Test Labo

Test Labo du Philips 55OLED803/12 : Un téléviseur séduisant malgré de menus défauts

05 décembre 2018
Test Labo du Philips 55OLED803/12 : Un téléviseur séduisant malgré de menus défauts

En résumé

Note LABOFNAC

Philips propose en cette fin d’année sa nouvelle génération de téléviseurs OLED, incarnés par la série 903 et la série 803 qui nous intéresse ici. Plus compact que le 65OLED803 que nous avons déjà testé, le Philips 55OLED803/12 bénéficie du même design particulièrement soigné et de bordures d’écran aussi fines. Le téléviseur profite de l’interface Android TV et bien sûr du système d’éclairage d’ambiance Ambilight sur trois côtés. Sa qualité d’affichage est-elle aussi probante ? Si l’ensemble est tout à fait convaincant, notre examen en Labo a permis de déceler quelques différences entre les OLED803 de 55 et 65 pouces. Un peu moins contrasté, avec son rapport du blanc sur le noir de 145 000, le téléviseur de 55 pouces affiche des couleurs riches, mais moins que son homologue de 65 pouces. Légèrement meilleur en progressivité et un peu moins directif, le 55OLED803 pèche essentiellement au niveau de l’uniformité. Quand l’écart maximum de luminance entre deux zones de l’écran n’excède pas les 23 % en raison d’une luminosité plus élevée dans la zone inférieure gauche, les teintes de blanc ont malheureusement tendance à varier de manière plus visible (delta de 0,0123). De bien minces faiblesses que les qualités de ce 55OLED803 compensent aisément, et qui en font un téléviseur tout à fait recommandable sur le segment de l’OLED 55 pouces.

Note technique

Les plus et les moins

Les plus
  • Richesse des couleurs
  • Angles de vision larges
  • Système Ambilight sur trois côtés
Les moins
  • Contraste moins élevé que sur le modèle de 65 pouces
  • Affichage manquant un peu d'uniformité

Détail des sous notes

Contraste
Le contraste d'un écran est sa capacité à afficher des images très sombres et très lumineuses. On parle de taux de contraste (le rapport d'intensité lumineuse entre le point le plus blanc et le point le plus noir).
Progressivité
Ceci est la mesure des dégradés. Chaque niveau de gris ne doit ni être trop clair, ni trop sombre.
Couleur
Nous mesurons la fidélité de la couleur. Plus la note est haute, plus les couleurs sont proches de la réalité
Directivité
Être capable de regarder l'écran quelque soit la position du spectateur (garder la même qualité d'image de face comme sur les côtés)
Uniformité
Une image de même qualité, couleur, luminance sur toute la surface de la dalle
Article rédigé par
Laure Renouard
Laure Renouard
Journaliste
Pierre Blanc
Pierre Blanc
Responsable des tests TV et écrans
Pour aller plus loin