affichage est ultra fin et que les bordures des éléments affichés ne présentent aucune crénelure même en y regardant de très près.

iPhone 12 Pro Max

© LaboFnac

Comme sur l’iPhone 12 Pro, notre sonde permet d’apprécier l’excellente colorimétrie de cet écran. Aucune dérive réellement visible par l’œil humain n’est à déplorer. Une maîtrise totale donc symbolisée par un delta u’v’ extrêmement réduit, 0,008 en l’occurrence. Notre laboratoire a pu établir le contraste de cet écran à 566:5 un excellent chiffre. La mesure du gamma est toujours sans pitié pour les dalles modernes, mais là aussi l’iPhone 12 Pro Max s’en sort avec les honneurs.

iPhone 12 Pro Max

© LaboFnac

Il fait aussi très fort en matière de directivité. En effet, la luminosité relevée à 15° atteint les 226 cd/m2 contre 243 de face. Avec un angle de 30°, elle est encore de 176 cd/m2 et atteint 100 cd/m2 avec un angle à 45°, un cas d’utilisation extrême. Une nouvelle fois, Apple dote son iPhone d’un des tout meilleurs écrans du moment avec cependant un bémol. En effet, la dalle utilisée demeure fidèle à la fréquence de rafraîchissement standard de 60 Hz alors que les mobiles Android de milieu et de haut de gamme sont majoritairement passés à 90 ou 120 Hz. Un choix pouvant sembler difficile à expliquer, sachant qu’Apple a déjà déployé cette technologie sur certains iPad.

L’interface utilisateur

Comme toujours, Apple a le sens du timing et faire correspondre le lancer d’une nouvelle génération d’iPhone avec l’arrivée d’une nouvelle version d’iOS son système d’exploitation mobile. L’iPhone 12 Pro Max arrive donc sous iOS 14 et a connu depuis son inévitable lot de mises à jour. Au moment où nous rédigeons ces lignes, notre iPhone fonctionne sous iOS 14.4. Cette nouvelle mouture iOS redonne un sérieux coup de jeune à l’interface utilisateur comme en témoigne l’arrivée tant attendue de widgets qui affichent immédiatement les informations relatives à une application, avec en prime la possibilité d’en personnaliser la taille, par exemple.

iPhone 12 Pro Max

© Captures d’écran / Labo Fnac

Cela n’a l’air de rien pour les utilisateurs d’Android qui connaissent ce dispositif depuis presque toujours, mais c’est une petite révolution dans le petit monde d’Apple. Un nouvel écran fait son apparition tout à droit des écrans d’accueil. Il s’agit de la bibliothèque d’application. Votre iPhone va classer automatiquement les applications installées en grande catégorie. Une fonction très pratique si vous êtes du genre à accumuler des dizaines et des dizaines d’applications. Le Picture In Picture débarque enfin. Il sera possible de poursuivre la lecture d’une vidéo qui viendra se placer dans une miniature dans un coin de l’écran pendant que l’on fait autre chose. Voilà parmi tant d’autres quelques nouveautés d’iOS 14 qui nous ont particulièrement séduits. Un autre volet de cette version est le contrôle plus strict de la confidentialité de vos informations personnelles et de leur utilisation par les applications de l’App Store.

iPhone 12 Pro Max

© Capture d’écran / Labo Fnac

Les performances

Depuis qu’Apple a décidé de développer lui-même les processeurs animant ses smartphones, les performances du duo ainsi formé avec iOS font véritablement office de référence. Comme les autres iPhone 12, le 12 Pro Max est animé par la puce A14 Bionic, Bionic signifiant qu’elle intègre des composants directement liés à la mise en œuvre de l’intelligence artificielle, par exemple pour la photo ou pour obtenir des réponses les plus pertinentes possible de la part de Siri. Apple ne s’épanche pas sur les détails autour de ses puces. Nous pouvons cependant vous dire qu’elle est gravée en 5 nm, un procédé de fabrication optimisant la consommation électrique du processeur. 5 nm, c’est tout simplement ce qui se fait aujourd’hui. L’A14 Bionic dispose de deux cœurs Firestorm cadencés à 3,1 GHz pour les opérations réclamant une puissance maximale et de quatre cœurs Icestorm à 1,8 GHz pour les tâches moins exigeantes. Le tout pourra compter sur 6 Go de RAM. Sans surprise, à l’usage, l’iPhone 12 Pro Max affiche une fluidité de tous les instants. Les tâches les plus lourdes sont accomplies avec une rapidité impressionnante. Et face aux mesures effectuées dans notre Labo, comment se comporte ce smartphone ?

Nos tests qui s’appuient sur l’exécution de scripts JavaScript confirment la bonne santé de l’iPhone 12 Pro Max. Quelle que soit l’intensité du test, il obtient la note maximale. Les processus les plus légers sont avalés avec un temps de réponse de 28 ms pour 36 fps. Les performances exceptionnelles seront ensuite conservées sur tous les autres paliers de nos tests pour ne jamais descendre sous les 32 fps avec un temps de réponse de 31 ms.

La photo et la vidéo

En apparence, l’iPhone 12 Pro Max semble présenté un équipement photo très proche de celui du 12 Pro. Pourtant les différences existent. La caméra principale compte comme lui sur un capteur de 12 mégapixels associé à une optique grand-angle très lumineuse puisqu’elle offre une ouverture de f/1,6. Mais tout n’est pas si simple. En effet, le capteur utilisé par la version Max est plus grand : il offre ainsi des photosites plus volumineux (1,7 µm contre 1,4 µm) qui seraient donc capables d’emmagasiner davantage de lumière pour au final un meilleur comportement en basse luminosité. Le téléobjectif diffère également. Si le capteur de 12 mégapixels est identique, l’optique diffère puisqu’elle est désormais équivalente à un 65 mm argentique contre 52 mm pour l’iPhone 12 Pro, pour une ouverture qui passe dans le même temps de f/2,0 à f/2,2. L’ultra grand-angle est en revanche identique, avec un capteur de 12 mégapixels couplé à une optique f/2,4 équivalent à un 13 mm. Le radar LIDAR est bien entendu le même.

Nos mesures effectuées dans notre Laboratoire ont tout d’abord porté sur la caméra principale. Elles ont mis en avant un excellent centrage et quelques soucis d’homogénéité, mais de manière moins marquée que sur l’iPhone 12 Pro. Même son de cloche en ce qui concerne l’optique. La distorsion très marquée que nos mesures avaient remarquée sur celui-ci a disparu sur l’iPhone 12 Pro Max. Son optique réalise un parcours sans faute alors qu’il semblerait qu’il s’agit du même composant. Étrange. Armée d’un capteur de plus grande taille, la version ultime de cette nouvelle génération d’iPhone devrait logiquement se montrer plus performante en basse luminosité avec toujours l’aide du Lidar. Nous avons donc estimé le niveau de détail retranscrit à 500 et 250 lux. L’iPhone 12 Pro Max est plutôt bon, mais ne surclasse pas vraiment les meilleurs smartphones du moment dans cet exercice. Il fait toutefois mieux à 250 lux que le 12 Pro, la promesse est donc en partie tenue.

iPhone 12 Pro Max

© LaboFnac

Et en pratique ? Le premier atout de cet iPhone réside certainement dans la simplicité et la réactivité de son application Caméra. Associée à un autofocus ultra rapide, elle permet d’enchaîner les prises de vue sans se poser de question. Les photos que nous avons pu réaliser mettent en avant des couleurs naturelles qui deviendront cependant un peu flatteuses avec le Smart HDR activé sans pourtant devenir dérangeantes à nos yeux. Nous sommes loin de l’exagération de certains concurrents. La netteté est toujours là et le mode nuit se hisse au niveau des meilleurs. Les portraits et le fameux effet bokeh tirent manifestement profit de la présence de ce fameux radar Lidar. Les détourages se montrent précis et le flou apporté à l’arrière-plan produit son effet. Le téléobjectif x 2,5 produit de très belles images : le piqué est très bon et les couleurs en parfaite adéquation avec celles affichées par la caméra principale. En revanche, sans surprise, il se sera à la peine quand la lumière commence à manquer.

iPhone 12 Pro Max

© Labo Fnac

L’ultra grand-angle est également très séduisant. Les photos sont détaillées et ne présentent pas de distorsion optique visible. Les traitements numériques agissent avec précision et justesse : cela signifie qu’ils se font tout simplement oublier ! Cette caméra préfère logiquement la pleine lumière pour s’exprimer, mais elle bénéficie d’un mode nuit qui se montre plutôt efficace.

iPhone 12 Pro Max

© Labo Fnac

L’iPhone 12 Pro Max excelle en vidéo. Il est capable de filmer en 4K à 60 images par seconde et en Dolby Vision en prime. Les vidéos sont toujours fluides et dynamiques. Une réussite.

Enfin un petit détour par la caméra frontale FaceTime qui est identique sur tous les iPhone 12. Son capteur de 12 mégapixels est associé à une optique f/2,2 équivalent à un 23 mm argentique. Nous l’avons bien entendu soumis à nos tests en laboratoire. Le capteur souffre d’un manque d’homogénéité avec un centrage imparfait, mais son optique réalise un excellent parcours. Tout juste peut-on noter une légère déformation géométrique. La restitution des détails ne donne pas de quoi s’enthousiasmer. À l’usage cependant, la qualité des selfies réalisés avec l’iPhone 12 Pro Max devrait satisfaire la plupart des utilisateurs.

Le rendu audio

L’iPhone 12 Pro Max dispose de deux haut-parleurs afin d’offrir un rendu stéréophonique. Le premier est celui utilisé pour les appels téléphoniques. Il prend logiquement place au-dessus de l’écran dans la large encoche. Le second se glisse dans la tranche inférieure du smartphone. Ce parti pris se traduit souvent par un certain déséquilibre, car il s’agit de deux transducteurs différents, mais ici nous n’avons pas vraiment perçu de dysharmonie. Un passage dans notre Labo a révélé un son puissant avec 72 dB. La courbe de réponse en fréquence laisse apercevoir une allure finalement plutôt classique avec un petit effondrement des basses sous les 500 Hz.

Faute de prise casque classique (format jack 3,5 mm), il faudra en passer par le kit piéton fourni ou par le Bluetooth. Dans ce cas, la bonne sensibilité du Bluetooth, 54 dB mesurés dans notre labo, devrait permettre de profiter dans de bonnes conditions de sa musique.

La qualité de réception (performances radio)

Bien entendu, la prise en charge de la 5G constitue le moment fort de l’arrivée des iPhone 12, mais en attendant que la couverture 5G se développe en France, il faudra dans la plupart des cas se contenter de cette bonne vieille 4G.

Nous n’avons pas manqué de soumettre l’iPhone 12 Pro Max à nos tests de sensibilité en laboratoire. Il réalise un excellent parcours en 2G (GSM 900 et 1 800 MHz) ainsi qu’en 3G. Même constat en 4G avec un résultat un peu moins convaincant dans la bande 8 de la 4G, qui correspond à du 900 MHz et qui n’est pas la plus utilisée.

Pour le Wi-Fi, l’iPhone 12 Pro Max est compatible avec le 802.11ax autrement appelé Wi-Fi 6 qui apporte des débits nettement supérieurs. Nos mesures menées dans les générations antérieures de cette norme mettent en lumière un bon comportement avec un léger déficit en réception dans les infrastructures en 802.11ac.

L’autonomie

L’iPhone 12 Pro Max profite de sa grande taille pour accueillir une grosse batterie de 3 687 mAh, une capacité élevée, mais qui demeure inférieure à celle de la plupart des concurrents sous Android qui dépassent allègrement les 4 000 mAh. Pour autant, cet iPhone n’a pas à rougir en termes d’autonomie selon nos mesures labo réalisé sur la base de l’exécution de scripts JavaScript. En effet, il a résisté 12 h 49 avant de s’éteindre contre 10 h 02 pour l’iPhone 12 Pro. Une belle performance donc dans un domaine où les smartphones Apple sont souvent décriés. Certes on trouve des modèles plus endurants chez Xiaomi ou Huawei par exemple, mais il s’agit d’un résultat très correct qui laisser augurer d’une bonne journée d’autonomie dans la vraie vie.

Pour la recharge, l’iPhone 12 Pro Max est fourni sans bloc secteur. Il peut prendre en charge les chargeurs délivrant une puissance de 20 W comme celui des iPad, par exemple. Mais c’est avec un bloc tiers (Belkin 12 W) que nous l’avons testé. Dans ces conditions, vous devrez prendre votre mal en patience, car il nous a fallu 2 h 30 pour passer de 0 à 100 % de batterie. En sans-fil, la recharge peut grimper jusqu’à la puissance de 15 W, mais uniquement avec le chargeur officiel Apple MagSafe ou les quelques produits compatibles passés sous les fourches caudines de la certification Apple.

Conclusion

Note LABOFNAC

Avec l’iPhone 12 Pro Max, Apple met à disposition aux aficionados de la marque un smartphone tout à fait convaincant. Derrière son très beau design qui met en œuvre des matériaux de très grande qualité se cache une mécanique assurant une fluidité exemplaire. On se met à rêver de ce que cela pourrait donner avec un écran 120 Hz, car ce smartphone dispose toujours d’un écran à 60 Hz. Très doué en photo, y compris en basse luminosité et offrant une autonomie convaincante, l’iPhone 12 Pro Max est un vrai smartphone haut de gamme réalisant un parcours quasi sans faute avec en prime une aura particulière qui séduit toujours autant.

Article rédigé par
Jean-Charles Frelier
Jean-Charles Frelier
Responsable des tests smartphones, casques audio et lecteurs vidéo
Georges Prat
Georges Prat
Journaliste
Pour aller plus loin